Ouverture d’un nouveau campus à Nice : Centrale Marseille poursuit sa stratégie de rayonnement !

 Ouverture d’un nouveau campus à Nice : Centrale Marseille poursuit sa stratégie de rayonnement !

L’école d’ingénieur Centrale Marseille poursuit son développement avec un campus Niçois. Ce nouveau campus proposera une offre complète en ingénierie à tous les niveaux, du bachelor au doctorat.

 

Lire plus : Salaire ingénieur : Combien gagne un ingénieur en France ? 

 

Un développement avec du sens

Ce nouveau campus va permettre à Centrale Marseille de continuer son développement et proposer des formations en ingénierie de haut niveau dans la région Sud.


Elle s’installera dans des locaux mis à disposition par la ville, avec plusieurs objectifs : poursuivre ses ambitions d’expansions nationales et internationales et répondre à un déficit historique et structurel de formations en ingénierie dans cette région.

Ce projet d’une certaine envergure veut s’ancrer dans la ville et la région, on le voit bien avec la volonté conjointe des acteurs de construire un projet qui a du sens.


Il a plusieurs objectifs :


Former davantage de cadres scientifiques

Développer de nouveaux partenariats

Enrichir ses capacités de recherche

Élargir le champ des possibles de ses étudiants

Accroître son impact et le rayonnement du groupe Centrale

« Avec ce projet, Centrale Marseille pourra consolider son positionnement scientifique et académique dans la région Sud, nouer de nouveaux partenariats avec les entreprises du territoire niçois, enrichir sa formation à l’innovation et développer sa filière entrepreneuriale en tissant des liens avec les incubateurs locaux, ce, pour offrir une formation d’excellence à nos futurs élèves. » souligne Carole Deumié, directrice de l’école Centrale Marseille.

Lire plus : Les écoles d’ingénieurs et écoles spécialisées où il fait bon étudier selon les étudiants 

 

Un projet collaboratif

Ce projet s’est bâtit en concertation avec l’ensemble des partenaires académiques, institutionnels, économiques et politiques de l’école ainsi que des acteurs locaux azuréens.

Administrativement, tout a été validé pas les instances de l’école révélant un engagement constant de toutes les parties prenantes.

Directrice de Centrale Marseille, Carole Deumié se réjouit de cet appui général : « Notre communauté mesure le potentiel de ce projet, pour notre école, pour la Région et ses entreprises ainsi que pour le groupe des écoles Centrale. Nos objectifs communs sont alignés. Et le soutien de l’État, dans la phase de conception, nous a encouragés à oser un modèle inédit. »

 

Vers la création de Centrale Méditerranée ?

Le développement prochain du campus niçois, va pousser l’école à se redéfinir. En devenant un acteur important de la formation en ingénierie dans les deux plus gros pôles universitaires de la région sud, Centrale Marseille va passer un cap.
Ce développement a en réalité déjà débuté à travers plusieurs projets de nouveaux partenariats et de formations. Petit à petit, elle s’implante durablement dans le paysage universitaire méditerranéen.

Elle a accrue ses collaborations avec des acteurs académiques de la région comme Aix-Marseille Université et Sciences Po Aix tout en continuant à développer des partenariats, notamment avec l’Université Côte d’Azur.

Lire plus : Industrie et réindustrialisation en France

Centrale Marseille, en créant un nouveau campus souhaite atteindre deux objectifs : renforcer son implantation locale et proposer des formations d’ingénierie d’excellence tout en continuant son expansion territoriale et sa stratégie de rayonnement. Avec le futur campus niçois, c’est une avancée importante pour l’école, pleine de sens et d’ambition.

Rédacteur en chef adjoint pour Planète Grandes Ecoles et Mister Prépa. J'aime écrire et si vous me lisez c'est que vous êtes au bon endroit :)