Zoom sur la Confédération Nationale des Job Services

 Zoom sur la Confédération Nationale des Job Services

Rencontre avec Matthias Cros, président de la CNJS et Secrétaire Générale de la Jet emlyon ! Il nous explique plus en détail ce qu’est un Job Service en école de commerce.

 

Bonjour Matthias, peux-tu te présenter ?

Bonjour Dorian ! Comme tu l’as dit, je m’appelle Matthias et suis originaire d’Ardèche. Après avoir obtenu mon Bac ES, j’ai réalisé une prépa ECE à Philippine Duchesne – ITEC Boisfleury dans la région grenobloise pendant 3 ans. Par la suite, j’ai intégré emlyon business school en 2019, où je suis actuellement en fin de deuxième année.

Du point de vue associatif j’ai rejoint la JET – la job service de l’école – en octobre 2019. Depuis janvier 2021, je suis secrétaire général de l’association. En parallèle de cela, j’ai rejoint la Confédération Nationale des Jobs Services – que je présenterai juste après – en novembre 2020, et en suis devenu le président en avril dernier.

 

Qu’est-ce qu’une Job Service ?

Une Job Service (JS) est une association qui a pour objectif de proposer des petits jobs aux étudiants de l’école en utilisant les compétences développées pendant leur scolarité.

Elle est l’intermédiaire entre l’entreprise à la recherche d’étudiants pour des missions ponctuelles et les étudiants d’école de commerce et d’ingénieurs, soucieux d’apporter un complément financier à leur vie étudiante.

Une Job Service travaille avec une multitude d’acteurs, de la petite PME familiale qui cherche à se faire connaître à travers une campagne de communication, à la grande entreprise qui a besoin d’étudier de reprendre sa base de données : les missions proposées sont diverses, chaque étudiant et chaque entreprise peut s’y retrouver !

 

Quelles sont les différences entre les Junior Entreprises et les Job Services ?

Déjà, les JS sont beaucoup plus récentes que les Junior Entreprises (JE). La première JE est celle de l’ESSEC, créée en 1967, tandis que les premières JS datent de la fin des années 1980.

La plus grande différence entre une JE et une JS est la nature des missions que chacune des entités peut proposer. Les JE proposent des mission à vocation de conseil, tandis que les JS proposent des missions plus opérationnelles, comme du traitement de base de données ou de la distribution de flyers. Cette séparation est une obligation déontologique que chacune des structures se doit de respecter.

 

Peux-tu nous présenter la Confédération Nationale des Jobs Services (CNJS) dont tu es président ?

La CNJS a été créée en 2011 et a pour objectif premier d’uniformiser les process au sein des Jobs Services membres, de centraliser nos compétences et de les diffuser au sein de tout le groupe, mais aussi d’assurer une cohésion dans tout le réseau JS.

L’objectif de la CNJS est avant tout celui-ci, mais nous en avons d’autres, comme la négociation de partenariats, ou d’enrichir le portefeuille client de toute les JS membres.

Pour cela, nous sommes un bureau constitué de 8 personnes, membres de différentes JS et motivées par un projet qui nous réunit tous !

En plus de tout ça, nous réalisons 2 congrès par an où toutes les JS membres se retrouvent et échangent sur leurs accomplissements et leurs difficultés.

 

Combien d’associations font partie de la CNJS ?

Aujourd’hui, 10 Jobs Services sont membres de la CNJS : JET emlyon, l’association dont je fais partie, mais aussi EJM (EDHEC), AMD (Grenoble EM), AGS (Kedge Marseille), Bee’Activ (Kedge Bordeaux), SJS Lille et Nice (respectivement Skema Lille et Nice),

RJS (Rennes Business School), La Rochelle Actions (Excelia La Rochelle) et BSJobs (BSB) qui nous a rejoint en avril dernier !

En plus de ces 10 associations s’ajoutent des membres observateurs issus d’écoles de commerce et d’ingénieurs et qui mettent tout en place pour rejoindre in fine la CNJS.

 

Comment faire partie de la CNJS ? Qui peut l’intégrer ?  

Pour qu’une association intègre la CNJS, elle doit être auditée par une autre JS-membre et répondre à un certain nombre de critères, notamment le fait que plus de 70% des missions réalisées soient approuvées comme ayant un intérêt pédagogique pour l’étudiant. Notre objectif est aussi que les étudiants qui réalisent des missions mettent en application des notions acquises pendant les cours.

Toutes les Jobs Services souhaitant s’inscrire dans un projet de long-terme sont les bienvenues !

 

Tu as été élu président de la CNJS, quelles sont tes missions au quotidien ?

Mon travail en tant que président s’oriente autour de 3 grands axes.

Tout d’abord, je dois m’assurer du respect des objectifs que notre mandat a fixé. Ces derniers s’orientent autour de 3 axes majeurs : la cohérence de nos changements avec ceux entrepris précédemment, l’assurance d’une stabilité pour toutes les JS-membres à travers des recherches approfondies du point de vue juridique et légal, et enfin construire la CNJS de demain en développant notre visibilité et nos partenariats. Toute l’équipe travaille pour que ces grandes idées soient respectées.

Ensuite, je m’assure, avec d’autres membres du bureau, du contact avec les JS-membres et des JS observatrices, pour les accompagner en cas de questions.

Enfin, je m’occupe de tâches plus « traditionnelles » pour un président d’association (administratif, financier…).

 

Comment arrives-tu à gérer ton temps entre la JET, la CNJS et tes cours en école ?

La complémentarité des tâches entre la JET me permet d’avancer en parallèle entre les deux projets ; un travail réalisée pour une association sera toujours utile pour l’autre. En plus de cela, je suis de nombreux cours de stratégie, et le fait d’être dans le bureau exécutif de 2 associations m’aide, à une échelle bien plus modeste bien sûr, à comprendre des enjeux vus en cours et me permet d’appliquer tout cela.

Heureusement, je suis très loin d’être seul sur les 2 associations et je peux compter sur des personnes très motivées !

 

D’un point de vue personnel, que retires-tu de ces expériences à la JET et à la CNJS ?

Ces expériences m’ont permis de travailler sur mon organisation (pour suivre les différents projets, il faut être un minimum organisé), mais aussi ma capacité à travailler en équipe. Les associations sont avant tout des groupes et il faut composer avec les envies de chacun. En plus de tout cela, ce sont surtout de très belles rencontres : la JET comme la CNJS sont avant tout une belle bande de copains qui travaillent et partagent tous ensemble !

 

Le mot de la fin ? 

Encore une fois, merci à toute l’équipe de la JET et de la CNJS pour le travail qu’ils fournissent et leur motivation au quotidien ! Et bien sûr, merci à toi Dorian pour cette interview !

Dorian ZERROUDI

Directeur de Mister Prépa et Co-fondateur de Planète Grandes Écoles j'ai à coeur de transmettre et oeuvre pour l'égalité des chances.