Sciences Po: les candidats en attente, Parcoursup bloqué?

 Sciences Po: les candidats en attente, Parcoursup bloqué?

Alors que la plupart des établissements ont publié leur résultats d’admission sur la plateforme Parcoursup jeudi 2 juin à 19h, ceux de Sciences Po Paris se font attendre et font craindre un éventuel blocage de la plateforme, déjà décriée en temps normal pour son manque d’efficacité et ses dysfonctionnements.

 

Lire plus: La prépa a la cote sur Parcoursup

 

Les résultats Parcoursup sont pour la plupart tombés hier

A partir du 2 juin, les futurs étudiants peuvent se connecter sur la plateforme pour consulter l’état de leurs voeux. Par la suite, ils doivent dans un délai de quelques jours renoncer aux vœux qui ne les intéressent pas et confirmer les autres, afin de libérer leur place sur les listes d’attente. Si la majorité des établissements s’est adaptée au calendrier, d’autres écoles ont négocié un délai avec Parcoursup: c’est le cas de Sciences Po Paris, qui ne publiera ses résultats que le mercredi 8 juin, avec une semaine de retard. Cette date avait cependant déjà été communiquée aux candidats le mois dernier, sur le site de l’école. 

 

Sciences Po justifie son retard

L’institut d’Etudes Politiques de Paris a rejoint la plateforme en 2021 et de ce fait supprimé son concours. Son nouveau processus de sélection en plusieurs étapes a été retardé et compliqué par certains facteurs. En effet, le travail de sélection a été colossal, face à un nombre de candidats en hausse: environ 12000, soit une hausse de 60% depuis 2020. 800 examinateurs ont été mobilisés sur une double évaluation des dossiers et pour la tenues d’oraux, qui ont par ailleurs dûs être décalés à cause des épreuves de spécialités du baccalauréat, qui ont elles-mêmes été décalées au mois de mai à cause du Covid. 

 

Lire plus: Sciences Po : Le guide de candidature de Master

 

Un retard qui risque de bloquer la plateforme 

Si Sciences Po minimise les conséquences de ce nouveau délai, ce retard risque en réalité de bloquer des milliers de candidats dans l’attente d’une réponse, qui monopoliseront à leur tour des places dans d’autres écoles le temps d’obtenir une réponse positive ou non à leurs vœux. Cet effet de cascade risque d’être particulièrement visible sur les 10 500 candidats aux IEP de provinces, qui candidatent aussi en parallèle à Sciences Po Paris. Une source de stress supplémentaire pour les inscrits de la plateforme, qui risquent d’attendre, pour certain, jusqu’à mi-juillet avant d’obtenir une réponse définitive.

 

Lire plus: Sciences Po bloqué par des étudiants !

Ancienne B/L, je suis aujourd'hui étudiante à Sciences Po Lyon.