Un diplômé de l’ESCP lève 254 millions d’euros pour sa startup

 Un diplômé de l’ESCP lève 254 millions d’euros pour sa startup

Grâce à sa nouvelle levée de fonds d’un montant de 254 millions d’euros, PayFit devient la 23ème licorne française, juste après Lydia. L’entreprise française de gestion de paie et des ressources humaines, fondée en 2015, est déjà présente dans 4 pays européens et regroupe près de 700 collaborateurs et 6000 sociétés clientes. 

 

Lire plus : Lydia : la nouvelle licorne française 

 

Une levée de fonds qui fait de PayFit la 23ème licorne française

Spécialisée dans la gestion de paie et des ressources humaines, la jeune startup française, fondée par Firmin Zocchetto, étudiant de l’ESCP Business School, Florian Fournier, étudiant de Polytechnique et Ghislain de Fontenay, commence l’année 2022 en portant sa valorisation à près de 1,82 milliard d’euros. 

Ce faisant, PayFit prévoit de recruter massivement afin de pouvoir continuer à se développer à grande échelle. Près de 400 recrutements en télétravail sont prévus d’ici fin 2022 afin d’atteindre une croissance de 70% et un total de 9000 entreprises clientes. 

 

Lire plus : Qui sont les « licornes » françaises ?

 

Après 179 millions d’euros levés depuis 2016, PayFit ouvre son capital au grand fonds d’investissement General Atlantic, qui accompagne notamment des licornes françaises, comme Doctolib. 

 

PayFit : un modèle unique afin de devenir un leader européen 

Bien que fondé sur un modèle simple, PayFit simplifie et automatise les processus de paie et de RH pour les petites et moyennes entreprises. « Notre mission est de soutenir la transformation numérique de la gestion des ressources humaines grâce à une gamme croissante de caractéristiques et de services ». 

Firmin Zocchetto, PDG de l’entreprise, précise que PayFit se concentre majoritairement sur les petites PME, afin de pouvoir répondre constamment à leurs besoins urgents. Pour ce faire, PayFit a développé son propre langage de programmation, le JetLang, qui lui a permis d’intégrer la complexité du droit du travail dans ses outils de gestion des ressources humaines. Ainsi, PayFit s’assure d’être toujours à jour du point de vue de la législation et du droit français. De cette façon, la nouvelle licorne française a rendu la gestion des paies et des déclarations sociales automatiques et toujours actualisées. 

PayFit explique que la digitalisation de la gestion des ressources humaines s’est énormément développée depuis la crise du Covid-19, ce qui participe en partie à son succès à l’échelle européenne. En effet, les fondateurs déclarent : « nous avons de grandes ambitions et notre volonté est de continuer à développer notre modèle à très grande échelle ». Après Berlin, Londres et Barcelone, l’entreprise française ne prévoit pas de se développer, pour l’instant, dans d’autres pays, afin de privilégier d’abord son ancrage et sa présence dans ces quelques pays et être au plus près de ses clients. 

 

Lire plus : Qu’est-ce-qu’une licorne en économie ?