Qui sont les fondateurs de Netflix ?

 Qui sont les fondateurs de Netflix ?

Netflix, le plus grand service de streaming vidéo au monde, compte aujourd’hui plus de 221 millions d’abonnés. La plateforme recense une multitude de films et séries en 25 langues, le tout sans aucune publicité. Pourtant, elle n’est pas aussi jeune que l’on pourrait le croire ! 

 

Contexte

Dans les Années 90, Internet commence à se démocratiser et le monde du cinéma a le vent en poupe. On parle de l’ère Spielberg et les premiers Blockbusters font leur apparition. On regarde des films à la télévision, dans les cinémas ou bien on loue directement des cassettes dans les vidéoclubs.  

Ce système de location de films n’est pas vraiment pratique car il faut se déplacer pour aller chercher et rendre le film. C’est alors que le 29 août 1997, Marc RANDOLPH et Reed Hastings créent Netflix.

Les cofondateurs  

Reed Hastings est né en 1960 aux Etat-Unis et est diplômé en mathématiques. Il obtient ensuite un diplôme d’intelligence artificielle à Stanford et fonde sa première startup Pure Software en 1991. L’entreprise sera rachetée pour 75 millions d’euros. L’idée de Netflix lui est venu par la suite lorsqu’il s’est vu dans l’obligation de payer 40 dollars de pénalité pour avoir rendu un film loué trop tard. Selon Forbes, sa fortune s’élève à présent à plus de 3,7 milliards de dollars.

Marc Randolph est né en 1958 aux États-Unis. Il a d’abord obtenu un diplôme en géologie, ce qui lui a permis notamment d’acquérir des compétences oratoires qu’il met à profit dans ses conférences aujourd’hui. Dans les années 80, c’est en réalisant des ventes par correspondance qu’il s’approprie des techniques de marketing et qu’il prend conscience de l’importance d’une bonne relation client. Après avoir monté plusieurs entreprises, il fusionne avec Pure Software, rencontre Reed Hastings et cofonde Netflix. En 2003, il quitte Netflix et se consacre à des associations œuvrant pour la planète telle que la National Outdoor Leadership School. 

 

Lire plus : Netflix prend le contre-pied des chaînes TV, une stratégie payante ? 

 

Les débuts

Dans un premier temps, Netflix propose d’envoyer directement par la poste les cassettes vidéos des films que les clients louent sur leur site internet. Ainsi, la plateforme permet aux clients de faire des économies de temps et d’argent en évitant les déplacements aux vidéoclubs. Ensuite, la startup mise sur une technologie très récente et qui n’a pas encore fait ses preuves : le Digital Video Disc (DVD). Dès lors, cela leur permet de faire des économies en termes de livraison car les DVD sont moins lourds que les cassettes.

L’entreprise pense que cette innovation aura un franc succès et ne se trompe pas. En attendant que les DVD se démocratisent et que plus de films soient disponibles sur cette technologie, les deux entrepreneurs créent et améliorent leur plateforme en ligne. Jeff Bezos souhaitera d’ailleurs racheter l’entreprise, mais Reed Hastings refusera. 

En 1999, Netflix annonce la mise en place des abonnements : pour $17.99 / mois, les clients ont accès à un nombre illimité de films. Cette idée est géniale mais la plateforme rencontre très vite des problèmes de rentabilité car il y a beaucoup trop de locations pour le nombre d’abonnés.

 

Difficultés et rebondissements 

Peu de temps après, Netflix doit supporter de grosses dettes. Il tente de se faire racheter par Blockbuster, le numéro 1 de location de films en physique, mais cela n’aboutira malheureusement pas. Après cet échec, Reed Hastings a pour objectif de dépasser Blockbuster qui a copié leur modèle économique. Il crée alors un algorithme qui croisera trois types de données : les films regardés par les utilisateurs, les notes qui leur ont données et les notes données par les autres utilisateurs pour ces mêmes films. Ainsi Netflix propose les films les plus susceptibles de plaire à chacun. A ce moment-là, la plateforme repose encore sur l’envoie de DVD. 

A partir de 2007, Reed Hastings décide de faire confiance au streaming et de laisser progressivement les DVD. 

Fin 2011, Netflix dénombre plus de 20 millions d’abonnés.

Pour continuer d’exister face aux géants de l’industrie du cinéma comme Disney, Paramount et Warner Bros, Netflix ne propose plus seulement des films mais aussi des séries. L’entreprise va même créer ses propres séries comme House of Cards, Orange is the New Black, Stranger Things…

 

Lire plus : Netflix prend le contre-pied des chaînes TV, une stratégie payante ? 

 

Nouveaux défis

Pour faire face à la montée de la concurrence (Amazon Prime, Disney+ ou encore OCS), le géant américain cherche à se diversifier dans le jeu vidéo avec Netflix Games. Pour le moment, 5 jeux mobiles sont proposés gratuitement pour les abonnés sur Android et iOS. On retrouve notamment une adaptation de la série Stranger Things.