Quel est le salaire moyen en France par secteur ?

 Quel est le salaire moyen en France par secteur ?

Lorsqu’il est question d’estimer le niveau des salaires d’un pays, il existe plusieurs indicateurs. On distingue par exemple le salaire moyen France ou encore le salaire médian France, calculés sur un mois, ce sont les principaux indicateurs statistiques qui permettent de mesurer l’évolution des salaires.

L’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) est l’entité qui se charge du calcul du salaire moyen en France. Depuis 1946, l’INSEE s’occupe de la production, de l’analyse et de la publication des statistiques officielles. L’INSEE a alors publié en juin 2021 les dernières statistiques sur le salaire moyen France, ainsi que les analyses s’y rapportant. L’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), de sa part, met à la disposition de tous des données et des analyses se rapportant à l’évolution des salaires perçus en France par rapport à l’international.

Planète Grandes Écoles vous propose aujourd’hui de découvrir tous les détails du salaire moyen en France par secteur, vous serez étonné que certains soient parmi les salaires moyens par secteur les plus élevés d’Europe !

 

Attention à différencier le salaire moyen en France et le salaire médian en France !

Le salaire moyen est la moyenne par personne de l’ensemble des salaires de l’échantillon de salariés considéré. Pour connaître le salaire moyen en France, on additionne les salaires de tous les employés concernés, quel que soit leur niveau puis on le divise par le nombre de salariés. On prend donc la somme de tous les salaires versés par les employeurs (numérateur) que l’on divise par le nombre total de salariés que l’on dénombre dans le pays (dénominateur). On peut ainsi calculer la moyenne de salaire en France d’une profession, d’un statut, d’une entreprise, d’un secteur…

Bien qu’intéressant, le chiffre du salaire moyen est souvent à considérer avec des pincettes, puisqu’il exagère l’importance des très hauts revenus. En d’autres mots, la moyenne est généralement « gonflée » par les très hauts revenus qui ne concernent en réalité qu’une minorité de salariés. C’est ainsi que certains préfèrent souvent se référer au salaire médian qui se montre souvent neutre vis-à-vis de ces très hauts revenus.

Le salaire médian est en effet le niveau de rémunération qui sépare un effectif de salariés en deux moitiés comportant le même nombre de personnes : l’une gagne moins et l’autre gagne plus. On classe alors les salaires des Français par ordre croissant et on cherche la valeur qui sépare l’ensemble en deux sous-ensembles de même effectif. Ainsi, il y a autant de salariés qui touchent un salaire supérieur au salaire médian que de salariés dont le salaire est inférieur. En d’autres termes, une personne qui perçoit plus que le salaire médian France appartient aux 50% de salariés français dont le revenu salarial est le plus élevé.

Pour résumer et selon la définition de l’INSEE, le salaire moyen correspond à la moyenne de l’ensemble des salaires de la population considérée, donc ici la moyenne de salaire en France, tandis que le salaire médian correspond à celui pour lequel 50% des Français gagnent plus et 50% des Français gagnent moins, c’est le revenu médian en France. Et parce que le saleur moyen exagère l’importance des hauts revenus (bien que ces salaires élevés ne concernent qu’une minorité) alors que le salaire médian est neutre de ce point de vue grâce à son mode de calcul, le salaire moyen reste généralement supérieur au salaire médian. Nombre de statistiques nationales et internationales se fondent sur le salaire médian France.

 

Évolution du salaire moyen en France : les derniers chiffres publiés à ce jour !

Les dernières données disponibles pour le salaire moyen en France ont été rendues publiques en juin 2021 par l’INSEE et portent sur l’année 2019. Ainsi selon l’institut, un salarié du secteur privé gagne en moyenne 2 424 euros nets par mois en équivalent temps plein (EQTP). Dans un contexte de ralentissement des prix, le salaire net moyen en euros constants a accéléré : + 1,2 %, après + 0,4 % en 2018. La hausse de 2019 est deux fois supérieure à l’augmentation moyenne annuelle des vingt années précédentes (+ 0,6 %).

Le salaire moyen France a augmenté de 1,5 % en euros. Le salaire net a progressé plus vivement, de 2,3 % : cet écart résulte notamment de la réduction du taux de prélèvements sociaux supportés par les salariés, avec la suppression des cotisations salariales d’assurance chômage au 1er octobre 2018, dont l’effet a joué en année pleine en 2019. Deux autres mesures contribuent également à ce que le salaire net a davantage progressé que le salaire brut : d’une part, l’exonération de cotisations et contributions sociales de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (Pepa), que les employeurs ont pu verser au 1er trimestre 2019 dans la limite de 1 000 euros par salarié dont la rémunération est inférieure au SMIC ; d’autre part, la suppression des cotisations salariales sur les heures supplémentaires, dans la limite de 5 000 euros nets annuels.

À titre de rappel, le SMIC est revalorisé chaque année, le montant du SMIC brut horaire en 2021 est de 10,25 euros contre 10,15 euros en 2020, soit un SMIC brut mensuel de 1 554,58 euros en 2021 sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires.

La moitié des salariés du secteur privé perçoivent moins de 1 940 euros nets par mois en EQTP. Un salarié sur dix gagne moins de 1 319 euros, tandis qu’un sur dix perçoit plus de 3 844 euros. En 2019, les salaires ont augmenté un peu plus dans le bas de la distribution que dans le haut. Les disparités salariales ont donc légèrement diminué, rompant avec la tendance haussière entre 2010 et 2018.

Le salaire net moyen en EQTP diffère selon les secteurs d’activité. Ainsi en 2019, il est de 2 696 euros dans l’industrie, 2 213 euros dans la construction et 2 384 euros dans le tertiaire. Il est notamment plus élevé dans les secteurs où les cadres, mieux rémunérés que les autres salariés, sont surreprésentés, comme les services financiers (3 616 euros) ou l’information-communication (3 459 euros). En revanche, il est plus faible dans l’hébergement-restauration (1 749 euros), qui concentre une forte population d’employés. Le salaire net moyen a augmenté de 1,1 % en euros constants dans l’industrie, de 2,0 % dans la construction et de 1,2 % dans le tertiaire.

La Direction de l’Animation de la recherche, des Études et des statistiques (DARES), quant à elle dans sa publication trimestrielle de l’indice du salaire mensuel de base (SMB), mentionne qu’une dizaine de secteurs affichent un salaire moyen net supérieur à 2 500 euros voire 3 000 euros en 2021. En tête de liste figure le secteur pharmaceutique avec une moyenne de salaire en France de 3 749 euros net mensuel, vient ensuite le secteur bancaire (3 280 euros), le secteur de (3 280 euros), le secteur de la chimie (3 161 euros), les bureaux d’études techniques (3 041 euros), le secteur de la métallurgie en (2 778 euros), etc.

Pour ce qui est du salaire médian en France, les dernières données statistiques de l’INSEE remontent en 2016, et l’analyse a été publiée en 2020. Selon alors le résultat de leurs enquêtes, le revenu médian en France s’élevait à 1 789 euros en 2016. Il est important de noter que ce salaire médian diffère selon le sexe. L’INSEEC a noté une différence de 13,7% entre les hommes et les femmes. Le salaire médian des femmes s’élève à 1 639€ tandis que celui-ci des hommes est de 1 899 euros.

 

Lire aussi : Que nous dit l’enquête de la CGE sur l’insertion des jeunes diplômés en 2021 ?

Rédactrice pour Mister Prépa et Planète Grandes Écoles, j'aime être à l'affût de l'actualité et pouvoir vous le partager