Les défis du recrutement sans CV

Les défis du recrutement sans CV

Ces dernières années, nous avons pu assister à une intensification de la guerre des talents. Cette bataille, pour trouver les bons talents, que se livrent les entreprises est loin d’être finie. Mais encore faut-il trouver les candidats. Aujourd’hui, les entreprises doivent être créatives et innovantes dans la façon de recruter des talents qualifiés.

Pour se faire, certaines entreprises tentent le pari de recruter sans CV. Dans cet article, nous nous demanderons quels sont les enjeux du recrutement sans CV et comment s’y préparer au mieux.

 

Recrutement sans CV : bonne ou mauvaise idée ?

Avec la lettre de motivation, le CV représente un des éléments de base pour sélectionner des candidats au cours d’un recrutement. On y retrouve diverses informations, comme les diplômes obtenus, les expériences professionnelles, les compétences acquises… En bref, ce document est un récapitulatif du parcours professionnel et personnel d’un candidat.

Néanmoins, le CV ne reflète pas assez le savoir-être d’une personne mais aussi son aptitude en situation réelle dans une entreprise. Effectivement, il est difficile de retranscrire entièrement sa personnalité sur un papier.

Le CV n’a pas pour objectif premier de refléter les compétences comportementales d’une personne. Afin d’en savoir plus sur la personnalité d’un candidat, il est parfois nécessaire de casser les habitudes et de s’orienter vers des méthodes de recruter moins classiques.

 

Lire plus : Expérience candidat : définition, enjeux et bonnes pratiques.

 

3 raisons pour les entreprises de recruter sans CV

1) Se concentrer sur les compétences et non le diplôme.

Le monde du recrutement est en constante évolution. En effet avec cette guerre des talents, les entreprises s’ouvrent de plus en plus à de nouveaux profils, et ce peu importe leurs parcours et leurs diplômes.

Beaucoup d’entreprises mettent les candidats dans des cases, notamment en ce qui concerne les diplômes obtenus ou le niveau d’étude. Néanmoins, dans certaines situations, un candidat dit « autodidacte » pourrait avoir autant voire plus de compétences (acquises lors de diverses expériences par exemple) et de motivation qu’un candidat diplômé.

Dans ces situations, il faut savoir se détacher du CV et se concentrer sur les compétences et le potentiel des candidats.

 

2) Lutter contre les biais humains du recrutement.

Face à un certain nombre de CV reçus, les recruteurs peuvent avoir tendance à aller chercher des informations précises liés à des critères prédéfinis, afin d’aller plus vite. De ce fait, certaines informations ne sont pas considérées et cela peut porter préjudice à certains candidats. En effet, cette volonté de gain de temps fait qu’un recruteur peut passer à côté d’informations importantes sur un candidat, et donc potentiellement ne pas le recruter.

 

3) Privilégier l’anonymat des candidats.

Une photo, une année de naissance, une adresse… le CV contient plusieurs informations qui peuvent mener à la discrimination de certains candidats. En effet, l’anonymisation du CV est une solution efficace pour lutter contre la discrimination à l’embauche. Il est donc légitime de se demander « pourquoi ne pas le supprimer totalement ? ».

Recruter sans CV c’est aussi donner la chance à tous les candidats de pouvoir s’exprimer, de mettre en avant leur parcours (professionnel et personnel) mais aussi de mettre en avant leur motivation.

 

Lire plus : CDD ou Intérim : Tous les avantages et inconvénients.

 

Quelques astuces pour recruter sans CV.

  • L’entretien vidéo différé.

Cette méthode de recrutement permet de remplacer le CV mais aussi d’évaluer les candidats de manière originale en se concentrant sur les « soft skills ». Source de réussite et d’engagement, ces « soft skills » sont aujourd’hui très recherchés par les entreprises.

L’entretien vidéo différé est un moyen efficace pour recruter les candidats à partir de leur savoir-être et leur savoir-faire.

 

  • Le job dating.

Parmi les méthodes les plus répandues du recrutement sans CV, on retrouve également le job dating. Cette méthode favorise les rencontres entre recruteurs et candidats. Même si le CV arrive un peu plus tard dans le processus de recrutement, l’évaluation du candidat repose sur ce premier échange en face-à-face. Lors de cet échange, le candidat aura l’occasion de présenter son parcours, mais aussi d’exprimer toute sa motivation.

Quand bien même le CV est un élément indispensable et important du recrutement, il est parfois nécessaire de se détacher des méthodes traditionnelles pour rentrer en contact avec de nouveaux profils. Se concentrer sur des compétences humaines, comportementales et sociales est aujourd’hui, pour les entreprises, un levier de compétitivité et de performance, sur un marché en tension.