CDD ou Intérim : Tous les avantages et inconvénients

 CDD ou Intérim : Tous les avantages et inconvénients

L’intérim et le CDD sont tous les deux des contrats à durée à déterminée. Ils ont tous deux pour objectif de répondre à un besoin en recrutement temporaire. Néanmoins, ces deux contrats présentent à la fois des similitudes et des différences.

Tout au long de cet article, nous allons nous pencher sur les similitudes et différences entre ces deux contrats. Nous ferons également le point sur les avantages et inconvénients de ces contrats, tant pour les salariés que pour les employeurs.

 

Les similitudes entre les contrats CDD et intérim

Nous pouvons lister les points communs suivants entre les deux contrats :

  1. L’objet du contrat.
  2. La durée des contrats et les possibilités de renouvellement des contrats.
  3. Les primes de fin de contrat et le niveau de rémunération.
  4. Le délai de carence à appliquer entre l’exécution de deux contrats temporaires.

En effet, les deux contrats ne peuvent être conclus que pour la réalisation d’une mission ou tâche précise et temporaire. De plus, dans la majorité des cas, ces contrats ne sont conclus que pour une durée de 18 mois maximum (renouvellement compris). Il est à préciser que l’on peut renouveler les deux contrats que deux fois.

Le salarié en fin de contrat (s’il ne se voit pas offert une possibilité de CDI), percevra une indemnité de congés payés non pris ainsi qu’une indemnité de précarité. Cette dernière représente 10% de la rémunération totale perçue tout au long de la mission. En cas de remplacement d’un salarié, la rémunération versée doit être identique que celle perçue par le titulaire du poste.

Enfin, à la fin du contrat, que ce soit un CDD ou un Intérim, une période minimale de carence doit être respectée avant toute signature d’un nouveau contrat temporaire. Ce délai de carence varie en fonction de la durée de la mission.

 

Les différences entre les contrats CDD et intérim

La première différence que l’on remarque est que l’embauche suivant un contrat CDD ou intérim n’a pas les mêmes conséquences pour l’employeur en termes d’obligations liées à ses effectifs ; en effet, un salarié intérimaire sera employé par une agence externe qui le mettra à disposition de l’entreprise ayant le besoin. Ceci n’est pas le cas lorsque l’employé est sous CDD. Il est directement embauché par l’entreprise et fait donc parti de l’effectif. De ce fait, cela peut avoir comme conséquence pour l’entreprise, le franchissement d’un seuil l’obligeant à des élections professionnelles, à se soumettre à de nouvelles déclarations etc.

Une autre différence entre ces deux contrats est la flexibilité concernant la rupture anticipée du contrat.

Lors de la réalisation d’un CDD, seuls deux cas de figures permettent de mettre un terme de façon anticipé au contrat : l’embauche du salarié en CDI ou une faute grave.

Tandis que pour une mission en intérim, le salarié comme l’entreprise peuvent profiter de la flexibilité offerte par le contrat pour mettre un terme de façon anticipée au contrat. L’entreprise, ainsi que l’agence d’intérim ont la possibilité de mettre fin au contrat pour cas de faute grave, ou pour toute autre raison. Dans ce dernier cas, l’agence d’intérim devra proposer une nouvelle mission à l’intérimaire ou lui verser une prime de compensation.

Une dernière différence entre ces contrats est la période d’essai, qui est plus courte dans un contrat d’intérim.

 

Lire plus: L’impact de la diversité et de l’inclusion sur le travail

 

Interim vs. CDD: avantages et inconvénients pour l’employeur 

1. Les avantages du contrat intérim pour l’employeur 

Pour une entreprise, l’avantage principal d’utiliser les contrats intérimaires est de ne pas être l’employeur direct du salarié. Ainsi, ces salariés qui viennent en renfort en cas de besoin, ne sont pas pris en compte dans les effectifs de l’entreprise, et donc aucun changement majeur ne sera à prévoir dans l’organisation de l’entreprise.

L’utilisation du contrat intérimaire permet aussi à l’entreprise d’éviter les charges administratives et légales du salarié intérimaire, qui sont assurées par l’agence intérimaire. L’entreprise n’est pas responsable de la rédaction du contrat de la mission ou du paiement des heures par exemple.

D’autres avantages pourraient être mis en avant pour l’entreprise :

  • Un recrutement plus rapide.
  • Des profils plus nombreux et variés.
  • Une plus grande souplesse en ce qui concerne la rupture avant le terme initial de la mission.

 

2. Les inconvénients du contrat intérim pour l’employeur 

Lorsqu’une entreprise passe par les contrats d’intérim, elle doit faire face à un inconvénient principal, qui est un inconvénient financier.

Il faut préciser, que le recours à l’intérim représente un coût plus élevé que lors d’une embauche en CDD. Lors d’une mission d’intérim, en plus de la rémunération du salarié, l’entreprise devra prendre en charge un coefficient de facturation (déterminé par l’agence d’intérim). Moins l’entreprise a recours à l’intérim, et plus ce coefficient de facturation augmente.

 

3. Les avantages du contrat CDD pour l’employeur 

L’avantage premier du CDD pour l’employeur est de rester l’acteur principal du recrutement ; ainsi l’employeur a une totale liberté sur les modalités et les conditions du recrutement qu’il souhaite réaliser.

De plus, un contrat en CDD présente une période d’essai plus longue que celle du contrat en intérim. L’avantage pour l’entreprise est d’avoir plus de marge de manœuvre pour s’assurer du bon match avec le profil sélectionné et de la concordance de ses compétences avec les impératifs du poste sur lequel il a été recruté.

Il est également à préciser, que les embauches en CDD permettent aux entreprises de bénéficier de plusieurs réductions sur les cotisations sociales, mais aussi de profiter du versement d’aide au recrutement de la part de l’État ou de sa région.

Enfin, lorsque l’entreprise a un département RH, recruter un salarié soi-même sera moins coûteux que faire appel à une agence intérimaire.

 

4. Les inconvénients du contrat CDD pour l’employeur 

L’inconvénient majeur du contrat CDD pour l’entreprise est le manque de flexibilité concernant une rupture anticipée du contrat. En effet, en dehors de la faute grave ou d’un commun accord avec le salarié, il est impossible de rompre le contrat CDD sans que cela ne soit un risque judiciaire et que cela ne présente un coût financier important.

 

Lire plus: Expérience candidat: définition, enjeux et bonnes pratiques

 

Intérim vs. CDD : avantages et inconvénients pour les employés 

1. Les avantages du contrat intérim pour les employés 

Travailler par le biais d’une agence intérimaire représente un certain gage de sécurité pour l’employé, qu’en cas de CDD. En effet, si sa première mission s’est bien déroulée, il aura de bonnes choses de se voir offrir de nouvelles propositions pour une prochaine mission. Ainsi, plus les missions se dérouleront bien, les unes après les autres, et plus l’employé aura de chances de continuer de se voir offrir des contrats intérimaires réguliers.

De plus, il reste à préciser que l’intérim reste une bonne opportunité pour décrocher un CDI chez l’entreprise chez laquelle le salarié a travaillé.

L’intérim présente également d’autres avantages : une rémunération un peu plus élevée qu’en cas de CDD, et la possibilité de choisir les missions sur lesquelles il souhaite travailler.

 

2. Les inconvénients du contrat intérim pour les employés :

L’intérim est s’affilie souvent aux concepts de flexibilité et d’adaptabilité. Les missions sont de courtes périodes, voire de très courtes périodes. Les salariés intérimaires doivent donc faire preuve d’une grande disponibilité et flexibilité afin de pouvoir travailler.

On pourrait aussi mentionner le statut d’intérimaire, qui fait que l’employé peut parfois ne pas être considéré comme un membre à part entière au sein d’une équipe. En effet, il faut rappeler que ces salariés qui viennent pour une durée déterminée, ne sont pas pris en compte dans les effectifs de l’entreprise.

 

3. Les avantages du contrat CDD pour les employés 

Le CDD est un contrat plus difficile à rompre, le salarié a la garantie de réaliser l’intégralité de sa mission sauf dans le cas d’une faute grave. De même, une entreprise peut utiliser le CDD comme une période d’essai pour une embauche permanente ultérieure.

Dans le cas d’une embauche en CDI à la suite de CDD, le salarié conserve l’intégralité de son ancienneté acquise lors du CDD. Ceci permettra à l’employé d’accéder plus rapidement aux avantages, primes et augmentations liées à l’ancienneté du salarié. Il est à noter que ceci n’est pas le cas lors d’une embauche en CDI après un contrat intérimaire.

4. Les inconvénients du contrat CDD pour les employés

On distingue peu d’inconvénients du CDD pour le salarié. On pourrait mentionner les difficultés que cela peut amener au quotidien comme l’octroi d’un prêt bancaire par exemple.

Le seul inconvénient qu’on pourrait trouver est le manque d’accompagnement de la part d’une structure externe lorsque vous arrivez à la fin de votre mission en CDD. L’employé devra se donner les moyens seul pour retrouver un autre contrat. Sauf s’il fait le choix de passer par une agence d’intérim.

 

Conclusion 

Dans cet article, nous avons pu voir les avantages et inconvénients de ces contrats, tant pour les salariés que pour les entreprises. Il est à noter qu’aucun contrat est idéal, et que chaque avantage perçu peut se voir contrasté par un inconvénient.

Nous vous recommandons donc d’identifier ce qui vous semble primordial avant de faire votre choix. Une fois vos attentes définies, bous serez en mesure de prendre la bonne décision sur quel type de contrat s’orienter.

 

Lire plus: Les bienfaits de la marque employeur