Football, Tech et argent : découvrez Sorare, la Licorne française à l’énorme levée de fonds

 Football, Tech et argent : découvrez Sorare, la Licorne française à l’énorme levée de fonds

Depuis trois ans désormais, la start-up française Sorare mise sur la technologie des NFTs (Jetons Non Fongibles) pour permettre aux joueurs d’échanger leurs cartes. Aujourd’hui, l’entreprise est valorisée à près de 4,3 milliards de dollars grâce à une récente levée de fonds de 680 millions de dollars ! Retour sur le parcours de Sorare. 

 

Les origines de Sorare

Fondée en 2018 par Nicolas Julia (CEO et alumni Emlyon) et Adrien Monfort (CTO et alumni Telecom Sud Paris), le jeu compte  désormais plus de 90 000 joueurs actifs dans la collection de cartes et dans divers tournois, soit un excellent moyen d’engager la communauté et de maximiser les échanges entre joueurs. Sorare est donc devenu la référence des cartes de football NFT après seulement 3 ans d’existence !

 

L’une des plus grosses levées de fonds en France 

La startup française Sorare spécialisée dans la collection de cartes NFT a annoncé qu’elle avait réalisé la levée de fonds la plus importante de l’écosystème Tech français. En effet, accompagnée par le Vision Fund 2 de SoftBank, Sorare a mené un tour de table de série B de 680 millions de dollars, ce qui valorise la société à 4,3 milliards de dollars.

 

Lire plus : l’explication derrière la croissance du nombre de startups

 

Comment justifier un tel montant ?

Il suffit de jeter un coup d’œil aux chiffres stupéfiants de la société pour l’année en cours ! Les confinements successifs et l’arrivée de l’Euro 2020 ont fait exploser le nombre d’utilisateurs de Sorare. Le chiffre d’affaires de l’appli avoisine les 100 millions d’euros pour cette seule année. Les ventes ont été multipliées par 51 entre le deuxième trimestre de 2020 et le deuxième trimestre de 2021 et l’entreprise ne compte actuellement que 30 employés.

 

Une coopération exclusive et orignale

Ce qui rend Sorare unique, c’est qu’elle s’est associée à près de 200 organisations de football, dont certains des clubs les plus célèbres d’Europe, comme le Real Madrid, Liverpool, la Juventus et à l’ensemble des clubs des deux premières divisions espagnoles. Cela crée une véritable barrière à l’entrée pour les autres sociétés présentes sur ce marché. Sorare peut aussi s’appuyer sur sa forte communauté qui compte de nombreux sportifs professionnels comme Antoine Griezmann qui a déboursé 76 000 dollars pour obtenir la carte unique de son coéquipier Kylian Mbappé.

 

Une crédibilité qui attire les investisseurs

Outre l’équipe du Vision Fund de SoftBank, Atomico, Bessemer Ventures, D1 Capital, Eurazeo, IVP et Liontree participent également à ce tour de table. Certains des investisseurs existants de la startup investissent également à nouveau, comme Benchmark, Accel, Headline et divers business angels.

C’est dire si la Licorne attire de nouveaux investisseurs !

 

Vous voulez en savoir plus sur Sorare ?

Si vous vous intéressez de près ou de loin au monde des crypto-monnaies, alors il est purement et simplement impossible d’être passé à côté de Sorare ! En effet, en tout juste quelques mois, force est de constater que tous les spécialistes du domaine ont pu s’accorder à dire que cela restait une organisation à suivre de très près dans les mois à venir. En revanche, cela n’est pas forcément facile de savoir comment trouver des informations et des astuces pour ne pas faire d’erreurs avant de se lancer avec Sorare, si bien que certains ont pu même rapidement rebrousser chemin…

Heureusement, si vous vous rendez sur certaines sources d’informations qui restent assez fiables, vous n’aurez pas de soucis à vous faire, bien au contraire ! Ainsi, nous ne pourrions que vous encourager à vous rendre sur cette page pour en savoir un peu plus sur sorare : vous ne devriez pas être déçu ! En effet, comme vous pourrez le voir, ce site web regorge de bien des informations sur Sorare, mais également sur toutes les crypto-monnaies du moment. Il ne vous reste plus qu’à bien vous informer avant de vous lancer…

Je suis étudiant à Neoma Business School et rédacteur pour les sites Mister Prepa et Planète Grandes Écoles.