Sciences Po Paris – Zoom sur le Master en Communication & Médias

 Sciences Po Paris – Zoom sur le Master en Communication & Médias

Si les écoles de commerce proposent de belles formations dans les domaines très corporate, une autre institution prestigieuse, Sciences Po Paris, n’est pas en reste. Lancée en 2017, l’Ecole du Management et de l’Innovation de la rue Saint Guillaume entend former de futurs professionnels du secteur privé (finance, conseil, marketing, communication etc.).  Nous avons échangé avec Florence DANTON, Directrice du Master communication, médias et industries créatives qui revient pour nous sur les grandes lignes de cette formation et sur le positionnement de Sciences Po dans le paysage des Grandes Ecoles françaises. 

 Bonjour, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Florence Danton, ancienne étudiante de Sciences Po Paris. J’ai fait toute ma carrière dans le secteur de la communication et des médias. Je suis passée par le conseil en communication (Havas), l’audiovisuel où j’ai été Responsable de la communication externe de La 5eme (France 5 aujourd’hui), puis j’ai notamment  participé à la création de Fnac.com. Je suis ensuite rentrée à Sciences Po où j’ai contribué à la création de l’Ecole de la Communication (2007). Je suis aujourd’hui Directrice du Master Communication, Médias et Industries créatives.

Dans quel contexte a émergé la création de l’école du Management et de l’innovation de Sciences Po ? Et le Master communication, médias et industries créatives ?

A Sciences Po, près de 80% de nos jeunes diplômés partent dans le secteur privé: l’objectif était donc de créer une Ecole au sein de Sciences Po qui permette de réunir les Masters les plus orientés vers le Monde de l’Entreprise. Mais nous nous distinguons des Ecoles de commerce sur deux points notamment. Le premier, c’est que Sciences Po a historiquement un fort ancrage dans les Sciences Sociales : les etudiants de notre Ecole bénéficient donc d’un socle important d’enseignements dans ce domaine. Le second part du constat que de grandes transitions sont actuellement à l’oeuvre : digitale, environnementale, socio-économique. Il faut gérer toutes ces transitions, et ce n’est désormais plus seulement aux Etats de le faire, mais aussi au secteur privé, au monde des entreprises. L’Ecole du Management et de l’Innovation se veut donc une école formant des profils engagés sur ces sujets, et donc au service du Bien Commun. Ces deux différences font que nous ne sommes pas une école de commerce à proprement parler comme le sont des écoles telles que HEC Paris, l’ESSEC, l’ESCP ou emlyon business school, nous avons un positionnement à part du fait de notre histoire et nos valeurs. 

Le domaine de la communication, des medias et des industries créatives a, quant à lui, été particulièrement impacté par la transition digitale et l’est aussi désormais sur les deux autres aspects (par exemple, à travers des problématiques comme la RSE). Nous nous devons aujourd’hui d’intégrer l’ensemble de ces transitions à nos enseignements , en formant les etudiants à etre capables,  à l’avenir, d’apporter de nouvelles solutions créatives et innovantes, dans tous les secteurs où ils travailleront.  Nous essayons ainsi de nous adapter au maximum, pour répondre en temps réel à ces évolutions : environ 30% de nos enseignements sont reactualisés chaque année dans ce sens. 

 

Quels sont les fondements du Master communication, médias et industries créatives ? Qu’est ce qu’on y apprend concrètement ?

Il y a bien sûr des sciences sociales, mais aussi du management, des enseignements qui permettent de comprendre les secteurs et les métiers concernés. Nous avons par exemple des ateliers de rhétorique, de code, d’écriture créative,… Nous avons aussi des cours de gestion, de comptabilité, de stratégie d’entreprise qui sont très axés management… Nous rentrons ensuite dans des sujets plus spécifiques, tels que des cours de propriété intellectuelle, de stratégie de marque, d’apprentissage des méthodologies créatives (les process pour générer la créativité et la transformer en modèle économique, comme le design thinking). L’idée de ce Master est de croiser un volet très business avec un volet créatif, qui permettra de former des esprits à la fois très pratiques mais aussi très libres, qui sauront sortir du cadre pour apporter de nouvelles idées et de nouveaux concepts dans les secteurs la communication et des médias. La créativité est sollicitée en permanence dans ce Master.

 Quels sont les profils recherchés ? Quelles sont les modalités d’admission ?

Nous recherchons déjà l’excellence académique, des personnes qui savent travailler. Dans ce master en particulier, nous recherchons des profils créatifs et ouverts à l’innovation. Nous aimons le côté complementaire que l’on peut apporter à des étudiants issus d’autre filières, et nous recherchons, il est vrai, une certaine d’hybridation. Par ailleurs, les étudiants qui choisissent de venir chez nous doivent comprendre l’importance de l’approche en sciences sociales, car c’est ce qui a toujours fait l’histoire de notre institution, et c’est ce qui est placé au coeur de nos enseignements. Nous demandons enfin d’avoir une appétence pour le monde du privé : ce qui est sûr en effet, c’est que nos candidats doivent savoir que dans ce Master, nous sommes plutôt tournés vers le monde des entreprises (cela peut prendre aussi bien la forme de grands groupes que de start-ups d’ailleurs), et non pas vers le monde de la culture (au sens français du terme, c’est à dire très ancré dans le secteur public). Mais, au sein de l’Ecole du Management et de l’Innovation, le projet reste bien de se mettre au service du Bien Commun : travailler dans le privé, au service de l’intérêt général, avoir un impact positif et être responsable. 

Qu’est-ce qui, selon vous, diérencie votre Master du Master en Marketing de Sciences Po ?

Pour le Master en Marketing, on est plus dans l’opérationnel, on a un savoir-faire en matière d’étude de comportement des consommateurs et d’écoute de la société. Ce qui nourrit le Master Marketing, c’est l’objectif de comprendre le consommateur, d’aider à définir le produit et le service, et de le vendre. 

Dans le Master en Communication, le but est plutôt de travailler sur la création de contenus, l’objectif est de formaliser des messages, de nourrir une image, de créer des récits et des univers .

Bien plus que de s’intéresser au consommateur, au produit ou au service, la Communication sert ici la stratégie de développement de l’entreprise. Il est d’ailleurs très courant de voir des directeurs communication membres des comités exécutifs des grands groupes.

Sciences Po est connue pour la qualité de ses cours et de ses intervenants réguliers, invités par les professeurs… Cela est-il amené à évoluer avec l’impact du COVID-19 ?

En effet, 80% de nos professeurs sont des professionnels. Pour illustrer leurs cours théoriques, ils font souvent venir des invités qui interviennent pour donner vie à leurs propos. Meme dans les enseignements à distance, les invités sont toujours présents online pour enrichir les cours de leurs experiences. 

Nous remercions Florence Danton pour ces quelques mots. Pour plus d’informations sur le Master en Communication, médias et industries créatives, cliquez ici.