Pour Centrale Lille, cap vers l’entrepreneuriat !

 Pour Centrale Lille, cap vers l’entrepreneuriat !

Centrale Lille possède différents dispositifs destinés à ses étudiants avec des projets entrepreneuriaux. L’école veut transmettre des connaissances sur la création et la gestion de startup et les accompagner afin de les aider à concrétiser leurs projets.


Lire plus : Centrale Lille : 3 projets étudiants sélectionnés pour bénéficier d’un fonds d’aide 

 

Accompagner des prospects à travers la formation d’ingénieur

Un élément primordial pour l’école est de garder un lien entre  l’entrepreneuriat, l’innovation et l’ingénierie. 

« Quelles que soient les technologies concernées, nous veillons à ce que l’innovation et la dimension “ingénierie” soient toujours présentes dans les projets portés par nos élèves. Essentielles dans le monde de demain, elles peuvent non seulement donner beaucoup de sens, mais aussi être un marqueur fort de différenciation et avoir un effet de levier pour la réussite de leurs projets. A l’image de la start-up Gare ta bécane fondée par trois ITEEMiens, (Grégoire Linée, Victor Berson et Barnabé Gauquelin) proposant un service complet de colocation de places de parking sécurisées à moindre frais à destination des motards et scootéristes, nous les avons aidés à enrichir leur offre en s’appuyant sur ce que l’innovation technologique permet » explique Eric Daniel, enseignant et responsable du département Entreprises & Société de Centrale Lille.

 

A travers ses 4 écoles (Centrale Lille, IG2I, ITEEM, ENSCL), Centrale Lille va proposer des programmes, ateliers, travaux etc, afin d’accompagner ses étudiants :

 

Centrale Lille

A Centrale  Lille, des cours sur l’entrepreneuriat sont dispensés au cours de la 2e année du cycle ingénieur, l’un des électifs d’intégration proposé porte explicitement sur « la création d’une start-up de haute technologie ». En dernière année, une des filières métier proposée est celle du « créateur d’entreprise » : animé par des professionnels, ce temps d’apprentissage de  150h touche aux principales missions et fonctions que peut occuper un ingénieur.

 

IG2I

A l’IG2I, c’est en 4e année qu’un cours de sensibilisation à la création d’entreprise est dispensé à tous les élèves, incluant la découverte d’outils et de méthodes. En 5e année, ceux qui le souhaitent peuvent imaginer la création d’une start-up dans le cadre de leur projet d’étude. Ils peuvent ensuite y consacrer leur stage de fin d’année, sous la supervision d’un enseignant de l’école. 

 

ITEEM

A l’ITEEM, dont l’un des objectifs est de former des entrepreneurs, des cours de « Management et Entrepreneuriat » sont dispensés tout au long de la formation. De la 1e à la 3e année, les élèves ingénieurs sont initiés aux techniques et au fonctionnement de la création d’entreprise. En 4e année, ils simulent des créations d’entreprise à travers des challenges. Et en dernière année, les élèves peuvent suivre le profil « Innovation & Entrepreneur » qui leur permet de développer leur propre idée entrepreneuriale pour ensuite la lancer dans le cadre de leur stage de fin d’études : comme ont pu le faire en 2021, Wassila Ramdani avec son entreprise « Tu brilles Brunch » et Leopold Le Forestier avec son entreprise « AETERNAM »

 

ENSCL

A l’ENSCL, un jeu d’entreprise en 1e année permet aux élèves ingénieurs de s’initier aux enjeux de l’entrepreneuriat et au fonctionnement de l’entreprise. En dernier année, les étudiants travaillent sur des simulations de projet d’entreprise pour leur permettre de se lancer dans l’entrepreneuriat après l’obtention de leur diplôme.



Accompagner les étudiants à travers des dispositifs dédiés

Centrale Lille a mis en place une direction dédiée à la valorisation de l’innovation pour aider au mieux ses étudiants avec des projets : grâce à cette direction, les étudiants pourront accéder à des brevets déposés.  Ils ont également un accès facilité au statut national d’étudiant entrepreneur et au dispositif PEPITE.

 

L’école d’ingénieur Lilloise soutient financièrement certains projets grâce à un fonds d’aide : les aides vont de 50 à 5000 euros. 

Il a permis d’aider des startups comme : OPTIMUM, HELEAN, AMBER TECH

 

Son département Entreprises & Sociétés tisse des liens avec d’autres acteurs comme SKEMA ou encore la Station F afin de permettre aux étudiants d’acquérir certaines compétences à travers des échanges.

 

En moyenne, ce sont 60 étudiants de l’école qui se tournent vers l’entrepreneuriat chaque année. Centrale Lille a donc la volonté de vouloir faire progresser cet aspect au sein de son établissement avec un accompagnement complet et structuré.

 

Lire plus : Baby Genius 💛 Startups : le Wikipédia de l’entrepreneuriat ! 

 

Rédacteur en chef adjoint pour Planète Grandes Ecoles et Mister Prépa. J'aime écrire et si vous me lisez c'est que vous êtes au bon endroit :)