Olivier Chanoux – LUMAPPS : Entretien avec un CMO

 Olivier Chanoux – LUMAPPS : Entretien avec un CMO

Pouvez-vous nous résumer votre parcours académique et professionnel ?

Je n’ai jamais été très scolaire, c’est pour ça que je me suis rapidement orienté vers une formation professionnalisante. J’ai choisi d’intégrer l’INSEEC en 1996 qui avait la particularité de nous permettre de passer 6 mois en entreprise chaque année. J’ai commencé à travailler très tôt, je suis fils d’artisan et j’avais l’habitude de travailler le week-end aux côtés de mes parents. Une fois à l’INSEEC, j’ai effectué des stages dans le conseil en IT et après avoir obtenu mon diplôme, ça m’a paru naturel de continuer dans le domaine. Dans un premier temps à Actiware (Groupe Keyrus) j’ai ensuite co-fondé gPartner et après son rachat par le groupe Devoteam nous avons créé LumApps.

 

Pouvez-vous nous présenter LumApps ?

LumApps est une digital workplace, une plaque centrale où l’ensemble des employés peuvent avoir l’ensemble des informations. Le partage des infos n’est plus uniquement top down mais aussi peer-to-peer et entre Business Unit. Grâce à LumApps le collaborateur a une véritable fonction sociale, il va pouvoir interagir ou partager. De plus, l’aspect extranet permet de fédérer l’ensemble des collaborateurs extérieurs de l’entreprise et de les inclure en interne. La fonction social advocacypermet de partager (après modération) les informations sur les réseaux sociaux et donc de transformer les employés en ambassadeurs de la boîte.

 

LumApps n’est pas votre premier projet de création d’entreprise, d’où vous vient cette fibre entrepreneuriale ?

La fibre m’est venue rapidement, je suis fils d’artisan et commerçant. J’ai très vite été plongé dans le monde du travail, je devais aider au restaurant de mon père ou au salon de coiffure de ma mère. C’est aussi pour ça que je n’ai pas été très scolaire, j’ai très vite aimé gagner de l’argent et j’ai développé une véritable conscience de la valeur de l’argent et je voulais très vite trouver ma voie pour ne pas être dépendant.

D’ailleurs j’ai co-fondé gPartners en 2008 que nous avons vendu à Devoteam en 2014 et nous avons directement créé LumApps dans la foulée.

 

Quelles sont les principales tâches d’un Chief Marketing Officer ?

Ma vision du métier de CMO est très opérationnelle : mon rôle et le rôle du service Marketing au sein de LumApps est d’attirer et de fournir des potentiels clients au service Sales.

 

Votre formation en Grande École vous a-t-elle préparé au rôle de Chief Marketing Officer ?

La formation en école de commerce prépare à de nombreuses fonctions et en y étudiant on obtient une vision à 360°. Ce qui permet aux étudiants de devenir des caméléons, dans un sens où on peut faire du Marketing, de la Communication ou de la Finance et c’est très utile lorsqu’on est entrepreneur.

 

Quelles difficultés avez-vous rencontrées durant le lancement de LumApps ?

On en a rencontré énormément mais c’est ce qui fait avancer. Par exemple, lorsqu’on a fondé gPartners en 2008 nous étions associés à Google. Cependant Google entreprise était très peu connu en France et donc nos deux premières années ont été très compliquées. Le marché n’était pas mature et on perdait de l’argent. De plus, je me suis financé avec mes économies et en empruntant aux amis et à la famille donc c’était vraiment un all-in, c’était soit réussir ou tout perdre.

C’est différent avec LumApps, j’ai pu m’appuyer sur notre précédente expérience et sur les fonds de la vente de gPartners. Cependant, on monte une société mondiale, donc on n’est plus à la même échelle et on est sur le point d’ouvrir de nouveaux bureaux en Asie et en Amérique du Nord. Dans certains cas on est confronté à un choc des mentalités ou des cultures et on doit s’habituer et faire les choses autrement mais c’est vraiment passionnant,

 

Quels sont les prochains objectifs dans le développement de LumApps ?

Premièrement ça va être de compléter et de renforcer notre offre, nous allons investir prochainement dans l’amélioration de nos produits.

Deuxièmement ça va être d’augmenter notre croissance à l’international aussi bien aux USA, UK ou en Allemagne et nous planifions d’ouvrir de nouveaux bureaux à Singapour.

Et troisièmement ça va être l’acquisition et l’intégration de nouvelles entreprises et donc de nouveaux produits.

 

Prenez-vous des stagiaires issus de PGE au sein de votre entreprise ?

Effectivement, on prend des stagiaires au sein de l’entreprise, vous trouverez les offres sur le site Welcometothejungle.com.

 

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant souhaitant avoir votre parcours  ?

Je pense que ce serait de ne pas choisir le poste en fonction des missions qui vous seront proposées mais en fonction de vos supérieurs et de vos collègues. A mon sens, ça reste le plus important, lorsque vous travaillez avec une bonne équipe vous avez tendance à donner le meilleur de vous-même et c’est ce qui vous permettra d’être plus efficace et d’aimer ce que vous faites. De plus, j’ai toujours refusé les postes qui ne me plaisaient pas, j’ai besoin d’être passionné parce que je fais. La passion nous permet d’être meilleur, quand tu as la passion de ce que tu fais, ça se voit et c’est comme ça que tu sors du lot et que tu progresses.

Dorian ZERROUDI

Directeur de Mister Prépa et Co-fondateur de Planète Grandes Écoles j'ai à coeur de transmettre et oeuvre pour l'égalité des chances.