Le networking : créer et développer son réseau

 Le networking : créer et développer son réseau

Dans cet article, nous te proposons de découvrir la stratégie et la posture à adopter pour créer et développer son réseau efficacement.

 

Qu’est-ce que le networking ?

Le networking, ou encore « réseautage », est une technique qui consiste à se créer ou renforcer un réseau de relations sur le long terme, pour favoriser des échanges de connaissances, de compétences, de services ou même de passions entre professionnels (dont étudiants). Ces relations sont censées être mutuellement bénéfiques. C’est avant tout une question de générosité, d’intérêt, et d’écoute. Évidemment, de nos jours, il peut être réalisé aussi bien sur le plan physique que virtuel.

Le networking sert dans diverses occasions :

  • Trouver un stage, une alternance, un job…;
  • Développer une entreprise ou un commerce ;
  • Embaucher de nouveaux collaborateurs ;
  • Trouver de nouveaux clients ;
  • Etc.

Mais, attention, créer son réseau c’est mettre en place une certaine stratégie et adopter une certaine posture. Le networking est un outil efficace si et seulement si l’on sait comment procéder.

 

Quels sont les prérequis pour un networking efficace ?

Il faut déjà être conscient de ses atouts et définir son objectif

Tout d’abord, il est important de faire un gros travail sur soi-même. Quelles sont mes forces ? Mes faiblesses ? Mes valeurs ? Les secteurs qui m’intéressent ? Mes rêves ? Cela suit une logique simple : il faut avoir une idée de la destination finale pour pouvoir emprunter le bon chemin.

Et puis, être conscient de ses atouts c’est aussi être conscient de l’allure actuelle de son réseau. Vous en avez tous déjà un. En effet, le premier moyen pour constituer un réseau professionnel est de commencer par votre cercle d’amis ou par les personnes que vous croisez régulièrement. Alors, plus les liens tissés sont forts, plus il y aura de chances de développer votre réseau avec leurs contacts personnels.

Vous pouvez désormais noter clairement et précisément toutes ces personnes en prenant le temps d’inscrire tous les noms, prénoms, numéros de téléphone, mails. Il faut que ce soit clair dans votre tête mais aussi clairement écrit (dans un tableau Excel par exemple).

 

Il faut ensuite se munir des bons outils de communication

Il est impératif de préparer surtout ces trois outils de communication, et ce, de façon très minutieuse : le CV, le compte LinkedIn, et le pitch. Ils doivent faire preuve de professionnalisme, être actualisés et, bien sûr, adaptés à votre projet. Et n’oubliez pas qu’ils doivent être complémentaires. Ces outils vous permettent de vous mettre en avant, de vous distinguer des autres. Ils constituent une part très importante de votre pratique du personal branding.

 

Lire plus : Personal Branding : Construire et promouvoir son image sur internet

 

Enfin, il faut définir son public cible et se préparer à capter son attention

Une fois que vos outils sont bien au point, l’étape d’après consiste à visualiser les personnes que vous voulez dans votre réseau. Parce que oui, le networking c’est s’entourer, mais c’est s’entourer des bonnes personnes. Alors vous pouvez commencer par reprendre les noms que vous avez mis dans votre tableau Excel, et faire un zoom sur les personnes qui peuvent potentiellement vous aider dans votre démarche.

Posez vous les questions suivantes : « Comment faire pour améliorer mon réseau ? » ; et, « Qui est-ce qu’il me manque dans mon réseau ? ». A partir de là, laissez vos objectifs guider vos efforts. En effet, choisir les potentiels membres de votre réseau dépend de votre projet, et de la précision de votre projet : vous pouvez vouloir toucher un secteur d’activité, ou bien une entreprise, ou même carrément un poste bien précis.

Par exemple, sur Linkedn, n’hésitez pas à consulter les profils de professionnels, leur parcours et les entreprises dans lesquelles ils ont travaillé. Suivre des groupes ou des entreprises permet également de se renseigner sur les actualités du secteur visé ; et vous pourrez même vous démarquer en montrant aux recruteurs votre intérêt pour le domaine.

D’autres outils pour s’informer :

  • myjobglasses, qui est une plateforme ayant pour but de développer les échanges entre professionnels et étudiants.
  • Glassdor, pour avoir des informations sur les entreprises.

 

Comment procéder en face-à-face ?

Le pitch

Votre pitch, c’est une présentation rapide, concise et convaincante de votre objectif de carrière. Il sert à capter l’attention. La durée du pitch dépend du contexte : la structure reste identique mais vous pourrez incorporer plus ou moins de détails selon l’occasion. Par exemple, pour un entretien d’embauche, vous pouvez compter 1min30 – 2 min ; et pour une rencontre « sur le vif », ne prévoyez vraiment pas plus d’1min30.

Les éléments à prendre en compte :

  1. Qui suis-je ? Présentez-vous : nom, prénom, votre background (à relier avec votre projet) et votre cursus actuel.
  2. Quels sont mes atouts ? Mentionnez vos compétences, vos expériences en lien avec votre projet, vos softskills. N’oubliez pas d’employer des mots clés et de donner des exemples.
  3. Quelles sont mes passions ? Sortez du lot en racontant vos hobbies, en montrant une facette de votre personnalité ; d’autant plus si cela est lié à votre projet.
  4. Comment conclure ? Affirmez votre projet de carrière clairement et proposez une transition à la conversation.

 

La posture à adopter

Tout d’abord, l’écoute active est votre meilleure alliée dans l’établissement de ces nouvelles relations. Intéressez-vous aux autres, soyez curieux, et soyez clairs sur ce que vous voulez. Ce qui est peut être vraiment intéressant c’est de préparer des questions à l’avance. Préparez par exemple cinq questions que vous voulez absolument poser, et puis, ensuite, laissez place à l’échange.

Attention toutefois à ne pas dire que vous RECHERCHEZ un stage, un job, ou quoi que ce soit ! En effet, parler de votre projet, c’est parler de ce que vous voulez, et non pas dire que vous recherchez quelque chose. Sinon, cela met la personne en face de vous sous pression, dans une position inconfortable, et la discussion n’est plus naturelle. Montrez que ce qui vous importe c’est de découvrir l’autre, son parcours, son secteur. Eventuellement, vers la fin de la conversation, là, vous pouvez demander des recommandations, voire parler de votre recherche de stage, mais ça doit vraiment paraître spontané.

Enfin, restez toujours aimables, souriants, respectueux et professionnels.

 

Exemples de questions à poser lors d’une rencontre networking

À propos de son poste :

  • Pouvez-vous me parler de votre travail ?
  • Qu’est-ce qui vous a motivé à occuper ce poste ?
  • Pouvez-vous me décrire une journée de travail type ?
  • Quel aspect de votre travail trouvez-vous le plus stimulant ?

À propos de son choix de parcours :

  • Qu’auriez-vous aimé qu’on vous dise avant de commencer votre carrière ?
  • Comment vous êtes-vous intéressé à ce secteur ?

À propos de l’industrie en particulier :

  • Quelles publications de l’industrie me conseilleriez-vous de lire pour m’aider à suivre l’évolution de ce domaine ?
  • Comment visualisez-vous le secteur dans 5 à 10 ans ?

Autres :

  • Que pensez-vous de mon profil ?
  • Avez-vous des conseils pour un étudiant d’école de commerce (par exemple) ?

Pour conclure, avant de dire au revoir, n’oubliez pas deux choses :

  • La première : demandez si vous pouvez faire quoi que ce soit pour la personne, car le réseautage se fait dans les deux sens.
  • La seconde : demandez à la personne si elle peut vous recommander quelqu’un d’autre avec qui discuter.

 

Comment prendre contact sur LinkedIn ?

Déjà, quand vous demandez à vous connecter avec quelqu’un, il est préférable d’envoyer un message pour accompagner la demande. Précisez le lien qui existe entre vous et cette personne (une conférence à laquelle vous avez tous les deux participé, le réseau alumni, une recommandation de quelqu’un d’autre, etc.). Et puis, succinctement, présentez-vous ainsi que votre projet.

Ensuite, c’est la même chose qu’en face-à-face : intéressez-vous à l’autre, et n’évoquez votre recherche de stage ou autre que quand vous sentez que c’est naturel et adapté au cours de la conversation (voire ne le mentionnez pas et cherchez juste à vous informer).

Structure d’accroche pour un premier contact sur LinkedIn :

1) Le lien avec cette personne ;

2) Votre cursus actuel et la présentation de votre projet ;

3) La raison de la prise de contact (demande de discussion sur le parcours suivi par la personne, ou son secteur, etc.) ;

4) Le moyen de communication que vous aimeriez utiliser pour discuter avec la personne ;

5) Votre signature (avec mail ou numéro de téléphone ajouté).

 

Lire plus : Want People to Accept Your LinkedIn Requests? Use These 10 Templates

 

Entretenir son réseau

Si vous souhaitez que les personnes que vous avez rencontrées fassent partie de votre réseau, vous devrez entamer une démarche de suivi après la première rencontre, de préférence dans les 48 heures. Envoyez un email pour leur dire combien vous avez aimé les rencontrer et exprimez votre souhait de poursuivre l’échange. 

Les réseaux se dissolvent par négligence. Quelles que soient la fréquence et la nature de la communication (déjeuner, échange d’articles d’intérêt, envoi de newsletters d’information, etc.), il est important de rester en contact, de manière à répondre aux besoins de l’autre personne. Les événements dans l’année peuvent aussi permettre de maintenir un réseau, comme les fêtes (mais faites attention aux différentes cultures), les anniversaires, la rentrée, l’été, etc. Et vous pouvez aussi, de temps en temps, tenir les membres de votre réseau au courant de votre parcours, en montrant à quel point les rencontrer a pu vous être utile (« grâce à vos conseils… »).

Enfin, il est fondamental de savoir dire MERCI, à la fois aux nouveaux membres de votre réseau, et à ceux qui ont permis de l’agrandir !

 

Conseils de fin

Donnez une bonne image de vous

  • Tout d’abord, soyez captivants dès le premier contact afin de susciter l’intérêt.
  • Puis, soyez authentiques et honnêtes ; et ayez une attitude positive (sourire, optimisme, etc.).
  • Enfin, faites des phrases claires et courtes.

Des pièges à éviter

  • Premièrement, évitez d’être trop insistants lors des réunions ou des retrouvailles. Soyez vigilants et attentifs aux réactions que vous obtenez ; et restez respectueux.
  • Deuxièmement, évitez d’envoyer un mail avec l’adresse personnelle. Certaines personnes considèrent cela comme trop envahissant.
  • Et pour finir, collectez uniquement des cartes de visite que vous voulez utiliser, pour ne pas vexer les propriétaires.

Continuez à y croire et persévérez

Il faut en général faire preuve de persévérance et de patience. Ayez en tête qu’il existe différents chemins possibles pour entrer en contact avec quelqu’un ou pour obtenir un stage, et éventuellement un job. Ce n’est pas parce qu’une personne ne vous a pas répondu qu’une autre ne vous répondra pas non plus.

Nouer des liens peut être l’un des aspects les plus satisfaisants de votre vie professionnelle ; alors essayez de vous détendre et appréciez simplement le développement de vos relations en laissant vos atouts et objectifs guider vos démarches.

 

Lire plus : La recherche de stage : Comment agir de manière efficace ?