La start-up franco-allemande Choco lève 102 millions d’euros et devient la dernière licorne européenne

 La start-up franco-allemande Choco lève 102 millions d’euros et devient la dernière licorne européenne

La FoodTech franco-allemande, Choco, vient de lever 102 millions d’euros pour accélérer son développement et fluidifier la supply chain des restaurateurs et de leurs fournisseurs. En créant une application qui relie fournisseurs et restaurateurs, Choco facilite la prise de commande et leur suivi.

 

Lire plus : Les levées de fonds : une rentabilité assurée ?

 

Choco, la FoodTech qui met en relation fournisseurs et restaurateurs

La start-up fondée en 2018 par Grégoire Ambroselli, Julian Hammer et Daniel Khachab s’est donnée pour mission de rendre durable la circulation de la nourriture, du fournisseur au consommateur, en éliminant le gaspillage. Pour ce faire, Choco connecte les restaurants à leurs fournisseurs de façon à économiser du temps, de l’argent et surtout, à éviter les erreurs et le gaspillage. La FoodTech explique qu’un restaurateur a en moyenne 12 fournisseurs, dont la moitié auprès desquels il commande tous les jours. Cela prend du temps alors que le processus pourrait être automatisé et facilité, au moins en partie. 

Le fondateur de Choco précise que cette chaîne d’approvisionnement est encore très manuelle et que le restaurateur doit jongler entre les différentes façons de faire de ses fournisseurs. Les commandes peuvent se faire à l’oral comme à l’écrit, par téléphone, sms, mail ou autre, ce qui multiplie les risques d’erreurs et les pertes. Il est estimé que ce processus entraîne près de 28% de perte de produits alimentaires. 

Pour lutter contre cela, Choco propose une plate-forme commune aux restaurateurs et fournisseurs. Le restaurateur voit ainsi toutes ses commandes regroupées au même endroit et peut plus facilement les suivre et gérer ses stocks. 

Cette levée de fonds a été financée à 90% par le fonds G-Squared et les 10% restants par Insight Partners. L’objectif pour Choco est maintenant de proposer de nouvelles fonctionnalités aux restaurateurs et de renforcer sa présence en France et dans les pays dans lesquels la start-up n’est pas encore présente. 

 

Lire plus : French Tech 2021 : les plus grosses levées de fonds

 

Introduire la supply chain digitale dans l’industrie alimentaire

Le marché de l’industrie alimentaire représente 90 milliards d’euros pour la France uniquement et n’est que très peu digitalisé. Tout reste encore à faire et Choco pourrait s’imposer comme un leader sur ce marché. Larry Aschebrook, managing partner de G-Squared a d’ailleurs déclaré : « Nous pensons que les restaurants et toute l’industrie de la restauration doivent adopter des outils numériques pour rester compétitifs à long terme. Choco a construit un écosystème solide et pertinent qui leur permettra d’entrer dans le 21ème siècle. Choco a tout ce qu’il faut pour devenir la colonne vertébrale de la restauration dans les années à venir. L’application montre d’ores et déjà des niveaux impressionnants d’engagement des utilisateurs. Nous sommes fiers de voir Choco grandir et prouver sa capacité à repenser la chaîne d’approvisionnement alimentaire, à un moment où cela est plus que jamais nécessaire ». 

L’application est gratuite mais Choco offre aussi des services payants pour faciliter l’utilisation des fournisseurs, en leur proposant par exemple d’intégrer directement les commandes à leur ERP pour éviter la saisie de commandes de façon manuelle. L’interface rappelle les applications de messagerie instantanée telles que WhatsApp ou Messenger et a pour objectif de faciliter la vie de chacun et d’éviter le gaspillage. 

 

Depuis sa création en 2018, Choco a déjà séduit près de 15 000 restaurateurs et regroupe 10 000 fournisseurs dans le monde. Elle dépasse ainsi les 1,1 milliard de dollars de valorisation en mars 2022 et devient officiellement une licorne. 

 

Lire plus : Qu’est-ce-qu’une licorne en économie ?