Découvrez BJC, la Junior-Entreprise Bourguignonne par excellence

 Découvrez BJC, la Junior-Entreprise Bourguignonne par excellence

Nous avons rencontré Emilie, présidente de BSB Junior Consulting, la JE de BSB créée il y a plus de 40 ans pour en savoir plus sur son fonctionnement.

 

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Émilie Paris, je suis présidente de BSB Junior Consulting (BJC), la Junior-Entreprise de Burgundy School of Business. Je suis actuellement en césure pendant mon Master 1 au sein de la « J.E. ». Avant mon intégration à BSB, j’ai fait un bac ES suivi d’une CPGE littéraire B/L.

 

Qu’est-ce qu’une Junior-Entreprise en école de commerce ?

Une Junior-Entreprise, qu’elle soit commerciale ou autre, fonctionne sur le modèle d’un cabinet de conseil étudiant en proposant des prestations aux entreprises de toutes tailles et de tous les secteurs, en employant les étudiants de notre école. En école de commerce, cela donne des prestations dans le marketing, la communication, la finance, le développement commercial… Cela permet aux étudiants de mettre en pratique leurs connaissances tout en étant rémunérés !

 

Tu peux nous en dire davantage sur BSB Junior Consulting ?

BSB Junior Consulting est la « J.E. » de Burgundy School of Business. Puisque nous sommes dans un cursus école de management, nous proposons nos services dans les domaines de l’entrepreneuriat (étude de marché, business plan…), de la communication et du développement commercial (étude d’exportation, de satisfaction…).

Notre particularité est que nous possédons deux secteurs d’expertise, la Création d’Entreprise et les Vins et Spiritueux. Nous sommes d’ailleurs la première J.E. de France dans les Vins et Spiritueux grâce à notre événement phare Wine Business, et à notre implantation dans le vignoble bourguignon.

 

Qu’apprenez-vous au sein de votre association ?

Grâce à l’expérience Junior-Entreprise, nous apprenons à évoluer dans des postes particuliers qui reflètent bien souvent nos orientations futures. Du pôle communication à l’audit qualité, en passant par la trésorerie et les chargés d’Affaires, il y a autant de compétences à approfondir qu’il y a des postes au sein d’une entreprise !

Ainsi, nous débutons au sein du monde professionnel en tant que « vrai pro » et non pas stagiaire, puisque nous vendons nos propres prestations.

Mais cette expérience J.E. nous permet surtout de travailler en équipe, en tant que collègues et non pas camarades de classe ; cela n’a l’air de rien, mais c’est un réel apprentissage pour faire fonctionner ce qui a tout d’une entreprise, mais qui reste « Junior » !

Photo du mandat actuel de BJC

Quels sont les actions que vous réalisez tout au long de l’année ?

L’activité principale de la Junior-Entreprise est de vendre des prestations de conseil à des entreprises afin de faire travailler des étudiants de BSB, et l’intégralité de notre fonctionnement s’articule autour de ce principe. Ainsi nous répondons à nos clients par des devis commerciaux, nous les accompagnons dans leurs projets, nous les suivons aussi dans l’après pour les fidéliser… Chaque pôle (développement commercial, commercial, audit, communication…) veille à ce que nos prestations reflètent la qualité de nos enseignements.

Au-delà de cette activité principale, nous avons aussi à cœur de permettre aux étudiants de BSB d’avoir accès à des formations dont nous avons accès grâce à nos partenaires et au réseau Junior-Entreprise. Nous avons organisé par exemple une conférence sur les clés pour se faire recruter par une alumni de BSB Junior Consulting, aujourd’hui Talent Acquisitior Specialist ou encore une conférence sur le thème de la géopolitique par le Général Palomeros !

Toutes ces actions sont régies par une stratégie en trois ans… Une J.E. est donc un véritable tremplin pour des postes à responsabilité !

 

Avez-vous un évènement majeur comme les associations « classiques » ?  

En plus de notre activité commerciale et de la montée en compétences des étudiants de BSB, nous avons aussi de gros projets qui viennent assoir notre J.E. dans le monde professionnel. 

Ainsi nous organisons Wine Business, un événement aujourd’hui digital qui permet de réunir une centaine de professionnels dans les Vins Spiritueux pour parler autour de sujets d’actualité.

C’est grâce à ces projets que nous nous professionnalisons et que nous faisons grandir notre junior-Entreprise. Avec la situation sanitaire, nous avons su nous réinventer en nous adaptant, des qualités recherchées en entreprise.

 

Quels sont vos projets pour les mois à venir ?

Aujourd’hui, ma Vice-Présidente et moi-même sommes en césure pour 6 mois au sein de la structure. En mai prochain 6 membres de l’équipe auront l’occasion de faire leur stage vente pré-master dans la structure. Cela va nous permettre de proposer toujours plus de missions aux étudiants tout en perfectionnant le fonctionnement interne et externe de BJC. Aussi, nous sommes une J.E. en pleine croissance, c’est pourquoi nous sommes avides de défis et que nous allons préparer des prix nationaux dans le mouvement des Junior-Entreprises afin de nous challenger et de progresser. Nous avons d’ailleurs été finaliste du prix de la Meilleure Stratégie de Développement Commercial en décembre dernier !

 

Comment se déroulent les recrutements au sein de BSB Junior Consulting ?

Il existe deux manières de faire partie de BSB Junior Consulting. La première est en tant que consultant, c’est-à-dire, en tant qu’étudiant étant motivé pour réaliser des missions.

La sélection est ouverte à tous les étudiants de BSB sauf aux alternants, de la première année de Bachelor au Master 2 ! Il suffit de passer une sélection classique en deux étapes (CV et entretien) pour faire partie de l’association.

Le second chemin est d’être membre du conseil d’administration.  Pour cela il faut être en pré-master, c’est-à-dire en première année du Programme Grande École. Cette année, nous avons organisé un Business Game avec notre partenaire ALTEN pour voir les candidats en situation… Un réel succès tant pour le mandat sortant que pour les candidats !

En réalité, le recrutement est déjà un « entrainement » pour la vie professionnelle, que ce soit pour le mandat qui recrute, ou pour le mandat sélectionné qui doit passer un mois d’épreuves riches et intenses.

Photo de l'extérieur des locaux de BJC - Dijon

Faire une JE en école de commerce, un réel atout pour devenir consultant par la suite 

Faire une J.E. en école de commerce est une extension logique de son cursus. Nous travaillons tous les jours pour que nos clients soient satisfaits ! Les softskills que nous développons durant nos années en Junior sont de précieuses compétences qui sont non-négligeables par la suite en entreprise. La marque Junior-Entreprise est aussi valorisée et connue, ce qui permet une reconnaissance certaine !

Que ce soit consultant au sein d’un cabinet de conseil ou même en Freelance, l’autonomie, l’adaptabilité et le sens du relationnel que nous avons acquis en J.E. est pour sûr un atout pour notre avenir !

 

En tant que présidente d’association quelles sont tes principales missions, qu’en retires-tu ?

En tant que Présidente de ma Junior, j’ai énormément appris sur le management et le sens de l’écoute. Avoir ce poste c’est avant tout prendre le temps pour une équipe de 15 personnes, prendre le temps de les accompagner, de les challenger…

En effet, avec ce poste vient la responsabilité de conduire la stratégie de la structure en la pilotant tous les jours. Il s’agit d’impulser les grands projets, de les mesurer, d’analyser ses performances… Savoir accélérer, ralentir, autant d’action nécessitant une prise de recul sur ce que nous faisons pour mieux progresser !

Mais j’ai aussi des missions qui dépassent le cadre interne à BJC. BJC fait partie de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises, je dois donc participer aux différents événements du mouvement pour garantir l’image de marque du premier mouvement étudiant de France !

 

Est-ce difficile de gérer un tel poste en parallèle des études ?

Le poste de Présidente est un poste à responsabilité et qui demande beaucoup d’implication. Il n’y a pas un jour sans que je travaille pour la J.E. mais le retour sur investissement est là (proposition de stage, d’alternance, formations, réseaux…).

Alors bien entendu, lorsqu’il faut conjuguer cours et Junior, la journée peut vite devenir chargée et la pression qui va avec s’en ressent, mais c’est justement cette priorisation de mes activités qui m’est bénéfique aujourd’hui.

L’administration de BSB est aussi très compréhensive et encourageante dans notre démarche entrepreneuriale, donc BSB et BJC se marient très facilement !

 

Un conseil pour les étudiants qui souhaiteraient travailler dans le monde du conseil ?

Que vous souhaitez travailler dans le monde du conseil ou non, mais si vous en avez l’envie, le concept de Junior-Entreprise ne peut que vous apporter !

D’une part vous pourrez monter en compétences, apprendre à travailler avec des professionnels et collaborer avec une équipe de 15 personnes. Mais vous pourrez aussi vous créer un réseau non sans importance. Par exemple, EY est un des partenaires du mouvement national des Junior-Entreprises et vous pourrez rencontrer directement les recruteurs !