Avis d’expert : Quelle valeur apportent réellement les MOOC ?

 Avis d’expert : Quelle valeur apportent réellement les MOOC ?

Par Anne Trumbore, directrice digitale pour Executive Education à la Darden School of Business (University of Virginia)

Les fournisseurs de « Massive Open Online Course » (MOOC) tels que Coursera et FutureLearn ont surfé sur les peurs pour la sécurité de l’emploi causées par l’automatisation et l’explosion du numérique pour augmenter leur portée et leurs revenus. Coursera est désormais évalué à 2,5 milliards de dollars après avoir levé 130 millions de dollars supplémentaires en capital-risque en juillet 2020. Et dans un marché mondial de l’enseignement supérieur d’une valeur de 2 milliards de dollars, la pandémie de coronavirus a également donné un coup de pouce aux fournisseurs de MOOC, qui offrent souvent du contenu en partenariat avec et créé par les universités et les écoles.

 

Lire plus : OpenClassrooms lève 80 millions de dollars en série C

 

Mais affluer vers les plates-formes d’éducation en ligne par peur de l’avenir du travail est différent d’acquérir des compétences qui préparent les apprenants à l’avenir. Allons à l’essentiel : quelle valeur apportent réellement les MOOC?

 

Les fournisseurs de MOOC capitalisent sur les craintes de la rupture avec le monde du travail en positionnant leurs produits comme une protection contre le chômage et les délocalisations. Mais pour l’instant, personne n’a vérifié si les comportements d’apprentissage avec les MOOC sont corrélés aux bénéfices de carrière.

Dans mes recherches, j’ai développé une étude pour déterminer quelles variables de comportement dans les cours en ligne sont corrélées aux avantages de carrière après les cours. Les résultats d’une enquête auprès d’un échantillon aléatoire d’apprenants en ligne ont révélé que 79% des apprenants estiment qu’ils ont « certainement » ou « probablement » tiré des avantages de carrière en suivant des MOOC.

Alors pourquoi les professionnels devraient-ils envisager de suivre ces cours? Quels sont les avantages réels?

 

Upskilling: apprenez quelque chose de nouveau

Il est intéressant de noter que les intentions des apprenants de suivre un MOOC ne correspondent souvent pas aux avantages qu’ils rapportent à la fin du cours. J’ai constaté que 54% des apprenants ont déclaré avoir reçu des bienfaits dans leur carrière différents de ceux auxquels ils s’attendaient lors de leur inscription. Avant de commencer la formation seulement 18% des apprenants ont déclaré qu’«apprendre quelque chose de nouveau sur le sujet» était leur principale motivation pour s’inscrire à un MOOC, mais à la fin de la formation, le pourcentage de personnes ayant déclaré avoir appris quelque chose s’est élevé à 48 %. 

Ainsi, si vous avez besoin de progresser dans une compétence difficile pour votre travail ou de vous préparer pour un nouvel emploi, les MOOC sont une option efficace et abordable pour beaucoup.

 

Amélioration des performances professionnelles, nouveaux rôles et augmentations pour certains mais pas pour la plupart

L’étude a révélé qu’un nombre restreint mais non négligeable d’apprenants tiraient des avantages de carrière en suivant des MOOC. Par exemple, 15 % des personnes interrogées ont signalé une amélioration de leur rendement au travail, 2 % ont déclaré avoir obtenu un nouveau poste au travail et près de 1% ont déclaré avoir reçu une augmentation ou une prime. Ainsi, si la motivation première d’un professionnel est d’obtenir une augmentation ou un nouveau rôle, suivre un MOOC peut faire partie d’un dossier complet à présenter à un employeur, mais ne semble pas être le seul facteur pour arriver à cela.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre les points de vue des responsables du recrutement, des employeurs et des employés sur la façon dont l’achèvement du MOOC prépare les apprenants à l’avenir du travail et comble les lacunes critiques en matière de compétences.

 

Préparation ou apprentissage complémentaire pendant un programme d’études

De manière inattendue, les MOOC fonctionnent comme une préparation et un complément aux programmes d’études en école de commerce. Près d’un quart des répondants au sondage étaient inscrits à un programme menant à un diplôme et 43% prévoyaient de postuler à un programme menant à un diplôme.

Les MOOC sur des sujets commerciaux peuvent essentiellement servir de boosters aux professionnels qui cherchent à tirer le meilleur parti d’une période de leur carrière axée sur l’éducation. À l’inverse, les MOOC sur des sujets commerciaux présentent un potentiel d’outil de recrutement efficace pour les écoles de commerce.

 

Des devoirs pour l’avenir du travail

Les MOOC, l’enseignement supérieur traditionnel, la formation tout au long de la vie et de nouveaux modèles de rupture dans l’éducation, sont tous nécessaires pour apporter des solutions aux problèmes de talents auquel est confrontée la majorité des entreprises aujourd’hui. Ils font face à une inadéquation des compétences entre ce que les employés savent faire et les besoins des entreprises. La nature changeante du travail a rendu difficile l’embauche de suffisamment de travailleurs qualifiés.

La formation continue, ou apprentissage tout au long de la vie, est considérée comme la meilleure réponse à la menace. Les travailleurs apprendront continuellement de nouvelles compétences et évolueront parallèlement à la nature changeante de leur travail. Les universités, mais en particulier les écoles de commerce, ont la possibilité, sinon l’obligation, de fournir ces opportunités éducatives à un public plus large à un prix inférieur en ligne.

 

Des informations sur l’auteure

Anne Trumbore, Ed.D, est directrice exécutive, Digital, Lifelong Learning & Executive Education à la University of Virginia Darden School of Business. Elle est l’auteur d’un chapitre sur les résultats des MOOC pour les apprenants dans le prochain livre The Great Skills Gap: Optimizing Talent for the Future of Work (Stanford University Press, 2021).

Lola Pelouas