L’UFC débarque en France :  législation (du MMA), enjeux économiques…Tout savoir !

L’UFC débarque en France :  législation (du MMA), enjeux économiques…Tout savoir !

La venue de l’organisation phare du MMA mondiale est une première en France. Cet événement historique pour le sport français est le fruit de nouvelles législations, mais également d’une scène grimpante du MMA français. Entre enjeux économiques et rayonnement de la France à l’internationale, nous t’expliquons tout ça dans cet article ! 

 

Tout d’abord, qu’est-ce que le MMA ? 

Le MMA ou Mixed Martial Arts est un sport de combat qui combine de nombreux arts martiaux (boxe, lutte, ju-jitsu, judo…). Souvent pensé comme un sport où il n’y aurait aucune règle, c’est un sport encadré avec des coups ou techniques interdites en fonction des différentes fédérations (interdiction des coups derrière la tête, de coups de coude de haut en bas au sol…). Il se pratique dans une cage en forme d’octogone et les combattants et combattantes sont simplement munies de gants plus fins qu’à la boxe (en plus des protège-dents et coquilles bien sûr). 

 

Lire plus : Face à des japonais ultra-favoris à domicile, les judokas français remportent l’or olympique !

 

Pourquoi le MMA demeurait moins connu en France ? 

La pratique du MMA à l’entraînement était tolérée en France, mais sa pratique en compétition restait interdite. En effet, la France était l’un des derniers pays où le MMA en compétition était interdit. En octobre 2016, Thierry Braillard (secrétaire d’État aux Sports à cette période) avait publié un décret qui interdisait un sport de combat en cage avec des coups visant un combattant au sol, i.e. le MMA. Aucune compétition ni événements comme avec l’UFC aux États-Unis, n’était donc permis en France. Cependant, en janvier 2020, Roxana Maracineanu (alors Ministre des Sports) a annoncé la légalisation du MMA en déléguant l’organisation de sa pratique à la fédération française de boxe. 

 

L’UFC PARIS est un événement historique qui fut une réussite 

Créé en 1993, l’Ultimate Fighting Championship (UFC) est aujourd’hui la principale organisation de MMA dans le monde. Si au début, il n’y avait pas de règles ou presque, pas de catégories de poids, l’organisation a progressivement structuré la discipline et apporté de nombreuses règles qui se sont imposées au fur et à mesure dans le monde du MMA. 

Rachetée pour seulement 2 millions de dollars en 2001 par les frères Frank et Lorenzo Fertitta, elle en vaudra plus d’un milliard de dollars 13 ans plus tard selon Forbes. En effet, l’UFC a fortement gagné en popularité, devenant le quatrième sport le plus populaire parmi les Américains âgés de 18 à 34 ans. 

Présidée depuis 2001 par le désormais célèbre Dana White, l’organisation est devenue un événement mondial avec des soirées organisées partout à travers le monde. Enfin, partout ou presque, car samedi 3 septembre 2022 marqua le premier événement organisé en France et plus précisément à Paris devant plus de 15 000 spectateurs à l’Accord Arena (ce qui a engendré un chiffre d’affaires de 3,42 millions juste pour la vente de tickets). 

L’événement a été retransmis de façon payante en France sur RMC Sport ou avec l’UFC Fight Pass (à 9,99€/mois) mais pour sa première fois, il fut également retransmis en clair sur la chaîne L’Équipe.  L’événement a été un grand succès et les supporters français ont su se démarquer et être félicités par les combattants du monde entier. Que ce soit pour encourager les combattants français ou pour lancer une gigantesque Marseillaise, les commentateurs américains ont été impressionnés par le public français. 

L’événement s’est parfaitement bien déroulé et Dana White a déjà annoncé vouloir en organiser d’autres à travers la France avant de revenir à Paris à nouveau. 

 

Quels sont les ambassadeurs du MMA en France ? 

Le MMA français est porté aujourd’hui par de nombreuses figures comme Nassourdine Imavov, Manon Fiorot, Salahdine Parnasse ou encore le plus connu d’entre tous : Ciryl « bon gamin » Gane. Ce dernier est un réel ambassadeur de la discipline en France et était en tête d’affiche de la soirée de l’UFC Paris. Les 5 Français qui y participaient (Ciryl Gane, Benoît Saint-Denis, Nassourdine Imavov, William Gomis et Farès Ziam) ont tous gagné et grandement participé à placer la France sur la carte du MMA mondial. 

Cyril Gane était d’ailleurs l’un des invités de prestige de la dernière cérémonie du ballon d’or, où ce fut l’occasion pour un autre sportif français (Karim Benzema) de briller.

 

Lire plus : Ballon d’Or 2022 : Découvrez le classement intégral !

 

En France, toujours, le MMA Factory présidé par Fernand Lopez, participe activement à la démocratisation du sport. Il s’agit de la plus grande salle de MMA de France qui produit de nombreux combattants internationaux (comme Ciryl Gane, classé N°1 au classement des poids lourds et juste derrière le champion Francis Ngannou, qui est également passé par cette salle). De plus, F. Lopez a créé une toute nouvelle structure de MMA en France avec ARES qui organise de nombreux événements et soirées de MMA en France. 

Enfin, pour citer un dernier acteur français important, comment ne pas parler de sports de combat sans parler de la marque Venum créé par Franck Dupuis. Venum est un fabricant français de vêtements et d’équipements d’arts martiaux et de sports de combat. C’est une des marques leaders de ce monde qui depuis 2021, a remplacé le géant Américain  Reebok comme partenaire « vêtements » de l’UFC. Avec un chiffre d’affaires de plus de 100 millions d’euros, Venum incarne bien le marché florissant des sports de combat et arts martiaux. 

 

 

 

 

Etudiant en première année à l'ESSEC après 3 ans de classe prépa à Saint-Michel de Picpus