Sweep lève 66 millions d’euros 4 mois après sa Série A

 Sweep lève 66 millions d’euros 4 mois après sa Série A

La jeune startup de Montpellier fondée en 2020 par Rachel Delacour ne cesse de se développer et de transformer la gestion de l’empreinte carbone des entreprises productrices d’importants rejets de CO2. L’objectif de Sweep est d’atteindre plus rapidement la neutralité carbone et développer des méthodes efficaces pour ce faire. Voyons comment la start-up compte s’y prendre !

 

Sweep, la start-up qui s’engage pour maîtriser et réduire les émissions de carbone des entreprises

Depuis 2020, Sweep fait son possible pour rallier le plus d’entreprises à sa cause et atteindre la neutralité carbone. Ce faisant, Sweep a mis au point un logiciel qui permet à ses utilisateurs de calculer facilement et rapidement leurs émissions carbone. Rachel Delacour explique vouloir rendre l’interface accessible à tous afin de pouvoir toucher le plus d’entreprises possible et avoir un impact positif important sur la société. Sweep a ainsi développé une plateforme qui permet à ses utilisateurs de rentrer leurs données de façon simple, et le logiciel peut ensuite les analyser pour proposer des solutions adaptées à chacun. 

Et Sweep ne manque pas de clients : les entreprises se souciant de la planète et souhaitant avoir un impact positif sur son écologie ne sont pas rares et leur nombre ne cesse d’augmenter.

 

Une première levée de fonds réussie en Série A

En décembre 2021, soit à peine un an après sa création, Sweep a déjà levé 27 millions de dollars (5 millions en mai 2021 + 22 millions en Série A). L’objectif de ces levées de fonds est de permettre à l’entreprise de se développer à l’international afin d’accroître son impact sur les émissions de carbone du monde professionnel. La jeune start-up a réalisé sa levée de fonds auprès de grands fonds de capital-risque comme Balderton Capital ou New Wave, ce qui témoigne d’un projet solide et porteur d’avenir. 

Cette levée de fonds prouve aussi que les enjeux climatiques sont de plus en plus importants au sein du monde professionnel. En effet, les entreprises, elles-mêmes, subissent de plus en plus de pression extérieure de la part de leurs investisseurs, clients ou partenaires pour promouvoir et agir en faveur de la transition écologique. Afin de répondre à cette demande des entreprises, Sweep ambitionne d’être le leader du marché des logiciels de neutralité carbone. L’entreprise compte déjà comme clients de grosses entreprises émettrices de carbone (20 à 50 millions de tonnes de CO2 par an) et ne compte pas s’arrêter là ! 

 

Lire plus : Les levées de fonds : une rentabilité assurée ?

 

Une Série B qui fait atteindre les 100 millions de dollars levés à Sweep 

Grâce à sa dernière levée de fonds, Sweep atteint les 100 millions de dollars levés et prévoit donc de se développer à plus grande échelle. Après une Série A en décembre 2021 menée par le fonds britannique Balderton Capital, Sweep séduit maintenant de grands fonds d’investissement américains, comme Future Shape ou Coatue, et lève 73 millions de dollars. 

Les objectifs à atteindre grâce à cette Série B sont nombreux et Sweep souhaite avant tout aider plus d’entreprises, sur un territoire plus étendu. Rachel Delacour explique que « Sweep, c’est une offre technologique digitale qui permet l’orchestration et le pilotage de la transition bas carbone à grande échelle. L’ampleur de leurs émissions carbonées ne laisse pas le choix aux entreprises : elles se doivent de mettre en place une stratégie technologique pour embarquer leurs chaînes de valeur dans la préservation du bien commun qu’est la stabilité climatique et se préparer à opérer dans une économie à bas carbone.Cette levée de fond va nous permettre de démultiplier les capacités de notre plateforme afin d’aider davantage d’entreprises à mettre en place des stratégies durables et à atteindre des objectifs climatiques rapidement et à moindre coût ».

 

Lire plus : French Tech 2021 : les plus grosses levées de fonds