Le M&A, c’est quoi exactement ?

 Le M&A, c’est quoi exactement ?

Il est courant d’entendre vos professeurs de finance parler de M&A, du prestige d’un tel domaine mais aussi de la quantité de travail, de la rigueur et de l’entière disponibilité qui y sont demandées. Cependant, pour la plupart des étudiants, le M&A reste un terme assez flou pour qui le sens des initiales n’est souvent pas connu. 

Le M&A (Mergers & Acquisitions en anglais), appelé aussi Fusions & Acquisitions en français, est un métier de conseil aux entreprises qui souhaitent développer leur croissance externe. L’objectif est de conseiller des dirigeants d’entreprise dans leur souhait de racheter une entreprise extérieure, ou de fusionner avec celle-ci. Pour ce faire, il faut être capable d’un grand esprit stratégique et d’une très bonne connaissance et compréhension de l’analyse financière. 

 

Lire plus : Avis d’expert – Zoom sur le secteur du M&A

 

Le M&A, la porte d’entrée à une carrière prestigieuse en finance 

Le secteur de la finance est très demandé et recherché par les étudiants des grandes écoles, qui le considèrent souvent comme un signe extérieur de succès et de réussite. Bien que le Private Equity et le Conseil en Stratégie soient très demandés, il est courant de commencer par une ou plusieurs années en M&A. Ce choix s’explique par la qualité de la formation dont bénéficient les analystes en M&A, ce qui leur permet ensuite d’être très convoités par les banques d’affaires, le Private Equity, etc. 

 

Lire plus : Olivier Millet (EURAZEO) : 5 décennies d’expérience dans le Private Equity (Bienvenue au Capital)

 

Un analyste en M&A apprend donc très rapidement à réaliser un business plan en quelques heures, à modéliser différents scénarios et stratégies sur Excel pour ses clients, ou encore à rédiger des mémorandums d’informations sur ses différents dossiers en cours. Toutes ces compétences sont ensuite largement exploitées lors des fusions et acquisitions d’entreprises, dans le développement de leur stratégie externe, mais aussi dans l’audit des entreprises, dans leur évaluation financière ou dans l’analyse de bases de données. Globalement, le M&A permet ensuite de se diriger vers n’importe quel secteur de la finance, voire de l’audit. 

 

Des débouchés multiples suite à une formation réputée 

Parmi les débouchés du M&A, on retrouve majoritairement :

  • le Private Equity : une expérience en M&A vous apprend à conseiller et diriger des entreprises qui souhaitent se développer. Vous avez donc toutes les qualités requises pour être, à votre tour, investisseur. Vous passez alors du côté des grands fonds d’investissement et prenez part à des rachats ou redressements de sociétés, pour lesquelles vous pouvez à présent participer aux questions financières et stratégiques afin d’obtenir un retour sur investissement
  • les grandes start-up : il est bien connu que dans les start-up, « tout est à faire ». C’est pour cela que vos capacités de travail et d’analyse énormes seront un atout majeur. Un analyste en M&A au sein de grandes structures en plein développement (on peut penser aux licornes françaises) est un pilier central pour assurer l’expansion contrôlée et régulée d’une société dont la croissance explose
  • le Hedge Fund : la gestion alternative de portefeuilles (ou hedge fund) est un type d’investissement qui n’est réservé qu’à certaines classes d’acteurs financiers comme les investisseurs institutionnels ou les grandes fortunes mondiales. Les hedge funds peuvent investir dans différents types actifs comme les matières premières, les devises, les obligations, l’immobilier, etc. Bien que les hedge funds se veulent plus diversifiés, et donc moins risqués, ils sont souvent impliqués dans la formation de bulles spéculatives. En tant qu’ancien analyste en M&A, vous avez donc toutes les compétences pour analyser le marché et déterminer les actifs qui vous semblent les plus opportuns et les plus rentables
  • le M&A en interne : aussi appelé « M&A corporate », ce domaine vous permet de travailler en tant qu’analyste en M&A dans une entreprise (souvent un grand groupe) et donc de déterminer les sociétés ou filiales dans lesquelles elle devrait investir. Ce domaine peut se révéler très intéressant puisque vous avez l’opportunité de suivre de A à Z l’acquisition d’une société et donc s’inscrit dans une vision long terme de la stratégie de l’entreprise

 

Lire plus : Qu’est-ce-que la certification AMF et comment l’obtenir ? 

 

Un salaire important pour des semaines conséquentes

Une des autres caractéristiques connues du M&A est très certainement sa rémunération très attractive. En effet, même les analystes juniors gagnent en moyenne 5 900€ brut par mois, et ce sans compter la partie variable qui peut correspondre jusqu’à 100% du salaire fixe. De plus, les augmentations sont rapides et nombreuses (environ 10% par an, toujours sans compter la partie variable). On comprend donc que le milieu soit très attractif pour les jeunes diplômés qui souhaitent rembourser leur crédit étudiant et faire leur place dans le monde professionnel. 

Cependant, cela vient au prix de gros efforts, puisqu’une semaine en M&A représente environ 90 heures de travail et nécessite une entière disponibilité, à tout moment de la nuit ou de la journée, y compris le week-end. Les espaces de travail de l’entreprise sont disponibles 24/24h et les employés ne les quittent souvent pas avant 23h. Il est donc important de comprendre, avant de se lancer dans le M&A que, certes les avantages sont nombreux, mais que cela demande aussi un investissement personnel conséquent et unique. 

 

Lire plus : Rencontre avec Marius Le Tân, après son année de césure dans le monde de la finance

Rédactrice en chef de Planète Grandes Ecoles et étudiante à TBS, j'ai à coeur d'aider les étudiants à mettre toutes les chances de leur côté pour réussir !