Qu’est-ce-que la DeFi ?

Qu’est-ce-que la DeFi ?

Tout d’abord, qu’est-ce-que DeFi signifie ? DeFi est l’acronyme qui réunit Finance et Décentralisation. Ainsi, DeFi veut dire Decentralized Finance (Finance Décentralisée en anglais). On retrouve donc le terme finance, qui fait référence à la finance traditionnelle, à son mode de fonctionnement et ses outils de financement classiques. De son côté, le mot Decentralized fait appel à la notion de blockchain, qu’il faut connaître pour comprendre le fonctionnement de la DeFi. 

Voyons plus en détail ce que représente la DeFi, son fonctionnement et ses usages.

 

Lire plus : Qu’est-ce que la Finance Décentralisée ?

 

Comment fonctionne la DeFi ? 

La Defi fonctionne sur le principe de la décentralisation. Ainsi, contrairement à toutes les monnaies fiduciaires qui existent actuellement, les cryptomonnaies prises en charge par la DeFi ne sont pas rattachées à une banque centrale. Cela signifie principalement qu’elles ne sont contrôlées par personne et que leur cours est libre. 

De plus, en fonctionnant grâce à la blockchain, les transactions qui ont lieu en DeFi sont visibles et accessibles à tous. Il ne s’agit pas d’un registre privé, qui ne peut être consulté que par les banques. N’importe quel utilisateur de la blockchain peut retracer une transaction : son montant, son origine, son destinataire, sa date, etc. 

La plupart des services financiers définis comme de la DeFi utilise la blockchain de l’Ethereum, qui permet notamment l’utilisation de smart contracts (contrats intelligents en anglais). Ces contrats, propres à la blockchain, permettent de tenir un registre public des transactions, et évitent ainsi le besoin d’intermédiaires qui garantissent l’exactitude de la transaction. 

 

Lire plus : Blockchain, Crypto, NFT et Métavers : comprendre les bases

 

Il est donc primordial de comprendre le fonctionnement et le principe-même de la blockchain pour appréhender la DeFi. Si l’on devait le résumer de façon très simplifiée, on pourrait dire que la blockchain est une chaîne de blocs qui regroupe, synchronise et horodate toutes les transactions qui ont lieu entre les utilisateurs de la blockchain. Ce faisant, personne ne la contrôle, puisque chaque bloc est ajouté, contrôlé et validé par les utilisateurs de la blockchain. Il n’existe donc pas d’autorités supranationales qui pourraient limiter et/ou réguler son fonctionnement. 

C’est pour cela que la DeFi, à travers la blockchain, est perçue comme une évolution très probable de la finance puisque l’on sort ainsi du cadre traditionnel de la régulation imposée par les Etats. 

 

Quels sont les usages de la DeFi ? 

L’objectif de la DeFi est de créer une alternative au système financier actuel. Le premier but qui vient à l’esprit quand on évoque la DeFi est bien d’être le système financier du Web3, et plus généralement du futur des technologies fonctionnant à base de blockchain. Avec l’apparition de concepts tels que les NFT, le Web3, ou la tokenisation dans notre langage courant, il semble logique que se développe aussi un système financier propre à ces concepts. En effet, les cryptomonnaies et NFT sont échangés en permanence sur des plateformes de trading. Il faut donc que ces plateformes d’échange soient adaptées à ces nouvelles technologies et, surtout, permettent de trader et stocker les actifs. Cela représente donc un des usages de la DeFi.

 

Lire plus : L’essentiel pour comprendre les NFT !

 

Il faut ajouter à son rôle de système financier, l’objectif principal de la DeFi qui est bien la création de valeurs financières. En effet, la DeFi fonctionne de façon instantanée, et surtout, sans intermédiaire. Chacun est donc entièrement libre de pouvoir réaliser des transactions. Non seulement, cela facilite l’investissement et la gestion de son épargne, mais cela évite principalement les frais des intermédiaires. 

On retrouve donc bien ici aussi l’utilité des smart contracts dans le cadre de la DeFi. Le principe de registre public, propre à l’utilisation des blockchains, horodate et certifie toute transaction, la rendant ainsi immuable et impossible à changer. On a donc une sécurité accrue, pour des frais moindres, qui s’adresse à tous, puisque le registre de ces transactions est public. 

La DeFi représente-t-elle réellement le futur de la finance ?

Pour le moment, la DeFi n’est encore qu’une alternative assez peu connue et peu utilisée : à peine 2,5% de la population y a recourt. Par conséquent, la DeFi est actuellement très utilisée par des particuliers qui s’en servent pour gérer leur épargne, investir et échanger sans avoir à passer par des intermédiaires qui leur coûteraient de l’argent et du temps.

Cependant, si la DeFi se répand à un niveau mondial, la question des instances régulatrices devra se poser et sera beaucoup plus importante. En effet, qu’en sera-t-il des frais de transfert pour les professionnels ? Est-il juste qu’ils soient les mêmes que pour les particuliers ? Laisser libre cours à des transactions sans autre surveillance que celle de ses propres utilisateurs est-il réellement le meilleur moyen d’assurer la sécurité des transactions ?

Toutes ces questions ont besoin d’être étudiées si la DeFi entend réellement remplacer les institutions financières traditionnelles. En attendant, on peut s’attendre à la création d’un mélange entre les services financiers actuels et les technologies proposées par la DeFi.

 

Lire plus : Découvrez Trainy : la première plateforme 100% gratuite de préparation en finance !

Rédactrice en chef de Planète Grandes Ecoles et étudiante à TBS, j'ai à coeur d'aider les étudiants à mettre toutes les chances de leur côté pour réussir !