La rentrée de GEM : nouveau concours, société à mission et défi responsable

 La rentrée de GEM : nouveau concours, société à mission et défi responsable

Découvrez les nouveaux engagements de GEM, les changements concernant ses admissions, ainsi que le déroulement original de sa rentrée.

Un nouveau statut, attestant de la responsabilité de GEM

Avec pour ambition de contribuer à un monde plus juste et plus responsable, Grenoble École de Management est devenue une société à mission comme le prévoyait son plan stratégique GEM 2025. L’école a donc intégrer une forte dimension sociale et environnementale dans sa raison d’être.

L’engagement de GEM en faveur de la RSE a commencé il y a bien longtemps, le directeur général, Loick Roche, fait partie des 150 dirigeants qui participent à la convention des entreprises pour le climat et Grenoble École de Management est reconnue comme l’un des observateurs de la COP26.

La réussite des projets de GEM va reposer principalement sur une excellence opérationnelle qui repose sur 3 piliers :

  • En premier lieu il faut disposer des bons outils pour réduire les risques d’erreur, gagner du temps dans les taches tout en fournissant moins d’efforts et les systèmes d’information vont mieux fonctionner les uns avec les autres.
  • Ensuite avoir l’organisation ADOC car il y aura des choses à revoir dans l’organisation en raison du fait que ce qui était vrai hier n’est plus forcément vrai aujourd’hui.
  • Enfin, le bien être, d’où l’ambition pour 2025 de faire de GEM une place où il fait le mieux pour travailler.

 

Lire plus : GEM est reconnue comme l’un des établissements les plus inspirants du monde

 

Retour sur le défi de la rentrée à GEM

Le défi de la rentrée, est un évènement pédagogique qui vient aider les élèves dans leur intégration puisque qu’ils vont être amenés à travailler ensemble dans de grandes équipes. Il mobilise du 10 au 23 septembre tout l’écosystème de l’école : 19 professeurs, 750 étudiants de première année, des personnes de la direction innovation, des agents de la bibliothèque mais aussi des personnes du GEM Labs.

C’est le résultat de la conception d’un cour innovant pour résoudre des problèmes réels de la société en lien avec les technologies et vaincre la technophobie chez leurs jeunes étudiants en s’appuyant sur deux facteurs clés de succès :

  • La culture du numérique raisonné, former les étudiants au numérique.
  • Le développement des Réseaux sociaux « early influenceur », autrement dit amener chaque étudiant dans cette posture d’influenceur positif, de manière à ce qu’il soit réfléchi et posé en étant capable de se faire une idée sur quelque chose rapidement et exprimer cette pensée.

Le défi de la rentrée propose à chaque équipe de réfléchir sur une thématique en partageant des controverses et problématiques. Cela commence par une immersion dans une smartfiction sous forme de BD en rapport avec la problématique du numérique raisonné, en combinant à la fois un côté ludique et en même temps en permettant d’apprendre des choses, notamment à travers l’organisation d’un championnat du numérique raisonné dans lequel il y aura des conversations sur ce sujet avec des chercheurs et des partenaires business. L’immersion dans cette smartfiction, se fera avec des Intervenants autour de l’art et du numérique raisonné pour pousser les étudiants à se demander comment cette simulation peut nous amener à réfléchir sur le monde et les technologies qui nous entourent.

La finalité du défi de la rentrée est d’essayer d’impacter les usages du numérique, à l’aide du Design Thinking.

Lire plus : GEM investit 32M d’euros dans 4 projets ambitieux pour 2025

Développement durable, GEM prévoit de nouvelles actions.

Cet engagement pour l’environnement a commencé très tôt du côté de GEM, notamment avec l’Association Dolce Vita fondée en 2006, dans le but de travailler sur l’engagement de l’école sur « Global Compact ». Aujourd’hui après 15 ans de travail, c’est 150 personnes mobilisées dans ce projet reparties en 6 équipes et des sous-groupes avec comme objectif la neutralité carbone et déchets à l’horizon 2030.

Cette année GEM, à travers le lancement des passeports « Think Sustainability » et « Act & Think Sustainability »,propose à ses étudiants des formations qu’elle valorise, cela peut être des fresques (du climat ou autre), ou encore des conférences pour qu’ils puissent comprendre et s’engager en même temps que leur école dans cette démarche de développement durable.

Pour Jean-François Fiorina, Directeur Général Adjoint de Grenoble Ecole de Management, il faut contribuer à la transition de l’enseignement supérieur et à GEM cela passe par l’expérimentation. C’est pour cette raison que l’école organise la sixième édition de Sharin’Grenoble le 30 septembre 2021, un évènement ouvert à tous dans lequel se dérouleront des ateliers et des conférences pour sensibiliser un maximum de personnes par l’émotion, la photo, l’image ou autre afin de se rendre compte des enjeux climatique et environnementaux.

Concours AST 2022 : GEM quitte passerelle pour créer son propre concours

GEM quitte la banque de passerelle pour mettre en place son propre concours. Une volonté de procéder comme ceux de devant au classement, avoir son propre concours pour pouvoir aligner le recrutement avec sa stratégie et élargir les horizons, chose qu’ils ne pouvaient pas forcément faire avec passerelle. En effet, en sortant de la Banque de Passerelle, GEM pourra enrichir la diversité de ses profils vu qu’elle sera libre d’aller recruter dans des établissements variés : arts, archéologie, psychologie, sportifs de haut niveau, handicap, internationaux… Cela faciliterait les candidatures par la même occasion, en rappellent le fait qu’ils étaient la seule école à demander l’espagnol sur Passerelle.

En parallèle après la réforme des DUT qui viennent de passer en 3 ans, en découle la question de savoir s’il vaut mieux maximiser les admissions en Bac + 2 ou en Bac + 3 pour les étudiants issus des Admissions sur Titres ?

Pour information : La première pierre du nouveau campus GEM 2023, sera posée d’ici fin septembre, début octobre de cette année.