Les soft skills : comment les développer ?

Les soft skills : comment les développer ?

Avoir des compétences techniques, c’est bien mais avoir des compétences techniques et des soft-skills c’est encore mieux. Les soft-skills désignent le savoir-être. Ils évoluent et s’enrichissent au cours de la vie par les expériences professionnelles et personnelles. Il faut savoir qu’aujourd’hui, à compétences techniques égales, ce sont les soft-skills qui sont la source de différenciation entre deux candidats d’autant plus à l’heure de l’intelligence artificielle qui se développe massivement dans les organisations. Ainsi, comment développer ses soft-skills ?

 

Lire plus : Des formations sur-mesure avec l’EM Normandie Compétences !

 

Identifier ses soft-skills pour mieux les développer en se formant

Avant de développer ses soft-skills, il est primordial de faire un travail sur soi-même en identifiant ceux que vous possédez et ceux que vous n’avez pas en demandant à ses proches, à ses collègues ou par un bilan de compétence.

Les identifier va vous permettre de choisir un poste ou une entreprise en phase avec vos soft-skills afin de se sentir au mieux dans votre organisation par la suite. En effet, chaque culture d’entreprise met en avant des soft-skills différents (Cela est visible sur la fiche de poste et les valeurs de l’entreprise).

Les soft-skills se développent grâce à du coaching, des e-learning gratuits (MOOC) des ateliers et/ou une formation qui peut être financé par votre compte professionnel de formation (CPF)

Le bonus : Un savoir-être peut à la fois être un défaut ou une qualité selon l’environnement de travail.

 

5 exemples de soft-skills à développer

Voici ci-dessous quelques soft-skills (la liste est non exhaustive) à développer en priorité :

  • L’adaptabilité : S’adapter dans un monde en perpétuel mouvement où beaucoup d’éléments évoluent rapidement (missions, outils de travail, contexte, métiers) permet d’avoir une excellente ouverture d’esprit et de très bonnes capacités d’analyse.
  • La communication : Savoir communiquer surtout dans un poste de manager est indispensable afin que les messages transmis soient compris et acceptés de tous. Cela est très utile pour négocier, convaincre et gérer les différentes évolutions.
  • L’organisation : S’organiser permet d’anticiper, planifier et prévoir son travail afin d’être le plus efficace possible au quotidien. Une bonne organisation suppose un sens de l’engagement mais induit de décider vite et bien tout en ayant une certaine vision.
  • La créativité : Être créatif est un des soft-skills les plus recherchés dans le monde du travail car celui-ci est rare en plus d’être dur à repérer. Cela permet à une entreprise d’innover donc résoudre des problèmes tout en gardant ses meilleurs éléments.
  • Le travail en équipe : Aujourd’hui, les projets sont majoritairement transversaux et induisent souvent un travail en équipe. Ainsi cela permet d’avoir une forte intelligence collective et une excellente gestion des personnes et des compétences.

Il y a aussi d’autres compétences humaines toutes aussi importantes à développer :

  • la gestion des émotions
  • la tolérance et la patience
  • l’autonomie

 

Développer vos soft-skills est extrêmement important dans votre vie professionnel mais aussi personnel car connaître ses qualités, ses défauts et ses axes de progression est très enrichissant en tant qu’humain. Améliorer et valoriser ses soft-skills supposent avant tout de les identifier mais surtout de se former tout en se remettant soi-même en question. N’oubliez jamais qu’à l’ère du digital et de l’IA, les soft-skills sont un moyen de différenciation majeur sur le marché de l’emploi (surtout la créativité).

 

Lire plus : Les 30 compétences clés pour les activités industrielles et du BTP

Je suis Maxime DIGUET, étudiant à l'INSEEC Grande Ecole. Je souhaite au travers de mes articles vous partager pleins de conseils et astuces.