Les 30 compétences clés pour les activités industrielles et du BTP

 Les 30 compétences clés pour les activités industrielles et du BTP

Face aux enjeux de réindustrialisation des territoires, de la transformation digitale et dans un contexte de crise économique liée à la Covid-19, l’Apec et CESI, réseau de campus d’enseignement supérieur et de formation professionnelle, publient la 4e édition de leur revue de tendances « Les compétences mobilisées dans les métiers cadres de l’industrie et de la construction ». Ces travaux s’inscrivent dans le contexte du projet DEFI&Co (Développer l’expertise future pour l’industrie et la construction), piloté par CESI, qui vise à identifier des métiers de l’industrie et de la construction, et à développer des formations innovantes dans les nouveaux domaines technologiques.

Les éditions de 2017, 2018 et 2019 se sont intéressées aux besoins en nouvelles compétences des entreprises de l’industrie et de la construction dans des domaines technologiques innovants. Dans la continuité de sa contribution à DEFI&Co, cet exercice a permis de repérer neuf activités communes à plusieurs de ces métiers comme la supervision de la production industrielle ou de chantier, la gestion de projet, l’encadrement d’équipe, ou encore l’optimisation des processus. Ces neuf activités communes permettent de révéler 30 compétences clés, mises en exergue dans cette 4e édition de la revue de tendances, publiée par l’Apec et CESI. Elles constituent l’éventail des compétences cadres requises par les entreprises du secteur.

 

9 compétences techniques dans des secteurs à forte dimension technologique

9 compétences techniques
Expertise technologique sectorielle
Connaissance des évolutions technologiques
Connaissance des cadres réglementaires
Logiciels QHSE
Maitrise des outils de GMAO
Logiciels CAO du calcul et/ou de simulation numérique
Maitrise des systèmes d’information logistique
Techniques d’amélioration continue
Maitrise des appareils de mesure et techniques

Dans des secteurs où la figure de l’ingénieur.e est omniprésente, les compétences techniques restent incontournables. Leur nature varie selon le domaine d’activité et concerne très souvent une expertise technologique sectorielle. En lien avec les fortes évolutions technologiques en cours (usine 4.0 et bâtiment intelligent), la maitrise de différents logiciels et de techniques d’amélioration continue constituent des prérequis.

 

10 compétences transverses pour conduire des projets

10 compétences traverses
Négociation et développement commecial
Techniques de recueil de besoins
Techniques de gestion de conflits
Techniques d’audit et de diagnostic interne
Technique d’animation d’équipe
Construction et suivi de tableaux de bord
Maitrise des processus d’appel d’offres
Techniques de prévention et gestion des risques
Capacité à tenir un budget
Techniques de conduite du changement


Les compétences liées à la gestion des risques et à l’optimisation des couts de production / de construction correspondent à de nouveaux attendus en matière de management d’équipe et de projet. Elles découlent de contraintes règlementaires et budgétaires de plus en plus fortes.
L’ensemble de ces compétences s’appuient sur des méthodes relativement standard pouvant s’acquérir via des formations.

 

11 compétences comportementales en lien avec le rôle des cadres qui se transforme

11 compétences comportementales
Aptitudes relationnelles et communication
Capacités d’analyse et de synthèse
Capacité à appliquer les procédures, des consignes
Capacité à faire face à des imprévus, des problèmes
Capacité à motiver, fédérer, diriger, contrôler
Créativité, goût pour l’innovation
Culture de la performance et vision stratégique
Capacités d’organisation et de coordination
Force de proposition et de conviction
Sens de l’éthique
Sens de la relation client

À ce besoin de compétences techniques incontournables et aux savoirs plus transverses mis en exergue dans cette revue de tendances s’ajoutent de nombreuses compétences relationnelles attendues pour assurer la transversalité entre services et la gestion humaine des transformations technologiques.
Parmi elles, les aptitudes relationnelles restent prégnantes, quel que soit le poste cadre. Cela va de la capacité à travailler ensemble et de l’aptitude à l’écoute et au dialogue au pouvoir de conviction lorsqu’il s’agit d’influencer une décision. Enfin, certaines compétences comportementales, telles que les capacités d’analyse, de créativité et de résolution de problème prennent de plus en plus d’importance.

 

Les conclusions tirées par l’Apec et CESI

« Dans un climat d’incertitude lié à la crise, les secteurs de l’industrie et de la construction affichent néanmoins des intentions de recrutement en hausse pour le 1er trimestre 20211. Cette nouvelle étude, menée dans le cadre du projet DEFI&Co permet d’identifier les compétences attendues par les entreprises de ces secteurs. Au-delà des savoir-faire techniques incontournables, de nombreuses « soft skills » et compétences transverses sont également recherchées. Elles témoignent des attentes fortes des entreprises de l’industrie et de la construction envers les cadres, pour porter les grandes transformations à l’œuvre, accompagner le changement et répondre aux nouveaux enjeux de management », affirme Pierre Lamblin, directeur de la direction Données, études, analyses à l’Apec.

« Cette édition 4e édition de l’étude cette revue de tendances a été menée en partie pendant crise sanitaire que nous rencontrons. Malgré cette période complexe, nous notons de belles perspectives pour les cadres des secteurs de l’industrie et du BTP principalement. Cette étude renforce les convictions de CESI sur le fait de former ses apprenants aussi bien sur des compétences techniques que comportementales et transverses, déterminantes pour faire leur entrée sur le marché de l’emploi. Le programme DEFI&Co a permis d’intensifier les études de l’Apec sur ce sujet, nous permettant d’être au plus proche des besoins des entreprises et ainsi d’adapter nos formations pour y répondre. CESI confirme année après année ses convictions sur l’apprentissage et n’hésite pas à investir dans des infrastructures, aux côtés d’entreprises partenaires, pour préparer les futurs cadres aux missions auxquelles ils seront confrontés dans leur vie professionnelle. », commente Bélahcène Mazari, directeur recherche & innovation de CESI.

Dorian ZERROUDI

Directeur de Mister Prépa et Co-fondateur de Planète Grandes Écoles j'ai à coeur de transmettre et oeuvre pour l'égalité des chances.