fbpx

Acteur du changement, Mines Nancy veut repenser l’enseignement

 Acteur du changement, Mines Nancy veut repenser l’enseignement

Qu’elles soient politiques, économiques, sociales ou sanitaires, les crises sont inévitablement à l’origine de changements radicaux. Des transformations profondes doivent aujourd’hui être opérées sur nos modes de vie, en commençant par le monde de l’enseignement. Pour ce faire, Mines Nancy souhaite initier des actions fortes et accompagner l’ouverture d’esprit des futurs ingénieurs afin d’humaniser la prochaine révolution industrielle.

 

Les Grandes Écoles : acteurs et accélérateurs du changement

Le monde de l’enseignement supérieur et plus particulièrement les Grandes Ecoles doivent jouer le rôle de catalyseurs de solutions face à cette situation inédite. La formation est un élément central de ces mutations. Les Grandes Ecoles doivent fondamentalement repenser le rôle de l’ingénieur et sa place dans l’élaboration des modes de production. Il est aujourd’hui indispensable de passer d’une logique de propriété à une logique de fonctionnalité (émergence de l’économie du partage) et ainsi fixer de nouveaux standards de consommation. C’est pourquoi Mines Nancy forme ses étudiants techniquement mais aussi et surtout culturellement pour sensibiliser les futurs ingénieurs aux grands enjeux de notre siècle. Mines Nancy souhaite ainsi largement développer les apprentissages en matière de géopolitique, de sociologie ou encore d’écologie et d’éthique pour rendre l’ingénieur de demain « généraliste et humaniste ». L’idée est ici de semer des graines de savoir dans l’esprit de nos futurs ingénieurs afin d’en élargir le champ des possibles.

 

L’industrie française, une puissance en déclin

Les récents évènements nous l’ont prouvé, il est urgent de se réapproprier l’industrie en France. Alors que les activités industrielles ont longtemps été délocalisées en Chine, et plus généralement en Asie, au profit de la mondialisation, nous réalisons aujourd’hui l’importance d’une industrie européenne et française plus forte. La Chine nous domine dans de nombreux domaines technologiques, nous rendant maintenant dépendant de sa production en matière de téléphonie, de métaux stratégiques et, plus récemment, en matière de masques et de médicaments. A titre d’exemple, pour Mines Nancy la poursuite des activités minières dans le respect de l’environnement est une priorité. Ainsi, la chaire « Industrie Minérale et Territoires » (Mines Nancy, Mines ParisTech, Géologie Nancy, IMT Mines Alès) travaille justement sur des techniques liant souveraineté industrielle et transition écologique pour faire de ce compromis industrie/environnement la nouvelle norme scientifique.

 

La transition écologique, au cœur de la pédagogie

Mines Nancy Moins brutal que la crise du Covid-19 mais tout aussi alarmant, le dérèglement climatique est un traumatisme profond qu’il est nécessaire de prendre au sérieux.

« La situation actuelle nous engage à repenser le modèle de nos sociétés et le contenu de nos formations. Si le développement durable et la transition écologique font depuis longtemps partie de la culture Mines Nancy, il nous faut aller encore plus loin ! Pour accompagner cette évolution, Mines Nancy augmente à la rentrée prochaine le temps pédagogique dédié et développe les initiatives en faveur de la transition écologique pour mieux armer nos élèves » précise François Rousseau, Directeur général de Mines Nancy.

Mines Nancy offre actuellement à ses élèves la possibilité de suivre jusqu’à 800h de cours (sur les 3 années de formation) dédiées à la transition écologique (analyse cycle de vie des déchets, ressources énergétiques & sociétés, traitement des déchets nucléaires, atelier ARTEM…) afin de se forger un cursus fortement coloré « développement durable ». En complément, dès septembre 2020, l’école va introduire un tronc commun « transition écologique » afin de s’assurer que chaque élève diplômé sorte avec un bagage fondamental minimal relatif aux problématiques de la transition énergétique et aux sujets connexes. Ce nouveau tronc commun qui totalise un minimum de 50h intègrera plusieurs nouveautés et innovations pédagogiques parmi lesquelles :

– mise en place de travaux dirigés (TD) dans les cours scientifiques de tronc commun (mathématiques, physique, informatique) orientés développement durable

– mise en place de 5 conférences co-construite avec les étudiants en lien avec la thématique de nos 5 départements scientifiques et le développement durable – mise en place de Masterclass : cours scientifiques poussés ayant pour objectif d’apporter une connaissance scientifique solide sur les mécanismes physiques du dérèglement climatique, les notions de biodiversité pour l’ingénieur, les substances ou encore l’acceptabilité…

– mise en place d’un Serious Game dédié, élaboré et construit en interne

Mines Nancy veut donc repenser l’enseignement supérieur pour répondre au mieux aux problématiques actuelles en matière d’industrie durable et ainsi former des ingénieurs capables de relever les défis que nous impose le monde de demain.

Brahim Nomoko

Étudiant à emlyon business school, je suis rédacteur sur Planète Grandes Ecoles

Related post