Quelles conditions d’études pour les étudiants en école de commerce ?

 Quelles conditions d’études pour les étudiants en école de commerce ?

8 novembre 2019, un étudiant de Lyon s’immole devant un bâtiment du Crous à Lyon. Cet acte désespéré se produit seulement quelques mois avant la crise de la covid-19. Depuis mars 2020, des milliers d’étudiants ont perdu leur job qui composait 33% de leur budget en 2018 (source OVE). 

 

Après une rentrée en distancielle, les étudiants ont manifesté leur détresse. Les conditions de confinement dans des petits appartements, la difficulté de rester concentré toute une journée devant un ordinateur est devenu de plus en plus insoutenable. Le gouvernement décide alors d’ouvrir les campus aux étudiants de première année à partir du 25 janvier. Depuis, la plupart des Grandes Ecoles de commerce ont autorisé aux L3 (ou pré-master) l’accès à leur campus. Les modalités varient selon chaque école. Certaines comme Toulouse Business School autorisent le présentiel à ses étudiants une semaine sur deux, d’autres comme l’EDHEC autorisent quelques heures de présentiel par semaine. De plus, les étudiants ont accès aux locaux des associations dans le respect des règles sanitaires. 

 

Pourtant, si la vie sociale des étudiants n’est pas au point mort, elle tourne au ralenti. Difficile pour eux de se rencontrer quand tous les lieux de socialisation sont fermés. Le couvre feu empêche aussi la plupart de se retrouver en petit groupe à l’extérieur. Les étudiants ont alors du mal à rencontrer leurs pairs qui suivent pourtant le même parcours qu’eux depuis plus de 7 mois

Ainsi, si les conditions d’études se sont améliorées, il s’agit de savoir quelles sont les cicatrices que cette période rude a laissé aux étudiants. 

Aujourd’hui nous VOUS donnons la parole. Nous vous proposons de remplir cette enquête ci-dessous afin de comprendre dans quel état d’esprit sont les étudiants des Grandes Ecoles de commerce. Le but est de savoir ce qui vous pèse le plus mais aussi d’évaluer l’impact des mesures mises en place afin de soulager les étudiants.