Le marché de l’horlogerie : chiffres, concurrence et carrières

Le marché de l’horlogerie : chiffres, concurrence et carrières

Le marché de l’horlogerie a subi une scission dans les années 1970-1980 avec la crise du quartz. Cette dernière désigne une innovation technologique issue de la firme Seiko. C’est le début du déclin de la fameuse horlogerie suisse. Un choix s’opère alors pour les maisons suisses en crise : se positionner sur le haut de gamme.

Désormais la tendance est à la montre connectée et cela se confirme : en 2019 Apple a vendu 29 millions d’Apple Watch contre 21 millions chez les horlogers suisse.

On observe également une forte tendance à la fast fashion car 99% des montres vendues valent moins de 1000€ (et 47% moins de 50€). En revanche les 1% des montres vendues valant plus de 1000€ représentent 42% en valeur.

Aujourd’hui, l’horlogerie franco-suisse emploie plus de 15 000 personnes.

 

Le marché actuel de l’horlogerie en valeur et en volume 

Rang MarqueGroupeChiffre d’affaires (en millions de francs suisses) Unités vendues
1RolexRolex5 2001 000 000
2OmegaSwatch2 355720 000
3CartierRichemont1 837500 000
4LonginesSwatch1 6502 100 000
5Patek Philippe1 45062 000
6Audemars Piguet1 18044 000
7TissotSwatch1 0202 800 000

Classement réalisé en 2020 par Morgan Stanley

Si nous analysons ce tableau nous remarquons plusieurs choses. Tout d’abord, seules 7 marques réalisent un milliard de francs suisses chiffres d’affaires. Ensuite parmi ces 7 marques, 6 sont des marques de luxe. Enfin, nous retrouvons Cartier à la troisième place qui honore la France.

Les 7 plus grandes marques se partagent plus de la moitié du marché  de l’horlogerie en valeur (57,5%)

Vous pouvez retrouver l’interview de Stanislas de Quercize (ex CEO Monde Cartier) :

Lire plus : Interview de Stanislas de Quercize – ex-CEO monde de Van Cleef & Arpels et Cartier

Les montres de luxe 

Qui n’a jamais rêvé en se baladant à Paris place Vendôme ? Les montres de luxe constituent un marché à part entière et nous nous concentrerons sur ce dernier. Tout d’abord, regardons la marque la plus emblématique : Rolex. La marque des grands et de ceux qui “ réussissent “. Les plus grandes personnalités ont porté des rolex : Che Guevara, Martin Luther King JR, le pape Jean Paul II, la plupart des présidents Américains ou encore Nicolas Sarkozy.

Rolex véhicule une image d’excellence, de quintessence du luxe. Cependant, la distribution sélective est responsable d’années de liste d’attente pour obtenir certains modèles très recherchés. Ainsi le marché gris (de la revente) s’est fortement développé et désormais une bulle spéculative entoure ce marché. Les contrefaçons ont donc envahi les poignets des adeptes et on estime que pour une vraie rolex produite, 8 contrefaçons le sont.

L’expertise est donc devenue de mise pour obtenir une montre authentique.

 

L’innovation, le nerf de la guerre dans l’horlogerie

En juillet 2022, c’est la maison Richard Mille qui bat un record : 1,75mm d’épaisseur. La montre la plus fine du monde (prix estimé 1,9 millions d’euros). L’innovation est au cœur de ce secteur qui a su au fil du temps se réinventer. Prenons par exemple la marque Breguet, conceptrice du tourbillon. A l’origine, les montres étaient à gousset et se portaient dans la poche, alors les mouvements des montres étaient constamment soumis à la gravité. De là, vient l’idée d’enfermer le mouvement dans une cage mobile pour libérer cette pression qui déréglait les montres.

 

Études et emplois dans le marché de l’horlogerie

En juin 2015, Rolex annonce l’arrivée de son nouveau CEO : Jean-Frédéric Dufour. Ce dernier est diplômé de l’université de Genève, de l’ENS et d’HEC Paris. Cela nous invite donc à regarder quelles sont les perspectives dans ce milieu après une grande école. Notons également que le CEO d’Omega est diplômé d’un MBA de l’université de Saint-Gallen en économie. En somme il n’existe pas réellement de formation parfaite pour évoluer dans le milieu de l’horlogerie (le CEO d’Audemars Piguet, François-Henry Bennahmias était un ancien golfeur professionnel) cependant une formation dans le luxe peut être un atout. 

Lire plus : Classement FT Executive Education 2022 : Top 50 des meilleures écoles

L’horlogerie et les sports

Les sports (notamment extrêmes) sont liés depuis toujours à l’horlogerie et font partie de ce monde. En effet, la Cartier Santos Dumont provient du nom du célèbre aviateur qui avait fait part de sa difficulté à lire l’heure en vol. De plus, de grands sportifs sont sponsorisés par des maisons horlogères que nous observerons selon deux grands milieux :

  • Tennis 

Rolex : Jo Wilfried Tsonga, Roger Federer, Li Na, Wimbledon, l’Open d’Australie, l’ATP ou encore le Master de Monte-Carlo

Longines : Roland Garros

Audemars Piguet : Serena Williams ou Stan Wawrinka

Seiko : Novak Djokovic

  • Automobile 

Rolex : 24 Heures du Mans, Formule 1, 24 Heures de Daytona ou encore le pilote Tom Kristensen

Tag Heuer : Red Bull, Grand prix de F1 de Monaco, la course de côte de Pikes Peak

Chopard : la marque Porsche (GT, 24 Heures du Mans, WEC, etc.), les courses historiques de Monaco et de Mille Miglia

Oris : Audi Sport (DTM, 24 Heures du Mans et WEC) et Williams Racing (F1)

Richard Mille : McLaren-Honda (F1), Romain Grosjean, Felipe Massa

Vous l’aurez compris, l’histoire entre le sport et l’horlogerie ou même l’aventure avec Mike Horn et Panerai est longue et indissociable.

Lire plus : ATP : Qui finira l’année numéro 1 mondial ?

Conclusion 

Ce marché reste dominé par des passionnés et l’explosion de la bulle spéculative récente appuie cette idée. Bien que les principaux acteurs de ce marché semblent ancrés, la montée en puissance rapide de Richard Mille nous prouve que rien n’est joué. En effet, la marque fondée en 2001 semble chatouiller les plus grands grâce à sa communication et son sponsoring.