Galileo Global Education (Paris School of Business, Strate, ESG…) s’empare d’emlyon !

Galileo Global Education (Paris School of Business, Strate, ESG…) s’empare d’emlyon !

Après avoir annoncé son passage du statut d’EESC à celui de Société Anonyme en 2018, un nouveau coup de tonnerre vient de retentir du côté de la prestigieuse emlyon business school. Retour en quelques lignes sur l’évolution de sa gouvernance, tout juste modifiée avec l’arrivée au capital du groupe privé Galileo Global Education.

 

L’entrée au capital de Galileo Global Education (Paris School of Business, Ecole Strate, ESG…)

A l’issue d’une assemblée générale de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon Métropole-Saint-Etienne-Roanne, qui vient de se tenir ce 8 septembre au matin, emlyon annonce une évolution de son capital permettant de doter l’école de nouveaux leviers pour accélérer sa transformation en global business university figurant parmi le top 15 européen.

Cette nouvelle étape qui va maintenant faire l’objet des procédures réglementaires d’information et de consultation :

  • Confirme la place de la CCI comme actionnaire majoritaire de l’école et donc son statut d’école consulaire ; Bpifrance demeurant associé au nouvel ensemble ;
  • Permet l’entrée au capital de l’école d’un acteur français leader européen du secteur de l’enseignement supérieur, le groupe Galileo Global Education, et la sortie du capital du fonds Qualium, à qui l’ancienne direction avait fait miroiter une valorisation de l’ordre de 250 millions d’euros et un TRI beaucoup trop ambitieux pour une business school, une prévision jugée déconnectée de la réalité par plusieurs experts du domaine académique et financier ; 
  • Permet une augmentation du capital de l’école et l’entrée, au côté de Galileo Global Education, d’un groupe d’acteurs économiques de référence de la région lyonnaise dont BioMérieux.

Selon Isabelle Huault, Présidente du directoire d’emlyon : « cette arrivée conforte la pertinence et la poursuite du plan stratégique Confluences 2025, dont je vais poursuivre le déploiement avec le Directoire que j’ai l’honneur de présider. Ce projet va nous doter de nouveaux leviers puissants et immédiats pour consolider et accélérer notre développement autour de trois piliers fondamentaux : l’hybridation, l’internationalisation et l’engagement social et environnemental.

En s’appuyant sur le vaste réseau de Galileo Global Education, emlyon renforcera ainsi son développement à l’international, en disposant à brève échéance de 4 campus à Londres, Milan, Berlin et Oslo et en accroissant sa digitalisation. emlyon poursuivra également  l’hybridation de ses programmes en nouant des partenariats avec des institutions internationales d’excellence notamment dans les domaines de l’art, du design et de la tech. L’école intensifiera enfin son engagement social et citoyen avec le lancement de programmes au sein de la toile, école offrant une formation qualifiante à des jeunes en décrochage scolaire, la généralisation du label SDGs (Sustainable Development Goals) Inside, le développement de l’apprentissage, une politique de bourses attractive et de nouvelles initiatives à impact dont un fonds d’investissement associé à son incubateur et son accélérateur.

Ce projet renforce notre école en réaffirmant son identité, ses valeurs et son engagement, en sa qualité de société à mission, au service de ses étudiantes et étudiants, de son corps académique d’excellence, de ses salariés et de ses alumni. » 

 

Rejoins Trainy, la première plateforme de préparation en finance, audit et conseil financier 100% gratuite ! Par un ex-Goldman Sachs et un ex-Accuracy.

 

Galileo Global Education : Zoom sur un groupe leader de l’enseignement supérieur privé

Galileo Global Education, détenu à 40% par Thetys Invest (family office de la famille Bettencourt-Meyers), le canadien CPP Investment Board (40%) et Bpifrance (10%) entre donc au capital de l’école lyonnaise en reprenant les parts du fonds d’investissement Qualium via augmentation de capital. 100M d’€ devraient donc être injectés à nouveau afin de renforcer le plan stratégique Confluences 2025 mené par Isabelle Huault et ses équipes.

Bien habitué de ces processus d’acquisition, GGE possède déjà un solide portefeuille de 54 écoles d’enseignement supérieur privées, parmi lesquelles : Paris School of Business, Web School Factory, les écoles ESG, Cours Florent… 

Un mouvement surprenant tant l’écart entre le prestige d’emlyon business school et des autres écoles de GGE est énorme.  La question de la rentabilité de l’investissement de GGE se pose légitimement tant le modèle économique de cette école diffère des autres écoles post-bac du groupe.

Cette acquisition ne serait-elle pas, sinon, un simple moyen d’accroître le prestige du groupe privé GGE afin de renforcer sa crédibilité sur le marché international ? 

Co-fondateur du média, je gère les relations avec les entreprises partenaires et les Grandes Ecoles.En parallèle étudiant à Sciences Po Paris ainsi qu'à emlyon business school.