Comment rédiger un rapport de stage : Plan et conseils

 Comment rédiger un rapport de stage : Plan et conseils

Dans les grandes écoles et universités, plusieurs opportunités sont offertes aux étudiants pour faire l’expérience du monde de l’entreprise. Parfois facultatifs, parfois obligatoires à chaque fin d’année, les stages en entreprise en font partie, et tous les étudiants des grandes écoles (management, ingénieurs, IEP…) réalisent plusieurs stages au cours de leur cursus. Les stages demeurent en effet la principale porte d’entrée vers l’emploi pour les jeunes diplômés.

Durant le stage en cohérence avec la formation suivie, l’étudiant se familiarise avec le monde du travail tout en amorçant la construction d’un réseau relationnel. C’est aussi pour lui l’occasion de mettre en pratique les connaissances acquises, et de confronter son savoir-faire avec les exigences du monde professionnel. Et à l’issue de cette étape incontournable, l’étudiant se doit alors de faire un rapport de stage. Il s’agit de mettre en exergue tout ce qui a été fait et appris durant le stage. Le rapport de stage est alors le résumé de votre expérience acquise lors de votre stage en entreprise, qui s’adresse à la fois pour l’examinateur, mais aussi pour vous même, afin de vous aider à faire le point sur votre future carrière… Mais comment rédiger un rapport de stage ?

Planète Grandes Écoles a pris soin de rassembler pour vous les meilleurs conseils pour bien rédiger votre rapport de stage et rendre compte de votre expérience en entreprise : méthodologie, rapport de stage exemple, plan de rapport de stage

 

Lire aussi : TOP 25 des entreprises qui offrent la meilleure expérience stage / alternant.

 

Qu’est-ce qu’un rapport de stage ?

Le rapport de stage est un compte-rendu qui va permettre à votre évaluateur, mais aussi à tous ceux qui le liront, de comprendre vos missions et la structure dans laquelle vous avez effectué le stage. En ce sens, faire un rapport de stage ne doit jamais être pris un peu à la légère, le document se doit d’être pertinent, tant pour le fond que la forme, car il est aussi souvent consulté dans des procédures de recrutement (troisième cycle, emploi, etc.) et permet de juger du niveau de rigueur et de professionnalisme de chaque candidat.

Effectuer un stage en entreprise est d’abord l’occasion pour un étudiant de découvrir le monde professionnel, de comprendre comment fonctionne réellement une entreprise, d’appréhender ses codes, d’apprendre à s’intégrer dans une équipe, de développer son savoir-être, etc. À l’école, les étudiants apprennent les théories et les principes incontournables à l’exercice de différents métiers, mais pour acquérir des compétences professionnelles, rien ne peut remplacer un stage en milieu professionnel. Par ailleurs, sous l’autorité de leur tuteur, les stagiaires apprennent à exercer leur futur métier et à assumer de plus en plus de responsabilités. Et tout cela va donc constituer le contenu du rapport de stage.

Mémoires et rapports de stage sont souvent confondus à tort, il existe de vraies différences entre ces deux exercices. Le rapport de stage est entièrement lié à l’expérience vécue dans l’entreprise ou l’organisme d’accueil, il n’existe pas sans elle et ne s’applique qu’à elle. Le mémoire, lui, se passe d’expérience professionnelle, ou ne considère celle-ci que comme un exemple, une illustration, un jalon de la recherche. Son propos est plus théorique, plus général. Dans un rapport de stage par exemple, on expliquera comment mettre en place un contrôle de gestion dans une société X, tandis qu’un mémoire expliquera la contribution du contrôle de gestion à l’amélioration de la performance dans le secteur public, entre autres.

Ce que vous devez faire pendant le stage pour faciliter la rédaction du rapport

Le rapport se doit de retranscrire de nombreux éléments factuels et subjectifs. La plupart du temps et en fonction de son école ou de son université, le stagiaire se voit remettre, avant le début de son stage, une notice expliquant ce que devra contenir son rapport, ou en quelque sorte un exemple de rapport de stage.

Une matrice à laquelle il vaut mieux se référer pour éviter de se voir recaler ! Mais le rapport doit aussi rester agréable à lire et un peu d’originalité dans la conception reste la bienvenue, notamment pour se distinguer parmi la masse de documents que les enseignants et les autres lecteurs doivent traiter…

Dès le début de votre stage, il est essentiel de prendre des notes écrites de vos activités quotidiennes, de vos impressions et de toutes les informations qui vous sembleront utiles. N’hésitez pas non plus à poser des questions sur tout ce qui ne vous semble pas clair (organigramme, activités, produits, etc.), et à récupérer tout document utile pour expliquer ce que fait l’entreprise.

 

Rapport de stage : exemple de plan

Généralement un rapport de stage comprend une page de présentation, les remerciements, le sommaire, une introduction, un développement, une conclusion, des annexes ainsi que d’autres parties facultatives. L’ensemble comporte généralement entre vingt et quarante pages, hors annexes. Le plan du rapport de stage peut varier selon les consignes propres de chaque école, institut et université.

 

Introduction

Votre introduction doit être particulièrement pertinente, ce sera généralement la partie (avec la conclusion) sur laquelle le lecteur se concentrera pour vous évaluer. Elle répond à des objectifs précis : vous devez exposer le choix du stage, du sujet, de l’intérêt et des objectifs du stage. Elle doit présenter la problématique et déterminer le choix d’une méthodologie. Comme toute introduction de n’importe quel document, vous devrez introduire le lecteur dans le contexte de votre stage en lui donnant les informations clés, mais aussi être bref en titillant la curiosité du lecteur pour le pousser à vouloir lire la suite et la conclusion !

 

Développement

Les grandes parties que l’on retrouve dans le développement peuvent être :

  • la description de l’entreprise ;
  • la description des missions confiées et les objectifs ;
  • les moyens mis en œuvre, les difficultés rencontrées et les résultats obtenus par le stagiaire.

Dans tous les cas, votre développement doit suivre une progression logique : vous devez partir du plus général, du plus simple, au plus précis et au plus complexe. Vous devez faire entrer le lecteur au fur et à mesure dans le détail de votre travail, tout en gardant à l’esprit que celui qui vous lit ne sait pas forcément de quoi vous parlez. Il n’était pas présent lors de votre stage, vous devez donc expliquer avec rigueur ce qui ne va pas de soi.

 

Conclusion

La conclusion de votre rapport de stage doit synthétiser ce qui a été dit, afin de rappeler aux lecteurs ce qui a été fait durant le stage. Elle sert aussi à prolonger la réflexion et est indispensable dans un bon plan de rapport de stage. Vous pouvez alors parler de l’apport de ce stage dans votre formation ainsi que de l’avenir de l’entreprise. Vous ne devez pas développer de nouvelles idées, mais vous pouvez y insérer une ouverture.

Encore une fois, ce n’est qu’un exemple de plan de rapport de stage, mais il est assez général pour s’appliquer à tous les rapports.

 

Lire aussi : La recherche de stage : Comment agir de manière efficace ?