Modification des concours des Grandes Ecoles (Rapport HIRSCH) : le BNEM lance une enquête

 Modification des concours des Grandes Ecoles (Rapport HIRSCH) : le BNEM lance une enquête

Les Grandes Ecoles n’ont toujours pas atteint un niveau de diversité sociale acceptable. C’est la conclusion rappelée par le comité Martin Hirsch, début décembre dernier. Le 8 décembre, ce même comité remit à Frédérique Vidal, Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, un rapport complet comprenant différentes mesures pour démocratiser les Grandes Ecoles françaises à toutes les franges de la population. Suite à cela, le BNEM (Bureau National des étudiants en Ecole de Management) a décidé de lancer, ce jeudi 07 janvier, une grande enquête afin de sonder l’opinion des étudiants de CPGE et de Grandes Ecoles sur ce que pourrait devenir l’avenir des concours dans les Grandes Ecoles françaises.

 

                      👉 Participer à la Grande Enquête du BNEM 👈

 
 

Le rapport du comité HIRSCH

Avant touche chose, rappelons que Martin HIRSCH est directeur général de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris. En parallèle de cela, M.HIRSCH est Président de l’Institut de l’Engagement, une association créée en 2012 qui se donne pour mission de valoriser les parcours civiques en facilitant, entre autres, l’accès aux Grandes Ecoles à des jeunes qui ont fait preuve de civisme dans leur parcours. Ce même Institut est reconnu à l’échelle nationale et compte des dizaines de prestigieux partenaires : entreprises (dont BNP Paribas, Dassault Systèmes, Accenture, Total, Tikehau Capital), Grandes Ecoles (dont Sciences Po Paris, Groupe INSA, HEC Paris, ESCP Business School, emlyon business school, Grenoble Ecole de Management, Conférence des Grandes Ecoles) et autres fondations. 

Lire plus : Combien coûte une Grande Ecole de commerce française ?

Suite à la remise des trois rapports sur la diversité sociale de l’Ecole Polytechnique, des E.N.S. et des écoles de commerce (HEC, ESSEC, ESCP) en octobre 2019, la ministre a souhaité élargir la réflexion en confiant une mission sur l’égalité des chances à un comité présidé par Martin Hirsch. Six mois après le lancement du comité en juin, le rapport final a été remis à la ministre mardi 8 décembre 2020.

Grâce aux travaux et à l’engagement des membres du comité « Diversité sociale et territoriale dans l’enseignement supérieur », les objectifs qui avaient été fixés par Frédérique Vidal lors des premiers échanges en juin ont pu être atteints et en particulier :

  • Des propositions concrètes et opérationnelles sont formulées ;
  • La notion de diversité est abordée sous un angle nouveau ;
  • La notion d’excellence elle-même est redéfinie, et permet de sortir du périmètre trop restreint des grandes écoles en démontrant qu’elle est aussi à l’université.
  • L’égalité des chances est un objectif qui dépasse celui de l’accès à l’enseignement supérieur et se décline également en aval, grâce à un accompagnement particulier des étudiants issus de la diversité.
 

Ce rapport vient nourrir les réflexions de Frédérique Vidal sur l’égalité des chances et plus largement la réflexion portée par le Gouvernement sur le sujet. La promotion de l’égalité des chances dans notre pays est une priorité du Président de la République, afin de rendre ces jeunes acteurs de leur parcours et de combattre les déterminismes sociaux et territoriaux.

Le travail du comité a mis en évidence un consensus sur la nécessité d’aller plus loin dans la politique d’égalité des chances, avec notamment 5 grands leviers identifiés comme déterminants par la ministre :

  • Développer des voies d’accès différenciées, notamment pour les bacheliers professionnels et technologiques et les jeunes en service civique ;
  • Favoriser les conditions de la réussite pendant les études supérieures, en développant le mentorat et le tutorat, mais aussi l’emploi étudiant ;
  • Montrer que l’excellence est aussi à l’université, en démultipliant les mécanismes de type CPES et en assurant la mixité sociale dans les filières universitaires ;
  • Miser sur la « diversité des diversités », en appliquant des bonifications non plus par élève mais par établissement, et en améliorant la représentation des femmes dans les filières scientifique ;
  • Inciter, accompagner, évaluer, en mettant en place des mécanismes incitatifs et en suivant le déploiement de la réforme du bac afin qu’elle soit au service de l’égalité des chances.

Le rapport révèle également le rôle important qu’a Parcoursup dans la correction de certaines inégalités d’accès à l’enseignement supérieur et celui que la plateforme aura à l’avenir pour permettre la mise en place des leviers d’actions évoqués précédemment, et notamment la valorisation des Cordées de la Réussite.

Pour Etienne LOOS, président du BNEM : « le BNEM salue la démarche engagée par le comité Hirsch et partage le constat qui a motivé ses travaux. Nous appelons aujourd’hui à une action inédite afin que, dans les grandes écoles, une représentation plus fidèle de notre société dans sa diversité puisse voir le jour. Il est fondamental que les étudiants puissent prendre toute leur part dans ces changements et donner leur avis sur un sujet d’une telle importance ! »

Lire plus : La sélectivité des Grandes Ecoles de commerce

L’avis des candidats et des étudiants compte aussi : la Grande Enquête du BNEM

 

Si ce rapport est la résultante de longs mois de travail, recherches et réflexions, les propositions qui en découlent ne font, comme souvent, pas l’unanimité dans le milieu des Grandes Ecoles. Pour cela, le BNEM (Bureau National des étudiants en Ecole de Management) a lancé une Grande Enquête visant à connaître la position des premiers concernées sur la question : les candidats et étudiants ! Pour Théo Douez, Responsable de la commission Diversité Sociale du BNEM : « Cette étude s’inscrit dans la démarche du BNEM : recueillir l’avis des étudiants pour mettre leur opinion au cœur du débat. Ces réponses feront l’objet d’un rapport transmis à l’ensemble de nos parties prenantes : la Conférence des Grandes Écoles mais également le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation»

                      👉 Participer à la Grande Enquête du BNEM 👈