Pauline – « Mon alternance chez Grant Thornton »

 Pauline – « Mon alternance chez Grant Thornton »
L’alternance est une belle opportunité à saisir en école, c’est ce qu’a compris Pauline (NEOMA BS) qui nous parle de son parcours chez Grant Thornton en audit financier. 

Présente toi en quelques mots 

Je m’appelle Pauline, j’ai 23 ans et viens de finir mes études. Après un BAC STMG j’ai intégré une prépa ECT à Lyon à l’issue de laquelle j’ai rejoint NEOMA BS à Reims. En L3 j’ai suivi le parcours English Track qui m’a permis d’obtenir des connaissances théoriques en anglais. Je me suis ensuite spécialisée en Master Finance sur 2 ans qui m’a permis d’obtenir les équivalences pour le DSCG (diplôme d’expertise comptable), 5 équivalences sur 7 exactement, soit le maximum possible.  

L’alternance… Pourquoi ? 

J’ai choisi de faire mes années de Master en alternance car les horaires aménagés à NEOMA étaient bien adaptés. À NEOMA cela s’organise sous forme de blocs. En M1 j’avais 3 mois de cours, puis 4 mois en entreprise et à nouveau 3 mois de cours, c’était bien adapté à l’audit ! En audit, nous avons des missions qui peuvent durer plusieurs semaines donc ce format était parfait pour mener les missions de A à Z. En sortant de prépa, ce n’est pas forcément évident de trouver une alternance étant donné que par définition nous avons assez peu d’expérience professionnelle. J’ai finalement trouvé mon alternance via LinkedIn, il ne faut pas hésiter à aller démarcher les gens, cela montre aussi notre motivation et notre sérieux. 

En quoi consistait concrètement ton alternance ?

J’ai intégré Grant Thornton en tant qu’auditrice financière junior, je n’étais pas sectorisée : j’intervenais dans tous les secteurs d’activité (pas seulement sur l’immobilier, l’automobile ou le luxe par exemple). Je n’avais aucun intérêt à me sectoriser dès l’alternance. 

Un mot sur le métier d’auditeur financier ?

L’auditeur financier intervient dans les entreprises après la clôture des comptes, souvent après le 31 décembre pour contrôler tous les flux financiers qui se sont déroulés pendant l’année. Sa mission est de donner une image fidèle des comptes de l’entreprise aux parties prenantes (l’Etat, les actionnaires etc). 

Si tu devais résumer l’audit en 1 mot, ce serait…

Difficile d’en choisir un seul, je dirais : l’adaptation. J’ai fait énormément de missions, je changeais de client quasiment toutes les semaines. À chaque client ses problématiques et ses défis, donc il faut savoir s’adapter en permanence. Hormis cela, j’évoquerais aussi la notion de rigueur qui est partie intégrante de ce métier : les calculs doivent être exacts, l’auditeur doit être scrupuleux dans ses analyses pour ses clients. 

Recommandes-tu l’alternance ? Quels ont été les avantages et les inconvénients ?

Je recommande l’alternance ! C’est une expérience qui pourra être valorisée directement auprès des employeurs en sortie d’école. Ceux-ci recherchent en effet des personnes matures qui ont le sens du travail. En 2 ans, on a vraiment le temps d’apprendre énormément, de découvrir différentes facettes du métier et même d’évoluer dans l’entreprise. Outres les avantages professionnels, il y a bien sûr les avantages financiers ! Les frais de scolarité d’une école de commerce sont assez élevés, faire une alternance permet d’économiser les frais de scolarité pendant ces années et même d’avoir un salaire en parallèle ! Pour rappel : l’entreprise prend en charge les frais de scolarité de son alternant et lui verse une rémunération mensuelle. Au niveau des inconvénients je citerais l’absence de voyage. En effet il est très difficile de faire un échange pendant nos années d’alternance. Personnellement, je voulais m’orienter à terme vers la finance internationale et c’est un élément qui m’a été reproché pendant ma période de recherche post-alternance : le manque d’expériences professionnelles à l’international. Heureusement, j’ai quand même pu décrocher un poste à Londres trois mois après la fin de mon alternance chez Grant Thornton !

Justement… Qu’as-tu fait après Grant Thornton ? En quoi est-ce différent ? 

Après ces 2 années passées chez Grant Thornton où je faisais beaucoup de voyages professionnels, je cherchais plus de stabilité, tout en ayant une expérience internationale. Je me suis tournée vers Londres, qui est une place financière majeure. Je me suis dit que cela allait m’ouvrir davantage le champ des possibles et m’apporter une expérience intéressante sur le CV. J’ai postulé dans une start-up (Hostmaker – secteur du tourisme et du voyage) en tant que Responsable financière des filiales françaises. Une expérience qui allait me permettre de me décrocher du monde des grands cabinets internationaux et de voir le fonctionnement des petites entreprises. La différence majeure avec ce que je faisais chez Grant Thornton est qu’ici, c’est moi qui crée les comptes pour que les auditeurs puissent contrôler ensuite, je me retrouve de l’autre coté de la table ! J’approfondis donc ma connaissance du secteur de l’audit financier, dans une structure différente et dans un environnement totalement différent étant donné que Londres n’a finalement pas grand chose à voir avec Paris !