NOISE emlyon, l’association engagée en faveur des enjeux de demain

 NOISE emlyon, l’association engagée en faveur des enjeux de demain

Rencontre avec Clara, présidente du NOISE emlyon, l’association qui promeut la RSE, l’ESS, le Développement Durable ainsi que la microfinance

 

Bonjour Clara, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Clara Cany, je suis étudiante en 2ème année du PGE d’emlyon business school et je suis présidente du mandat 2021 du NOISE emlyon !

 

Qu’est-ce que le NOISE emlyon ?

 Le NOISE est le Nouvel Observatoire de l’Innovation Sociale et Environnementale. Nous sommes un réseau d’associations fondé en 2011 à l’ESCP, présent dans 10 écoles en France, qui vise à promouvoir l’innovation sociale et solidaire et le développement durable.

 

Quelles sont les actions que vous réalisez tout au long de l’année ?

Tout au long de l’année, on réalise de nombreux projets afin de satisfaire les trois missions que l’on s’est fixées.

Nos missions se découpent en trois éléments :

  • Sensibiliser les futurs managers aux thématiques de l’Economie Sociale et Solidaire et du Développement Durable avec des webinars autour de ces questions ou encore une Semaine de Développement Durable organisée en partenariat avec les autres associations étudiantes et l’administration d’emlyon
  • Propulser des projets innovants et à impact positif grâce principalement à un hachaton, le Social Impact Weekend, et le plus grand concours de pitch à impact de la région, le Social Business Challenge
  • Accompagner les entrepreneurs sociaux localement et partout dans le monde grâce à nos missions de microfinance

 

Qu’apprenez-vous au sein de votre association ?  

Au NOISE emlyon, les enseignements sont riches et divers.

On apprend notamment à :

  • Conseiller des entrepreneurs sociaux au sein du pôle accompagnement (avec l’aide d’un conseiller de la fondation Deloitte)
  • Démarcher de futurs partenaires financiers mais également des jurys professionnels et des invervenants pour nos différents évènements
  • Organiser un festival promouvant l’Economie Sociale et Solidaire à Lyon
  • Sensibiliser les étudiants aux problématiques environnementales et sociales
  • Auditer des évènements pour les labelliser et aider les associations à les rendre plus responsables

Et plein de choses encore !

 

Depuis ton arrivée dans l’association en 2019, quel a été le moment le plus fort pour toi ?

 Pour moi, le moment le plus fort de l’association a été la Semaine Étudiante pour le Développement Durable !

La SEDD est un événement créé en 2015 par le REFEDD (Réseau Français des Etudiants pour le Développement Durable), qui l’organise chaque année au niveau national. Cette semaine emblématique a plusieurs objectifs : sensibiliser les étudiants au développement durable et aux 17 ODD (Objectifs de Développement Durable) définis par l’ONU et valoriser leur engagement pour une société plus durable.

Pour la troisième année consécutive, nous avons voulu nous aligner sur cette initiative en incluant tous les acteurs d’emlyon, aussi bien les autres associations que l’administration ou les alumni. De nombreux évènements, sur le campus comme à distance, se sont déroulés, avec des intervenants plus brillants les uns que les autres. Des acteurs engagés sont intervenus tout au long de la semaine tels que Lucie Pinson, lauréate du prix Goldman pour l’environnement, des organisations militantes telles que le collectif Pour un réveil écologique et la Fondation GoodPlanet ou encore des entreprises responsables comme Tasmaë, Paprec et TIPA.

Ça a été un réel plaisir de voir l’engouement des étudiants et des autres associations étudiantes pour ces causes si chères au NOISE.

 

Quels sont vos projets pour les mois à venir ?

Nous avons de nombreux projets en cours qui prendront place dans les mois à venir !

Par exemple, de nouvelles Make Sense Room (Apéros / débats sur des thématiques liées à l’Economie Sociale et Solidaire) vont avoir lieu ! De plus, nous organisons en novembre prochain notre célèbre Social Business Challenge, plus grand concours de pitch d’entreprises à impact de la région.

Et n’oublions pas nos Missions de Microfinance que nous organisons également chaque année et qui auront lieu au mois de juillet. Cette année, nos cinq équipes partent par groupes de quatre en Albanie, Tanzanie, au Sénégal et à Madagascar. Sans oublier notre nouvelle Mission de Microfinance zéro carbone en Belgique (et oui pour ces grands sportifs, le trajet se fera en vélo).

Bref de grands projets se profilent pour le NOISE emlyon et, vous l’avez compris, nous n’allons pas nous ennuyer les prochains mois !

  

Comment se déroulent les recrutements au sein du NOISE emlyon ?

Au NOISE, les recrutements dépendent de la vie associative d’emlyon. Nous cooptons 15 personnes au mois d’octobre et 20 personnes en avril (nos mandats sont donc composés de… 35 personnes, bien joué !)

On ne demande pas de compétences particulières, simplement des personnes curieuses, sympathiques et bienveillantes qui ont envie d’approfondir leurs connaissances sur l’Économie Sociale et Solidaire et de s’impliquer pour cette cause.

 

Faire une association aussi impactante en école, un réel atout pour le monde pro ?

Bien sûr ! Personnellement, j’avais la volonté de donner un réel sens à mes années en école de commerce. Le NOISE répond totalement à mes attentes !

L’association nous permet de nous familiariser avec des thématiques désormais centrales dans notre société et qui le seront également dans notre vie professionnelle future. De plus, nous rencontrons une multiplicité d’acteurs plus intéressants les uns que les autres que ce soit des entrepreneurs, des directeurs d’instituts de microfinance, des professeurs/conférenciers ou encore des membres d’autres associations. Ces rencontres et cette stimulation intellectuelle ne pourront que nous être d’une grande utilité dans le monde professionnel.

En tant que présidente d’association quelles sont tes principales missions, qu’en retires-tu ?

En tant que présidente d’association, je suis principalement chargée de représenter le NOISE emlyon auprès de mon école et de toute personne extérieure. Il m’arrive donc fréquemment de m’entretenir avec d’autres présidents d’association pour envisager des partenariats, de répondre aux nombreuses questions que se posent les étudiants sur l’association, ou encore d’échanger avec l’administration de l’emlyon notamment sur la politique RSE de l’école. Nous devenons, à notre plus grand plaisir, un acteur de référence sur les questions environnementales et sociales au sein de l’école et nous sommes souvent sollicités à ces sujets. J’ai également des appels avec des personnes extérieures d’emlyon, que ce soit des entrepreneurs ou des présidents d’associations pour relayer leurs projets et réfléchir à la meilleure manière de les aider. 
Enfin, en tant que membre du bureau de l’association, nous avons toutes un rôle d’écoute des noiseurs, de fédérer le mandat et de s’assurer du bien-être de chacun. Pour moi, les clés de réussite d’une asso étudiante sont l’esprit d’équipe, la solidarité et le fun !

 

Est-ce difficile de gérer un tel poste en parallèle des études ?

Eh oui, la présidence demande beaucoup de temps ! Mais ce n’est pas le seul post au sein du NOISE emlyon qui requiert autant de travail. Nous sommes plusieurs à consacrer du temps tous les jours à l’association mais nous sommes heureux de le faire et de voir au quotidien les résultats de notre travail. A emlyon, nous pouvons aménager nos cours et charger plus ou moins notre emploi du temps suivant les différents cycles. Grâce à ça, j’arrive à trouver le temps de me consacrer au NOISE !

 

Un conseil pour les étudiants qui souhaiteraient travailler dans le monde du développement durable et de l’ESS ?

Mon conseil serait déjà de profiter de vos années d’études pour développer vos connaissances et étoffer vos acquis sur ces sujets. Les années étudiantes sont de supers moments pour multiplier les expériences à la fois professionnelles et associatives.

Je vous conseille aussi de toujours garder à l’esprit que vous souhaitez travailler dans une entité ayant un impact positif sur notre société. Soyez donc critiques envers les structures dans lesquelles vous postulez et assurer vous de leur bonne volonté avant de vous engager dans toute entité.

Enfin, soyez optimistes ! Prenez conscience que vous êtes sur la bonne voie et que vous avez toutes les clés en main pour faire bouger les choses !

Dorian ZERROUDI

Directeur de Mister Prépa et Co-fondateur de Planète Grandes Écoles j'ai à coeur de transmettre et oeuvre pour l'égalité des chances.