Légion d’honneur : promotion 2023

Légion d’honneur : promotion 2023

Comme le veut la tradition, la promotion de la Légion d’honneur 2023 est parue au Journal officiel dimanche 1 janvier 2023. Et cette année, c’est le domaine scientifique qui brille.

Dans cet article, découvrez ce qu’est la légion d’honneur, mais aussi les nouveaux légionnaires.

 

Qu’est-ce que la légion d’honneur ?

En 1802, Bonaparte donne naissance à la Légion d’honneur et dit :  « Il faut créer un ordre qui soit le signe de la vertu, de l’honneur, de l’héroïsme, une distinction qui serve à récompenser à la fois la bravoure militaire et le mérite civil »

L’ordre national de la Légion d’honneur est une institution qui décerne la plus haute décoration honorifique française. Cette décoration récompense des personnes venant de tous domaines d’activités, qu’ils soient à titre civil ou militaire. L’ordre de la Légion d’honneur, dont la devise est « honneur et patrie » compte près de 79 000 membres vivants et un million de personnes ayant été décorées depuis sa création.

Enfin, l’ordre National de la Légion d’honneur comporte trois grades (chevalier, officier, commandeur) et deux dignités (grand officier et grand’croix).

 

Lire plus : L’influence de la France en Europe : héritages et mutations contemporaines

 

Quelles sont les critères d’attribution ?

Les règles d’attribution sont très réglementées et suivent des procédures bien établies. Néanmoins, la légion d’honneur récompense un concept abstrait : le Mérite.

Difficilement mesurable, le mérite se juge en fonction des actions et engagements des potentiels légionnaires. Prouesses sportives, influence économique, participation au rayonnement de la France, soutien aux personnes défavorisées, innovation industrielle ou scientifique… sont autant de raisons pour être récompensé.

Attention, pour pouvoir rejoindre ce cercle très fermé, certaines conditions sont nécessaires :

  • Etre de nationalité française. Les étrangers peuvent recevoir cette distinction mais ne sont pas membres de l’ordre de la Légion d’honneur.
  • Avoir un casier judiciaire vierge ainsi qu’une bonne moralité. Des enquêtes sont menées pour s’assurer de la validité des dossiers.
  • Avoir un minimum de 20 ans d’activités.
  • Etre proposé par une personne de nationalité française. On parle d’initiative citoyenne puisqu’on ne peut pas demander la légion d’honneur pour soi-même.

 

Quelles sont les règles pour passer à un grade supérieur ?

Une durée règlementaire est imposée pour être promu à un grade supérieur. Le légionnaire doit bien sûr faire preuve de mérite mais il doit aussi respecter une durée de huit ans pour passer de chevalier à officier, cinq ans d’officier à commandeur, trois ans de commandeur à la dignité de grand officier et finalement trois ans de la dignité de grand officier à celle de grand’croix.

Toutefois, chaque année, environ 20 personnes dérogent à ces règles. On parle de « propositions exceptionnelles ». Dans ce cas, la Légion d’honneur récompense des personnes ayant exposés leur vie dans le cadre de leur métier (militaires, pompiers, policiers, gendarmes tués ou blessés) ou des moments de courtes durées. Par exemple, les médaillés d’or aux Jeux Olympiques sont récompensés pour avoir fait rayonner leur nation.

Les étrangers peuvent recevoir cette précieuse distinction s’ils ont rendu des services à la France ou porté des valeurs et causes que défend la nation française (droit de l’Homme, liberté d’expression…). Les visites d’Etat officielles sont aussi de bonnes opportunités pour remettre la Légion d’honneur. Cette action rentre pleinement dans le cadre de la diplomatie et de la politique étrangère de la France.

 

Lire plus : La France dans le monde à l’heure de la mondialisation

 

Qui sont les nommés 2023 ?

Chaque année, la plus haute distinction nationale française récompense à parité 340 personnes ayant œuvré ou œuvrant « au service de la nation ». Qu’il soit connu du grand public ou non, chaque nominé reçoit un grade particulier (chevaliers, officiers, commandeurs). La nomination est partagée entre 280 chevaliers, 43 officiers, 12 commandeurs, 4 grands officiers et une grand-croix.

Pour l’année 2023, c’est la science qui est mise à l’honneur avec la promotion du biologiste Etienne-Emile Baulieu au grade de dignité de grand’croix. Il obtient ainsi la distinction la plus haute, détenue seulement par 67 personnes. Mondialement connu pour son invention de la pilule du lendemain, Etienne-Emile Baulieu est professeur émérite au Collège de France.

 

Domaine scientifique

La physico-chimiste Marie-Paule Pileni et le Prix Nobel de physique de 2007 Albert Fert sont promus grands officiers de la Légion d’honneur. Le prix Nobel de physique 2022, Alain Aspect, est élevé commandeur.

Le spationaute Thomas Pesquet, nommé chevalier de la Légion en 2019, est promu officier en 2023. Il est dispensé de la durée réglementaire (détaillée plus haut) entre deux grades pour son rôle au sein de l’ISS (station spatiale internationale).

 

Domaine artistique

Le chef d’orchestre Jean-Claude Casadesus est fait grand officier, Patrick Modiano, le prix Nobel de littérature devient commandeur. Enfin, le compositeur Louis Chedid et l’auteur de bande dessinée Enki Bilal sont promu chevaliers.

 

Domaine sportif

Président de Fête le mur, l’ancien joueur de tennis Yannick Noah et la lanceuse de marteau Catherine Moyon de Baecque , co-présidente de la commission contre les violences au Comité national olympique français sont tous deux nommés chevaliers.

 

Domaine politique

Du coté des serviteurs de l’Etat, le préfet de l’Ile de France Marc Guillaume et le président de la Cour d’assises spéciale pendant le procès des attentats du 13 novembre Jean-Louis Périès sont respectivement promu commandeur et chevalier.

Nicole Belloubet, Michèle Alliot-Marie, François Bayrou, Pierre Méhaignerie, Muriel Pénicaud ou encore Frédérique Vidal sont fait officiers.

Marie-George Buffet, Christophe Castaner, Richard Ferrand sont nommés chevaliers.

Attention, les ministres et parlementaires ne peuvent pas être décoré pendant l’exercice de leurs fonctions, exception faite des premiers ministres, qui sont de droit grand’croix de l’ordre national du Mérite après six mois à Matignon. Elisabeth Borne, par exemple, détient ce grade depuis le 22 décembre 2022.

 

Lire plusQuelles écoles ont fait les ministres du nouveau gouvernement Borne ?

 

Domaine économique

La présidente du fonds d’investissements Témaris & Associés, Patricia Barbizet est élevée à la dignité de grand officier et Véronique Morali, présidente de Fimalac Développement obtient le grade de commandeur.

*Liste des nommés non exhaustive.

 

En définitive, même après deux siècles d’existence, qu’elle soit désirée ou dénoncée, la Légion d’Honneur suscite toujours autant d’intérêts. Elle fait partie du patrimoine national et symbolise non seulement des valeurs fortes issues de l’histoire française mais aussi les évolutions de nos sociétés (parité homme-femme, évolution technologique, importance des acteurs économiques…).

Etudiant à TBS - Chargé d'affaires chez le Petit Tou - Rédacteur Mister Prépa et PGE