Le mémoire de fin d’étude : explications, sujets, utilité…

Le mémoire de fin d’étude : explications, sujets, utilité…

Depuis plusieurs années, le mémoire de fin d’études est un moyen supplémentaire pour trouver un travail plus facilement car il permet d’ouvrir la porte de nombreux experts et de bénéficier de leurs réseaux pour accélérer ainsi sa recherche d’emploi. En effet, le sujet choisi pour le mémoire de fin d’études est le plus souvent en lien avec la carrière que vous souhaitez faire et vos cours suivis jusque là. Cependant, qu’est-ce qu’un mémoire ? A quoi sert-il ? Et quels sont les types de sujets possibles ?

 

Qu’est-ce qu’un mémoire ?

Un mémoire est la tâche finale d’un cursus universitaire validant le diplôme de fin d’études. C’est un document écrit de 50 à 100 pages qui respecte des normes formelles et rédactionnelles particulières. Il fait l’objet le plus souvent d’une soutenance orale devant un jury composé d’enseignants et de professionnels. Le mémoire est en lien avec une discipline ou plusieurs disciplines.

Son objectif est d’éclairer un aspect spécifique qui sera l’objet d’étude de celui-ci mais aussi de produire un travail conceptuel et empirique pour faire progresser le savoir. Il s’agit pour cela d’effectuer une bibliographie, de définir une problématique originale, de s’appuyer et de construire des modèles d’analyse sans oublier d’en commenter les résultats.

 

A quoi sert le mémoire ?

Le mémoire permet de créer des contacts avec le monde de l’entreprise et de montrer ses propres qualités en tant que futur postulant. C’est en quelque sorte une carte de visite. Par ailleurs, le mémoire qui est un exercice complexe et exigeant permet de développer ou d’enrichir de nombreuses compétences particulièrement demandées et recherchées dans le monde du travail. (organisation, pilotage de projet, capacité de synthèse et d’analyse, gestion de l’information).

En effet, l’évaluation se fait sur la capacité à mener un travail de recherche sur des aspects et des acteurs du monde du travail tout en faisant progresser la connaissance car le mémoire se doit d’être singulier, précis et innovant. De plus, ce mémoire apporte une réponse ou éclaire une problématique réelle ce qui est extrêmement valorisant sur un CV.

Enfin, à titre personnel, vous pourrez utiliser vos connaissances théoriques dans la pratique et acquérir une compétence clé fondamentale à l’ère de l’information qui est de sélectionner et trier les informations. Vous allez aussi progresser à l’oral lors de la préparation de la soutenance et à l’écrit lors de la rédaction du mémoire où l’orthographe et la syntaxe se devront d’être irréprochable.

Petit bonus : Définir un sujet, le problématiser et construire une réponse structurée en lien avec vos questions de recherche sont les attendus d’un mémoire mais ces trois étapes seront aussi importantes dans votre vie professionnelle lors de chaque situation nouvelle.

 

Comment choisir son sujet de mémoire ?

Même si le sujet de mémoire est choisi librement par l’étudiant, il doit être en lien avec la formation, plutôt dans l’actualité mais innovant par rapport à la littérature existante et en adéquation avec vos aspirations et vos goûts qu’ils soient académiques ou professionnels.

En effet, le sujet se doit d’avoir un lien avec votre formation car vous mobiliserez les savoirs appris en cours, ce qui est plus facile que de faire un mémoire sur un autre thème. Le mémoire est aussi utile car comme nous l’avons vu, il permet de développer de  nombreuses compétences, de se créer un réseau et de l’utiliser comme une carte de visite lors d’un entretien pour un premier emploi. C’est aussi une preuve de votre expertise dans votre domaine de prédilection.

Par ailleurs, il faut choisir un sujet original mais faisable car l’objectif du mémoire est de créer de la connaissance dans un temps donné puisque le travail doit être rendu à une date précise.

Enfin, il est impératif de s’assurer que l’objet d’étude ait suffisamment de ressources informationnelles (sources bibliographiques, interlocuteurs). Sur le plan conceptuel, il est important d’avoir des connaissances de qualité pour réaliser le sujet et enfin il faut s’assurer que le sujet est matériellement possible avec les frais de déplacement et les échantillons d’individus pour les questionnaires.

La petite astuce : En cas de problème pour trouver un sujet de mémoire il suffit d’associer 2 domaines ou 2 disciplines distinctes, puis d’étudier les relations entre elles. Maintenant que vous avez votre thématique générale, vous allez affiner le sujet par la méthode de l’entonnoir afin de vous diriger vers une problématique précise. Ainsi, vous devez délimiter le sujet de votre mémoire géographiquement (limitation dans l’espace) et chronologiquement (limitation dans le temps)

 

Comment s’organiser pour le mémoire ?

Il faut savoir que le travail sur le mémoire se déroule durant l’ensemble de l’année scolaire soit de septembre à juin avec différentes étapes. Rendre un mémoire en temps en heure impose de tenir un planning rigoureux. Votre capacité à respecter ce planning et l’organisation qu’il induit est une des conditions essentielles de réussite pour votre mémoire.

Ainsi, il est indispensable de dresser son propre planning en listant les étapes du projet, d’estimer le temps nécessaire pour les réaliser en prévoyant des marges de sécurité (dans la vie il y a toujours des imprévus qu’ils soient personnels ou professionnels) et enfin d’actualiser régulièrement son planning en temps réel. De manière générale, un étudiant qui est dans son année de mémoire rencontre deux principaux problèmes que sont la gestion du temps et de l’information.

 

Lire plus : Kudo, l’application qui aide gratuitement les étudiants dans leur organisation

 

Face à la quantité d’informations, il faut sélectionner à partir du sujet choisi une quinzaine de mots clés qui seront l’objet de vos premières recherches en ligne et ou en bibliothèque universitaire. Ainsi, il en découlera d’autres notions plus secondaires.

Ensuite, il est important de faire des fiches de chaque lecture sans oublier d’en noter les références bibliographiques utilisées. Enfin les informations collectées doivent être trier dans des dossiers informatiques (à sauvegarder sur une clé USB, un Google Drive, son ordinateur et un disque dur, au cas où vous perdiez quelque chose !).

Le petit plus : Une note de synthèse de 3 à 5 pages sur un ensemble de documents portant sur une même notion permet de constituer des paragraphes déjà rédigés avant même de commencer la rédaction.

Pour la gestion du temps, le planning doit être adapté à votre mode de vie en vous fixant chaque jour des petits objectifs à atteindre car un mémoire ne se fait pas en un jour. Il faut commencer par les tâches les plus pénibles et rassembler les tâches semblables car cela donne l’impression d’avoir bien avancé sur son travail. La prévision des imprévus et des contretemps est la chose la plus importante dans votre planning.

 

Le mémoire de fin d’études est ce qui clôture vos études sauf si vous continuez ensuite sur un doctorat. Il permet de développer beaucoup de compétences très utiles dans la vie professionnelle en plus de créer de la connaissance pour la société ce qui est très valorisant d’un point de vue personnel. Un mémoire réussi est un mémoire achevé en temps et en heure, bien rédigé et structuré et surtout un atout pour votre profil professionnel que ce soit pour la quête d’un contrat de doctorant mais surtout pour l’obtention d’un premier emploi.

 

Lire plus : 10.000 € à remporter pour les meilleurs mémoires de fin d’étude sur le Cannabis