Le bon CV pour faire de la finance

 Le bon CV pour faire de la finance

La finance est un domaine très spécifique. Il faut donc un CV particulier qui doit tenir en une page pour favoriser ses chances dans l’obtention d’un stage, d’une alternance ou même de l’emploi de ses rêves dans ce secteur.

Comment bien construire son CV pour pouvoir se démarquer ? Quelles sont les règles à respecter ?

 

Lire plus : La Finance en école de commerce, vers quels métiers ?

 

Un bon CV en finance doit être simple, épurée et percutant

Il est recommandé d’utiliser le CV proposé par le site Merger & Inquisitions (Modèle de CV de banque d’investissement – Formule éprouvée(mergersandinquisitions.com), qui est clair et efficace.

Le modèle de Wall Street Oasis, moins connu, peut-être une bonne solution pour se démarquer. Un CV en finance ne doit pas être trop “original“. Les recruteurs sont habitués à voir un type de CV précis en finance et s’en font une idée en quelques secondes. La formation se met dans une colonne à droite, en petit, et les expériences associatives en premier.

La précision et le détail sont primordiaux. En effet, il est recommandé de mettre des chiffres et/ou des statistiques tant dans les expériences professionnelles que dans la partie “ intérêts “. Dans le cas où les expériences professionnelles antérieures étaient centrées sur des dossiers confidentiels, il est interdit de mettre le nom des entreprises, mais il est autorisé de mettre la taille et le secteur de celle-ci.

L’en-tête se compose :

  • Du prénom,
  • Du nom,
  • De l’adresse email,
  • Du portable,
  • De l’adresse postale. 

Le nom doit être rapidement identifiable. La formation se met en premier, suivie des expériences professionnelles. Une partie “divers“ peut être rajoutée si vous n’avez pas d’expérience extra-scolaire, où seront énoncées :

  • Les compétences,
  • Les langues,
  • Les compétences informatiques,
  • Les intérêts.

Les couleurs à privilégier sont le noir et le bleu. Pour la typographie, les polices conseillées sans descendre en dessous de la taille 10 sont : Calibri,Garamond,Cambria, Helvetica et Georgia

Les marges peuvent être réduites à 1,15 par exemple si vous manquez de place au lieu de 1,5. Il est conseillé de mettre en gras, en italique ou de souligner certaines parties de votre CV, comme par exemple les noms d’entreprises ou vos postes. Enfin, les interlignes et les alignements sont tous identiques.

 

Les diplômes dans le CV en finance

Il est possible de ne mettre que les formations suivies après le baccalauréat. Si vous ne possédez pas ou peu d’expérience professionnelle, la ou les formations peuvent être étalées sur plusieurs lignes. En revanche, plus l’expérience sera importante, plus la partie “formation” se réduira. Dans le cas où vous posséderiez beaucoup de formations : gardez les plus importantes, quitte à expliquer à l’oral celles qui n’apparaîtront plus sur le CV.

Après quelques expériences professionnelles pertinentes, chaque formation pourra être réduite à une à deux lignes avec le nom de l’institution, le diplôme préparé/ou obtenu et en dessous les cours et/ou spécialisation suivis, avec éventuellement votre classement, s’il est bon. Mentionner le nom des cours pertinents en rapport avec le poste visé peut être intéressant (Excel, finance, comptabilité, M&A, Private Equity, financement de projet, produits dérivés…)

Par ailleurs, si vous postulez en Off-Cycle, Summer Internship ou Spring Week à Londres, il est fort probable que l’on vous demande d’indiquer les notes de vos formations (surtout la moyenne générale). 

Attention : les summers sessions dans des universités prestigieuses ne valent pas leur parcours traditionnel. Elles peuvent cependant être intéressantes si vous souhaitez intégrer une formation cible (Master Finance et Stratégie de Sciences Po, Mastère spécialisé de l’ESSEC), car cela permet de montrer son intérêt pour la matière et de renforcer son CV avec une formation ciblée, dans une institution prestigieuse. Le constat est le même pour les MOOC.

 

Le CV en finance se rédige en anglais

Un CV en finance écrit en anglais sera aussi bien perçu à Paris qu’à Londres, Hong Kong ou Genève. Cela évitera de devoir rédiger deux CV : l’un en français, l’autre en anglais. Il est beaucoup plus simple de s’exprimer en anglais lorsqu’il s’agit de finance (cashflow ou LBO sont moins populaires sous leur forme française).

Pour les langues, seuls l’anglais et le français comptent dans les grandes places financières. Il est en revanche très utile de mettre le score d’un test de langue s’il est bon (à partir de 100 au TOEFL ou 940 au TOEIC). Tout dépend du pays où vous allez. Par exemple, si vous candidatez à Madrid, il est intéressant de mentionner son niveau d’espagnol. Aussi, si l’offre mentionne que le poste requiert de parler la langue locale ou si vous parlez une langue sortant de l’ordinaire, il est intéressant de le mentionner.

 

Les autres points intéressants du CV en finance

Il n’est pas obligatoire de mentionner son âge et d’avoir une photo sur son CV (cela est même déconseillé à Londres et dans les pays anglo-saxons, à cause de la discrimination positive). Si la photo est conservée, il est impératif qu’elle soit professionnelle. Le permis B n’a pas non plus besoin d’être mentionné.

Au niveau des activités extra-scolaires, les Anglo-saxons adorent les expériences associatives. D’autant plus si elles ont été sources de responsabilité, de prise d’initiatives et de leadership (humanitaire, finance, débat). À l’inverse, à Paris, l’accent est porté sur la technique financière pure.

 

Pour conclure, un CV en finance est très singulier par sa sobriété et sa simplicité. Il est indispensable et quasiment obligatoire de le rédiger en anglais car la finance est le secteur international par excellence. Malgré sa sobriété, le CV se doit d’être percutant avec des chiffres, des faits et des statistiques.

 

Lire plus : Rencontre avec Marius Le Tân, après son année de césure dans le monde de la finance