Un diplômé de MBS va traverser la Méditerranée à la rame

 Un diplômé de MBS va traverser la Méditerranée à la rame

En juin 2021, Florian Juvanon, diplômé 2018 de MBS, partira des côtes du sud de la France pour unetraversée de la Méditerranée à la rame, au sein d’une équipe de 6 rameurs. L’équipe se lance ainsi dans un défi physique et mental pour alerter sur la situation critique des environnements marins, et sensibiliser à leur préservation, grâce notamment à la production d’un documentaire scientifique.

 

L’écologie et le dépassement de soi au cœur du projet

Alumni du programme Grande Ecole, Florian Juvanon évoluait dans les secteurs de l’œnologie et de la gastronomie lorsque la crise sanitaire a interrompu son activité.

« La pause provoquée par le confinement et le couvre-feu a été pour moi l’occasion d’engager une réflexion sur les projets dans lesquels je souhaitais m’investir. Je suis sauveteur en mer depuis 2010, participer à un tel projet pour la Méditerranée est un vrai retour aux sources. Lorsque Cyril Van Ginneken, fondateur du projet, m’a expliqué le concept, j’y ai vu l’expédition que je cherchais depuis des années, afin de pouvoir lier le dépassement de soi à une cause qui me tient à cœur : la préservation de l’environnement », témoigne Florian.


En effet, au-delà du défi sportif de relayer les rameurs pour un effort 24h/24, la traversée est aussi un support d’expérience scientifique au service de la biodiversité. En trajet continu et non motorisé, l’escouade,
composée notamment d’un coordinateur scientifique, pourra effectuer le suivi de certaines espèces rencontrées (grands pélagiques), procéder à des prélèvements d’eau pour les laboratoires de recherche, et analyser les indicateurs de pollution. En parallèle, les deux pirogues suivies par deux embarcations de sécurité effectueront également un ramassage des déchets sur le parcours jusqu’au Maroc (environ 1000 km).

 

Savoir s’entourer

A travers ce projet solidaire, Florian parvient à exploiter les compétences acquises au cours de son expérience au sein du programme en ayant également en charge la communication, le sponsoring et les partenariats de l’expédition.

« Nous sommes soutenus par Anne Quéméré (navigatrice) et Quentin Urban (champion du monde et de France de kayak marathon), ainsi que par des entreprises expertes du secteur marin. Aujourd’hui, nous
finalisons la phase de financement et il est encore temps de nous soutenir », explique Florian.


Préparation mentale et physique, définitions des protocoles scientifiques, recherche de partenariats : cette aventure aura nécessité une année de préparation. Parmi les préparatifs, un documentaire pour mettre en valeur la collaboration scientifique et partager le quotidien des aventuriers. L’expédition réunit 15 personnes aux histoires très différentes et complémentaires : pianiste, coach sportif, biologiste, réalisateur, pompier, etc. Cette diversité fera sans aucun doute la force de l’équipe pour ce projet hors-norme.