Silvr, la FinTech qui propose une alternative à la levée de fonds

 Silvr, la FinTech qui propose une alternative à la levée de fonds

Depuis quelques années, les levées de fonds sont de plus en plus courantes et représentent souvent des montants exorbitants.

Rien qu’en France, leur nombre a explosé : alors qu’il existait 2 licornes en 2015 (Veepee et BlaBlaCar), elle sont aujourd’hui 26, avec déjà trois nouvelles licornes en 2022.

 

La plupart des levées de fonds réalisées par ces licornes se font via la contribution d’investisseurs ou institutions qui imposent des conditions de retour prédéfinies. Certaines entreprises préfèrent, quant à elles, utiliser de la dette bancaire afin de privilégier leurs projets à court ou long terme.

 

Dans ce cas-là, la difficulté est d’estimer correctement la durée de l’emprunt pour éviter les risques de liquidité à court terme et les charges financières trop importantes à long terme. 

De son côté, Silvr propose une troisième alternative qui est en train de se développer aux Etats-Unis et qui pourrait se démocratiser rapidement en Europe : le Revenue-Based Financing, ou le financement fondé sur les revenus en français.

 

Lire plus : French Tech 2021 : les plus grosses levées de fonds 

 

Silvr, la FinTech spécialiste des levées de fonds en RBF : Revenue-Based Financing

Silvr est une FinTech basée à Paris et lancée en 2020 par Nima Karimi et Grégory Tappero. L’entreprise propose une technologie qui lui permet d’évaluer de façon précise la performance des entreprises en temps réel, afin de pouvoir calculer leurs chances d’établir un RBF.

En 2020, ce système de financement n’existait pas du tout en Europe, ce qui a permis à Silvr de se positionner en tant que leader du RBF sur le continent européen. Depuis, elle a pu financer plus de 100 entreprises et recruter une vingtaine de collaborateurs. 

 

Comment fonctionne le RBF ?

Le principe du RBF est que l’entreprise qui souhaite lever des fonds (société A) calcule le chiffre d’affaires qu’elle estime réaliser dans les années à venir (Silvr propose un outil précis et développé pour calculer ce montant).

En fonction du montant trouvé, elle propose à une autre entreprise d’investir de l’argent dans sa société, en échange de quoi elle lui reversera une part de son chiffre d’affaires au bout de X années prédéfinies.

Le montant que récupèrent les entreprises qui prêtent l’argent représente généralement entre 6 et 9% du chiffre d’affaires réalisé par la société A. L’avantage du RBF est que l’entreprise qui investit ne possède aucune part de la société A, ce qui évite toute dilution de pouvoir !

 

Silvr lève elle-même 130 millions d’euros de fonds, dont 112 millions en dette 

Silvr a annoncé vouloir développer son propre fonds d’obligations financières afin de pouvoir continuer à financer des startups via le RBF. Cette levée de fonds a été réalisée grâce à 18 millions d’euros en equity et 112 millions d’euros de dette.

 

 

L’objectif de cette levée de fonds est de pouvoir recruter près de 100 collaborateurs pour soutenir le croissance soutenue de l’entreprise. 

Le PDG de Silvr, Nima Karimi, déclare que « Cette toute nouvelle levée de fonds renforce notre vision et notre aspiration : contribuer à la croissance de l’économie numérique en Europe grâce à notre plateforme de financement dédiée. Nous aurons la capacité d’accélérer notre développement grâce au recrutement d’une centaine de collaborateurs, de poser les premiers jalons de la production de notre propre fonds de dette et de développer des collaborations technologiques avec des banques ».

 

Cette levée de fonds est déjà présentée comme étant une des plus importantes dans le domaine du RBF en 2022. Grâce à cela, Silvr devient ainsi la première entreprise spécialisée dans le Revenue-Based Financing d’Europe. 

 

Lire plus : French Tech : Top 10 des levées de fonds en 2020

Rédactrice en chef de Planète Grandes Ecoles et étudiante à TBS, j'ai à coeur d'aider les étudiants à mettre toutes les chances de leur côté pour réussir !