Rentrée 2022 : les budgets des grandes écoles (classement)

Rentrée 2022 : les budgets des grandes écoles (classement)

Les grandes écoles de commerce ont pour la plupart dévoilé le budget qu’elles accorderont à la rentrée 2022. Planète Grandes Ecoles les a analysé et classé afin de découvrir quelles sont les écoles qui investiront le plus d’argent dans leur pédagogie et leurs projets.

Les budgets des Grandes Ecoles pour 2022 / 2023

ClassementEcoleBudget en millions d’euros
1HEC Paris182,5
2EDHEC Business School143
3ESSEC Business School140
4SKEMA130
5ESCP Business School125
6KEDGE Business School124
7emlyon business school123
8Audencia Business School65
9EM Normandie63
10TBS Education55
11MBS48
12excelia Business School37
13EM Strasbourg Business School31
14ICN Creative Business School30
15Burgundy School of Business27
16INSEEC Grande Ecole25
17Institut Mines-Télécom Business School23
18ESC Clermont20,2
19ISC Grande Ecole20
20Brest Business School10
NEOMA Business SchoolN / C
Grenoble Ecole de ManagementN / C
Rennes School of BusinessN / C
South Champagne Business SchoolN / C

A quoi est dédié le budget des écoles de commerce ?

Chaque année, le budget des écoles de commerce est réévalué afin de savoir comment se dérouleront les dépenses pour la nouvelle rentrée.

Ce budget est dédié à un investissement constant qui a pour but de :

  • faire rayonner au niveau international de l’école,
  • décrocher de nouveaux partenariats internationaux,
  • recruter un corps professoral de renom et des intervenants compétents,
  • améliorer le cadre d’enseignement des étudiants à l’aide de nouveaux plans stratégiques, nouveaux campus internationaux, innovation pédagogique, accès à des réseaux alumni, etc. 

Quelques exemples d’investissements actuels des Grandes Ecoles

Comme nous l’avons expliqué plus haut, les principales dépenses des écoles de commerce sont stratégiques, dans le but de les aider à garder leur notoriété dans le monde de l’enseignement supérieur.

 

Comme exemple de dépense on par exemple citer :

  • Audencia qui s’accorde cette année un budget de 65 millions d’euros, notamment pour sa nouvelle école dédiée à la transition écologique et sociale : Gaïa.
  • Le nouveau campus de Pantin (Paris) et le campus numérique de GEM, qui s’accorde cette année un budget de 23 millions d’euros en plus des 32 millions investis dans son plan stratégique GEM 2025.
  • L’EDHEC qui investit 20 millions d’euros pour la RSE. Le budget de l’EDHEC a d’ailleurs largement été enrichi grâce à la vente de la quasi-totalité de Scientific Beta (une entreprise issue de la recherche de l’école qui a pour but d’amener à une société plus éthique et écologique), pour 200 millions d’euros en 2020.

Des écoles qui démarrent avec un budget avantageux

Lorsque les écoles commencent leur activité, il est normal que leur budget reste modéré. Cependant ceci se nuance lorsqu’il s’agit d’écoles qui naissent de fusion, comme les trois que l’on connaît :

  • SKEMA (CERAM Business School et ESC Lille en 2009), au budget 2022 de 130 millions d’euros.
  • KEDGE (BEM et Euromed en 2013), qui a dévoilé un budget 2022 de 122 millions d’euros, le sixième plus gros budget juste derrière l’ESCP qui est à 123 millions d’euros.
  • NEOMA (Reims Management School et Rouen Business School en 2013). Le budget de NEOMA de ces dernières années avoisinait d’ailleurs les 80 millions d’euros. Son budget 2022 est ainsi probablement légèrement au dessus de 80 millions.

Que disent ces résultats ?

On s’aperçoit que l’ancienneté de l’école et le budget qu’elle accorde à chaque nouvelle année ne sont pas corrélés.

En effet, une école comme ESC Clermont a décidé d’accorder cette année un budget de 20,2 millions d’euros (l’un des budgets les plus faibles), alors qu’elle fêtait cette année ses 103 ans. On observe la même chose avec BSB qui a ouvert ses portes en 1899 et accordait également l’un des cinq budgets communiqués les plus faibles des grandes écoles.

 

On remarque cependant que ce sont les écoles du haut du classement qui ouvrent sans peine les budgets les plus importants.

Les trois parisiennes se retrouvent sans grande surprise sur le podium des budgets les plus important pour l’année 2022/2023. La grande école HEC Paris (numéro 1 du classement SIGEM) n’a pas de mal à consacrer 182,5 millions d’euros à son budget annuel, tout comme l’ESSEC (140 millions d’euros) et l’ESCP (125 millions d’euros). Ceci, pendant que BBS n’y consacre « que » 10 millions d’euros (numéro 24 du classement SIGEM).