Renouvellement des instances : Jacques Fayolle, reconduit à la présidence de la CDEFI

 Renouvellement des instances : Jacques Fayolle, reconduit à la présidence de la CDEFI

Vendredi 18 juin 2021, les membres de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs étaient conviés à élire le président, les vice-présidents ainsi que les administrateurs de la CDEFI.

 

Un nouveau bureau élu

Jacques Fayolle, président de la CDEFI depuis 2019 et directeur de Télécom Saint-Étienne était candidat pour un nouveau mandat et n’avait pas de concurrent déclaré. Avec 97 % des suffrages exprimés, Jacques Fayolle a ainsi été ré élu président de la CDEFI pour un mandat de deux ans.

Il sera accompagné d’Emmanuel Duflos, directeur de Centrale Lille, Sophie Mougard, directrice de l’école des Ponts ParisTech, Romuald Boné, directeur de l’INSA Strasbourg et Jean-Michel Nicolle. Il sont respectivement 1er, 2e, 3e et 4e vice-présidents.

Le bureau de la CDEFI se réunira au cours du mois de juillet pour définir les travaux prioritaires pour l’année académique 2021-2022.

Quelles sont les missions de ce nouveau bureau ?

Les membres élus du bureau de la CDEFI s’attacheront à poursuivre les travaux en cours et ont annoncé des chantiers ambitieux pour les deux années à venir, à savoir notamment :

  • affirmer la parfaite adéquation du diplôme d’ingénieur aux besoins et enjeux des entreprises et de la société au-delà des questions d’ingénierie ;
  • adapter de manière continue les dispositifs de formation pour accompagner l’évolution des besoins et attentes de toutes les parties prenantes ;
  • rendre les écoles d’ingénieurs toujours plus inclusives en favorisant la mixité sous toutes ses formes et en luttant ardemment contre toutes les formes de discrimination ;
  • valoriser et développer les formations en apprentissage ;
  • consolider le modèle économique des écoles ;
  • promouvoir et préserver une diversité de structures d’établissements, diversité qui fait la richesse de l’enseignement supérieur ;
  • participer à l’effort de recherche et promouvoir la contribution des écoles en la matière ;
  • renforcer la coopération entre les écoles publiques et les écoles privées afin de diffuser les bonnes pratiques et d’en faire profiter l’ensemble de l’écosystème.

Quels que soient leur taille et leur statut, les écoles d’ingénieurs doivent avoir accès aux mêmes opportunités et droits ; le bureau le défendra vigoureusement.

 

Une conférence qui veut réfléchir aux grandes évolutions de l’enseignement supérieur

Bien sûr, les travaux de la CDEFI seront également marqués par l’élection présidentielle 2022 à laquelle la CDEFI entend pleinement contribuer en proposant des mesures en matière d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation.

Par ailleurs, dans les prochains mois, la CDEFI se dotera d’un conseil d’orientation stratégique ou International Advisory Board qui permettra de réfléchir aux grandes évolutions de l’enseignement supérieur, de la recherche, de l’innovation dans une perspective internationale et en lien avec les préoccupations de la société. Ce conseil sera composé de personnalités internationales ou ayant une connaissance et une expérience approfondies des questions internationales. La présidence de conseil sera confiée à Christian Lerminiaux qui a assumé de nombreuses responsabilités à la CDEFI dont celle de président entre 2011 et 2016.

Renouvellement du conseil d’administration de la Conférence

Le 18 juin, les membres de la CDEFI ont également renouvelé les membres de la Commission permanente (conseil d’administration de la Conférence) dont les membres fraîchement élus ont désignés, sur proposition du président, les présidents et vice-présidents des cinq commissions thématiques de la CDEFI.

 

Lire plus : Les écoles d’ingénieurs et écoles spécialisées où il fait bon étudier selon les étudiants

Lola Pelouas