Rencontre avec Fabien Cardoso, étudiant et fondateur de GayaFit Box

 Rencontre avec Fabien Cardoso, étudiant et fondateur de GayaFit Box

Nous avons rencontré Fabien Cardoso, étudiant en M1 à Kedge Marseille et fondateur de GayaFit Box, entreprise proposant des abonnements à des produits de fitness écoresponsable.

 

Bonjour Fabien, peux-tu nous parler de ton parcours ? 

Bonjour, je suis Fabien Cardoso, je suis actuellement étudiant en Master 1 à Kedge Business School Marseille et avant ça j’ai suivi le parcours classique en faisant 2 ans de prépa au Lycée Berthollet à Annecy. Je réalise actuellement ma césure et j’ai décidé de ne pas reconduire l’expérience du stage mais plutôt de me lancer dans l’entreprenariat. Le moment était idéal pour moi, 6 mois complets pour me concentrer pleinement sur mon projet approuvé par l’école qui me laisse aussi ma chance.

 

Qu’est-ce que GayaFit Box ?

GayaFit Box se base sur le principe de la box par abonnement. Chaque mois vous recevez et découvrez un ensemble de produits liés à une thématique. Et dans le cas de GayaFit, la thématique est celle du fitness écoresponsable. Mais qu’est-ce que le fitness écoresponsable ? Il s’agit de produits liés à la pratique du fitness ou du sport en général qui sont fabriqués dans le respect de l’environnement, que ce soit avec des matériaux ou des méthodes de production non-polluants, ou bien avec des matériaux recyclés comme le plastique.

Avec GayaFit Box, je propose chaque mois aux personnes qui s’abonnent de recevoir un vêtement (généralement des t-shirts, shorts, brassières, leggings), un accessoire (ça peut être une casquette, une gourde, une corde à sauter par exemple) et un snack healthy bio/végan (c’est-à-dire des encas gourmands mais peu caloriques pour se faire plaisir sans culpabiliser). En plus de ces produits physiques je propose un programme d’entraînement et des conseils prodigués par des coachs certifiés avec qui je travaille, mais aussi des recettes équilibrées et de saison avec des produits frais que les abonnés peuvent réaliser facilement chez eux.

 

Pourquoi avoir décidé de te lancer dans l’aventure de GayaFit Box ?

L’aventure entrepreneuriale m’est venue de deux constats très simples mais aussi personnels. Premièrement j’avais envie de découvrir le plaisir d’être son propre patron, de pouvoir faire quelque chose que je trouve utile et challengeant. Deuxièmement, je ne sais pas quel métier je veux faire plus tard, je n’avais aucune idée précise et les postes que je trouvais lors de mes recherches ne me correspondaient pas du tout, bien qu’ils soient dans des secteurs qui m’intéressent. J’ai donc décidé de créer mon propre poste, avec des tâches qui me conviennent et que je réalise à ma façon et à mon rythme.

Pour ce qui est de GayaFit Box à proprement parlé, j’ai tout d’abord longtemps fait des recherches sur tous les business models existants et celui de la box par abonnement m’est apparu comme une évidence avec tous les avantages qu’il impliquait pour un jeune étudiant sans trop de ressources et désirant lancer son premier petit business.

Le choix de la thématique du fitness est quant à lui beaucoup plus personnel. J’ai passé de longues années dans l’obésité (la prépa et les confinements successifs n’ayant pas arrangés mon cas) mais tout s’est déclenché le jour où mon médecin m’a dit que si je continuais comme ça je finirais par avoir des maladies cardiaques, du diabète et que tout irait en s’empirant. Et à partir de ce jour-là je me suis remis en question, j’ai commencé à changer mes habitudes (alimentaires comme organisationnelles), je me suis mis à aller à la salle de sport tous les jours pendant plusieurs mois, jusqu’à ce que cela devienne une passion. Je suis devenu accro au sport passant de 110kg à 85kg en quelques mois et aujourd’hui je continue encore mes efforts. Voila d’où me vient l’envie et la motivation de me lancer dans cette aventure.

 

Comment se passe la création de ton entreprise ? Quelles sont tes missions quotidiennes ? Quels challenges/difficultés dois-tu relever ?

La création d’une entreprise n’est pas une chose simple, il ne faut pas y aller à l’aveugle et le mieux est d’être bien entouré. Pour créer mon entreprise j’ai d’abord fait une étude de marché, pour vérifier la pertinence de mon produit mais aussi pour constater les évolutions des marchés sur lesquels j’évoluent. Une fois mon idée validée il a fallu créer mon auto-entreprise et décider d’un nom et d’un logo. Une fois toute cette partie analytique et administrative, terminée on entre dans le vif du sujet : qu’est-ce que je dois faire maintenant que tout cela est concret ?

1ère mission : Web marketing (créer un site internet qui soit à la fois esthétique, fonctionnel et adapté au système d’abonnement). Pour cela j’utilise Subbly, une solution de création de site web super simple et spécialisée dans le business de l’abonnement, car les systèmes d’abonnement ne sont pas réalisables sur tous les gros sites de e-commerce que nous connaissons. Une fois tous les réglages faits, il faut organiser la structure du site, les différentes pages et leurs utilités, le design, et le mettre à jour en fonction des nouveautés.

2ème mission : Digital Marketing. On le sait tous, aujourd’hui la base de la communication c’est les réseaux sociaux, il faut donc analyser lesquels sont les plus pertinents au niveau de nos clients cibles, lesquels permettent de réaliser de la pub et lesquels sont les plus adaptés à notre contenu. Il faut créer une communauté sur ces réseaux (Instagram, LinkedIn, Facebook), l’entretenir et faire de la publicité. Je recherche aussi des influenceurs pertinents avec qui je pourrais collaborer afin d’accroître ma visibilité et avoir de nos nouveaux clients.

3ème mission : Développement Commercial. Comme vous l’aurez compris, dans nos boxs nous ne mettons pas nos propres produits mais ceux d’autres marques. Le principe est simple, notre box sert de canal de communication pour les marques, nous permettant d’acheter leurs produits à des prix bas car en contrepartie nous leur permettons de cibler des clients très engagés et passionnés qui seront ravis de découvrir leur marque et d’acheter en plus grosse quantité lors de leur prochaine visite. Il faut donc rechercher des marques qui nous intéressent, les contacter et négocier avec elles les prix. Une autre partie du développement commercial est de trouver des partenariats avec des salles de sports, des clubs ou des associations pour obtenir ce qu’on appel des effets de levier.

4ème mission : Logistique. Chaque mois nous envoyons des boxs à nos clients, mais avant cela il faut les préparer, donc tous les éléments doivent se retrouver en un seul et même endroit afin d’être conditionnés. Il faut donc que nos boîtes en carton recyclé et tous les produits provenant de marques différentes se retrouvent chez notre logisticien qui s’occupe de gérer les stocks et prépare nos boxs avant de les envoyer.

5ème mission : Designer. Que ce soit pour le site, les réseaux ou bien le packaging, le design a une place importante dans notre communication.

Voilà ce que je peux vous dire sur mes principales missions et leurs spécificités.

Les défis que j’ai relevés se sont surtout passés avant la création de l’entreprise, c’est la phase décisive entre le moment où l’on passe de la réflexion à l’action. On doute, on se demande si cela va marcher, comment est-ce qu’on va faire, on a peur de décevoir, peur d’investir aussi, de perdre cet argent qu’on a si durement gagné pendant notre stage. Mais une fois qu’on a décidé de sauter le pas, de se lancer on arrive dans un océan inconnu et là commence le 2ème défi, gérer son temps, son stress, son organisation. Mais lorsque vous avez des amis et un entourage qui croit en vous, qui vous pousse à aller de l’avant et qui vous encourage, les défis vous paraissent nettement moins insurmontables.

 

Le sujet du développement durable est de plus en plus compétitif au sein de notre société, comment penses-tu pouvoir imposer GayaFit Box sur le marché ?

Aujourd’hui, l’éthique, le bio, l’écoresponsable sont devenus des marchés très intéressants car il y a une prise de conscience de la part de la société et les créateurs d’entreprise l’ont bien remarqué, beaucoup ont lancé des gammes de leurs produits qui rentrent dans ces catégories.

Le fitness écoresponsable est un terme peu connu, il y a certes des marques qui commencent à s’imposer mais justement, aucune ne se sert du business model des box par abonnement, par conséquent mon offre est unique (est-ce qu’elle va marcher ? on ne va pas tarder à le découvrir). Par le biais de la box, j’ai espoir de faire découvrir de nouvelles marques aux sportifs afin que ce secteur du fitness écoresponsable se développe encore plus.

 

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans cette aventure ?

Tout d’abord le challenge, se lancer dans la création d’une entreprise, sans aucune réelle expérience et en me basant uniquement sur mes connaissances scolaires n’est pas une chose aisée. Je me jette dans la cours des grands, je vais devoir tout créer par moi-même, relever les défis un par un au jour le jour.

Ensuite je dirais l’apprentissage, je vais devoir être polyvalent, réaliser des missions diverses et variées, et surtout des tâches que je n’ai jamais réalisées auparavant, qui étaient soit de la théorie vue à l’école soit des concepts vagues dans ma tête. Je pense que je vais acquérir de nombreuses compétences, que ce soit des soft skills comme des hard skills.

Et le meilleur pour la fin, la liberté. La liberté géographique car le business model est 100% en ligne, donc je peux travailler d’où je veux, chez mes parents, chez mes amis, je peux partir voyager et travailler en même temps, je peux m’organiser comme bon me semble.

 

Est-ce difficile de mener ce projet en parallèle de tes études ?

Non car comme je l’ai expliqué auparavant j’ai décider de ne pas faire de 2ème stage pour me consacrer à 100% à ce projet pendant 6 mois et j’ai la chance d’avoir Kedge à mes côtés qui m’a donné l’opportunité de mener à bien ce projet, notamment grâce à un tuteur qui m’a prodigué de nombreux conseils et idées pour développer mon entreprise. En plus de cela, je pars en échange universitaire au Canada en janvier 2022 et comme mon entreprise est 100% digitale je pourrais quand même continuer à la développer une fois sur place.

De plus j’ai eu la chance de rencontrer au cours de mon premier stage une personne qui est devenue aujourd’hui une amie et qui a décidé de se lancer dans l’aventure avec moi en devenant officiellement ma « stagiaire », mais je n’aime pas ce mot je préfère « collaboratrice ». Elle va m’aider pendant 3 mois à préparer le lancement et gérer un peu plus en profondeur la partie réseaux sociaux.

 

Des conseils pour des étudiants intéressés par l’entreprenariat ?

Je leur conseillerais de suivre leur instinct, de foncer et ne pas regretter, nous avons la chance en tant qu’étudiants en école de commerce d’être dans un environnement propice à l’entreprenariat. Que ce soit notre réseau, l’école, les cours, tout est fait pour qu’on se lance tout en ayant un filet de sécurité et des bonnes bases pour démarrer. Chacun à son rythme et à son échelle ! Je suis loin d’être un grand entrepreneur qui va révolutionner le marché et qui crée des innovations qui vont changer le monde, j’entreprends à ma manière, à petite échelle, j’apprends pour ensuite évoluer vers quelque chose de plus grand. Même si vous avez de grandes ambitions, les petites actions d’aujourd’hui rempliront vos ambitions de demain ! 

N’hésitez pas à me suivre dans mon aventure sur Instagram, Facebook, LinkedIn et sur mon site internet !

 

Nous remercions Fabien Cardoso pour le temps qu’il nous a accordé !