Rencontre avec Alexandre Franchi, cofondateur d’Hiway

 Rencontre avec Alexandre Franchi, cofondateur d’Hiway

Nous avons rencontré Alexandre Franchi, CEO et co-fondateur de Hiway,  la solution la plus complète pour accompagner les experts de la Tech à se lancer et réussir dans le freelancing. Elle accompagne près de 200 freelances dans leur quotidien :  de la création de la société à la gestion de patrimoine, en passant par une formation en entrepreneuriat, la gestion quotidienne et la recherche de missions, Hiway est un véritable coach de vie de ces nouveaux  entrepreneurs et leur permet de se concentrer sur leur cœur de métier et de s’épanouir professionnellement tout en doublant leurs revenus. Alexandre nous partage son parcours très inspirant !

 

Bonjour Alexandre, pourriez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours ?

  • Diplômé en 2007 d’école de commerce à l’INSEEC 
  • De 2007 à 2015, directeur d’agence auprès de leaders de conseil en IT
  • De 2015 à 2017, Directeur commercial en freelance pour une société de conseil en digital
  • Depuis 2017, CEO & Co-fondateur de HIWAY

 

Racontez-nous l’histoire de Hiway

Hiway est né d’un triple constat : 

  1. la montée en puissance des nouveaux formats de travail indépendants de manière générale et particulièrement dans les métiers de la Tech qui sont le fer de lance de cette évolution structurelle
  2. Une forte demande des compétences tech
  3.  la complexité entrepreneuriale à laquelle se confronte tout entrepreneur dans les phases de création et de gestion continue d’une entreprise

Sur ces bases, nous avons créé une solution qui aide les experts de la tech à se lancer et réussir dans le freelancing de la meilleure façon. 

 

Depuis sa création, quel a été le moment le plus fort pour vous ?

Le 1er confinement en Mars 2020 a été un moment intense. Je ne savais pas quel impact allait avoir cette situation inédite sur la dynamique du marché et sur les 130 freelances qui nous accompagnions à cette époque (nous sommes 200 aujourd’hui). 

En tant que CEO, il a fallu aussi prendre les meilleures décisions pour Hiway pour préserver l’existant et maintenir notre développement. Fort heureusement, les experts de la Tech ont été parfaitement épargnés par le contexte. 

Et de notre côté, nous avons décidé de continuer à investir, à aller de l’avant, à proposer toujours plus de valeur à notre communauté, confiant sur notre potentiel. Nous avons maintenu notre développement et sommes aujourd’hui encore plus armés pour accompagner au mieux les freelances de la tech.

 

Quelles sont les actions que Hiway réalise tout au long de l’année ?

Hiway gère au quotidien 200 sociétés de freelances de la Tech. Notre accompagnement repose sur 3 piliers :

  1. Nous accompagnons les freelances à chaque étape et sur tous les sujets pour qu’ils se lancent dans les meilleures conditions :
  • Accompagnement transition salariat -> freelancing
  • Conseil en création de société
  • Création de société
  • Coaching commercial pour trouver rapidement les meilleures missions
  • Mise en place d’une protection sociale sur mesure
  • Formation en entrepreneuriat
  1. Nous gérons au quotidien toute la société du freelance. L’objectif est de libérer totalement le freelance des tâches de gestion administrative pour qu’il se concentre à 100% sur son activité professionnelle. Au quotidien, le freelance accède à toutes ses datas via notre plateforme de gestion. Nous gérons :

– facturation, gestion des contrats, suivi des règlements,

– Tenue de la comptabilité et gestion de l’administratif

– Gestion des obligations fiscales et sociales

– Pilotage financier : gestion de trésorerie et calcul de rémunération

  1. Nous accompagnons les freelances dans le gestion de leur patrimoine. Les freelances doublent leur revenu par rapport au salariat. On les aide donc à investir et placer leur argent pour construire leur patrimoine et préparer leur avenir.

 

Qu’apprenez-vous au sein de Hiway ?

Tout d’abord, j’apprends à coordonner une équipe polyvalente dans une logique de modèle et de stratégie globale. Ensuite, j’apprends à mettre en place des process et des outils pour améliorer en continu notre delivery en qualité et productivité. De plus, je développe les bons réflexes pour prendre les meilleures décisions pour Hiway et au bénéfice des freelances que l’on accompagne. Enfin j’apprends à anticiper et gérer le risque.

 

Quelles sont vos ambitions à propos d’Hiway ?

Accompagner un maximum d’experts de la Tech dans leur épanouissement dans leur freelancing en devenant un acteur incontournable pour réussir dans le freelancing.

 

En tant que cofondateur, quelles sont vos principales missions, qu’en retirez-vous ?

  • Avoir une vision sur le développement du modèle et de la valeur proposée à Hiway.
  • Comprendre les tendances du marché et identifier les risques et les opportunités.
  • Être au plus proche des clients pour bien comprendre leurs attentes et besoins.
  • Créer un modèle performant en termes de valeur, de rentabilité et de scalabilité.
  • Accompagner les équipes Hiway dans leur progression et leur épanouissement.
  • Prendre les meilleures décisions pour Hiway.
  • Mon rôle de cofondateur m’enthousiasme énormément car il nécessite analyse, adaptabilité, idées et prises d’initiatives. 

 

Quelle est votre analyse à propos du choix de carrière dans le secteur du freelancing depuis la crise sanitaire ?

La crise sanitaire n’a pas impacté le freelancing dans la Tech.  Les projets de transformation digitale ayant été maintenus dans les entreprises. Au contraire, le contexte a même soutenu le besoin d’avoir des ressources prestataires externes car elles apportent beaucoup de flexibilité et d’expertise.

Par ailleurs, la crise a fait l’effet d’un électrochoc : on a tous pris conscience à quel point une situation pouvait brutalement évoluer et que la vie était unique. Les experts de la Tech ont ressenti le besoin de l’immédiateté de leur accomplissement.

Les freelances peuvent donc continuer à se lancer dans le freelancing avec une vraie opportunité de réussite et d’épanouissement.

 

Est-ce difficile de gérer la crise sanitaire ou au contraire vous a t-elle ouvert à des opportunités ?

Oui c’est difficile et oui ça a ouvert des opportunités. C’est difficile car on est pris de doute. Dans l’inconnu et le choc de la situation, on peut décider de geler tout investissement et de se figer le temps que la tempête passe. On a peur d’avancer car il y a beaucoup d’inconnus et de vents contraires. Mais ça n’a pas été ma décision. Nous avons continué à investir, confiants dans le marché et notre proposition de valeur. Ce qui nous a non seulement permit de fidéliser nos clients actifs et d’en recruter de nouveaux. Nous sommes sans doute allés plus vite avec le covid que sans.

 

Avez-vous des conseils pour des étudiants voulant se lancer dans le secteur du freelancing ?

Il faut se lancer dans le freelancing de manière réfléchie et pour les bonnes raisons.

Il faut aussi être confiant dans sa capacité à apporter de la valeur aux clients.

Avoir des expériences sur des projets professionnels concrets sont nécessaires pour convaincre des clients d’avoir recours aux prestations d’un freelance. Il faut aussi bien assurer ses arrières dans le cas où il y a des périodes d’inactivité.

Lire plus Rencontre avec Adrien Moreira – Co-fondateur & CEO de Bruce