Qu’est ce que la RSE ?

 Qu’est ce que la RSE ?

Selon la Commission Européenne la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) peut se définir comme une « Intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes. » Apparaissant au milieu du XX ème siècle avec les écrits d’Howard Bowen « Social Responsibilities of the Businessman » en 1953, cette notion a commencé à vraiment s’ancrer au début du XXI ème siècle. En effet la RSE possède une importance considérable sur l’image et la réputation de l’entreprise, sur la motivation de ses salariés et de ses clients ou sur les possibilités de financement etc… Les entreprises dans un soucis de responsabilité globale à l’égard des parties prenantes se doivent d’inclure et d’impulser une réelle démarche RSE. Celles qui ne le font pas, risque d’être mal perçues dans les années à venir. 

 

La RSE est un enjeu majeur pour l’entreprise aujourd’hui. Véritable valeur ajoutée, elle transforme certaines obligations en opportunités tout en recherchant la performance comme le montre de récent statistiques. En effet, entre 1998 et 2005, selon le magazine Fortune1, la Wharton School University of Pennsylvania et l’institut Great Place to Work, les entreprises dites « responsables » ont réalisé une performance annuelle de 14 % : le double de la performance moyenne, toutes entreprises confondues, sur la même période. Montrant dès lors l’importance que prend la RSE. 

Cependant il faut comprendre également qu’entreprendre une réelle démarche RSE n’est pas toujours simple car les entreprises qui s’engagent dans la RSE doivent souvent endurer une période de baisse de leur performance financière dans un premier temps, d’autant plus que les actions menées coûtent généralement de l’argent (augmentation des salaires, investissements visant à réduire la pollution, etc..). Ceux qui se fondent sur une mesure de rendements financiers à court terme pour justifier leurs investissements dans une action sociale spécifique risquent fort d’être déçus. 

 

Les trois piliers du développement durable se traduisent, en RSE, par des axes de travail bien concrets à l’échelle de l’entreprise. Le premier concerne la gouvernance (notamment économique), le deuxième le social (ici réparti entre social interne et social externe – parfois appelée sociétale), et le troisième concerne l’environnement, au sens écologique

La RSE est donc une dynamique entre l’entreprise et la société pour donner du sens, innover et relever les défis de demain. 

Attention, toute action que l’on peut qualifier de « Green » n’est pas nécessairement RSE à l’image des pratiques de GreenWashing qui peuvent exister. Le greenwashing (éco-blanchiment) peut se définir selon Novethic comme une méthode de marketing consistant à communiquer auprès du public en utilisant l’argument écologique. Le but du greenwashing étant de se donner une image éco-responsable, assez éloignée de la réalité… La pratique du greenwashing est trompeuse et peut-être assimilé à de la publicité mensongère. Nous pouvons voir parler toutes les publicité et conversion de logo allant vers le vert tels que McDo, Skip, Le Chat etc… .  

Vous l’aurez donc compris que la RSE sera un secteur extrêmement porteur dans les années à venir. 

 

Pour écrire cet article nous nous sommes inspirés de l’ouvrage d’Howard Bowen puis de Frédéric et Christian Vermeulin spécialiste de la RSE. 

Dorian ZERROUDI

Directeur de Mister Prépa et Co-fondateur de Planète Grandes Écoles j'ai à coeur de transmettre et oeuvre pour l'égalité des chances.