Précarité étudiante : La mairie du 5ème de Paris s’engage et lance Epi’sol

 Précarité étudiante : La mairie du 5ème de Paris s’engage et lance Epi’sol

Des étudiants en détresse 

La crise sanitaire est particulièrement difficile à vivre pour les étudiants. Plutôt épargnés par la maladie, ils payent cependant un lourd tribut face à la pandémie de Covid-19 et les restrictions qui y sont liées. Obligés de suivre des cours en visioconférence pendant des journées entières depuis plusieurs mois beaucoup endurent des situations d’isolement, de solitude et de difficultés pédagogiques. Ces situations, auxquelles s’ajoutent le manque de perspectives professionnelles pour l’avenir ainsi que les difficultés à trouver un stage ou un apprentissage, engendrent une détresse psychologique pour bons nombres d’étudiants.

Cette période est d’autant plus douloureuse pour les étudiants les plus précaires qui vivent dans des logements étroits, qui sont isolés et qui ne parviennent pas à trouver de petits boulots pour financer leurs premiers besoins. Selon l’Observatoire national de la vie étudiante, 20% des étudiants rencontrent des difficultés financières importantes ou très importantes.

Selon un sondage Ipsos commandé par la Fédération des Associations Générales Étudiantes (FAGE), après le premier confinement, 8 jeunes (de 18 à 25 ans) interrogés sur 10 se déclaraient en situation de décrochage ou en perte de motivation dans leurs études et 74% déclaraient avoir rencontré des difficultés financières pendant la crise sanitaire.

Dans ce contexte, Florence Berthout, maire du 5e arrondissement de Paris quartier historique des étudiants, a décidé d’agir concrètement en accueillant une épicerie solidaire pour les étudiants boursiers. Avec l’association Epi’Sol créée en septembre 2020, les étudiants pourront se procurer des produits de première nécessité, mais aussi d’y trouver un lieu de rencontre et de soutien psychologique.

 

Qu’est ce que Epi’Sol ? 

Epi’Sol est une épicerie solidaire créée sous l’impulsion de la mairie du 5e arrondissement et située dans ses locaux afin d’aider les étudiants les plus précaires.

D’une superficie totale d’environ 150m2 et composée du magasin, d’une zone de rencontre et d’accompagnement, la Cause Cafet’ et d’une réserve, elle est située au cœur du Quartier latin – quartier étudiant par excellence – à deux pas du Panthéon, au 1, rue Soufflot. La mairie du 5e a réalisé les travaux d’aménagement et met à disposition les locaux.

L’épicerie solidaire est gérée par l’association Epi’Sol, animée par Flora Kaloustian, présidente, et Gérard Truchot, trésorier. L’association est composée de personnes d’horizons divers : bénévoles du 5e arrondissement, mais aussi étudiants ou anciens étudiants du 5e. Ils sont déjà plus d’une trentaine à avoir rejoint l’association pour s’occuper de la mise en rayon, de la vente et de l’accueil des étudiants. Persuadée que ce projet doit avant tout être porté pour et par des étudiants Epi’Sol a fait le choix dès le début d’y associer des associations étudiantes représentatives.

Des associations étudiantes soutiennent d’ores et déjà le projet, à l’instar de l’Association Co’p1 – Solidarités Étudiantes, l’Assemblée Générale des Étudiants de Paris (AGEP), l’Union nationale Interuniversitaire (UNI), l’Association ESPCI Alumni.

 

À qui s’adresse cette initiative ? 

  • Étudiants habitants ou inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur du 5e sur présentation d’un justificatif.
  • Étudiants boursiers du 7e échelon en priorité (bourses de 561,2€ par mois).

Par ailleurs, une commission d’attribution sous l’autorité de la Présidente d’Epi’Sol et comprenant des représentants d’associations, du CROUS, un travailleur social du CASVP, statuera sur les dossiers présentés par le CROUS.

Elle pourra aussi étudier, au cas par cas, des dossiers d’étudiants en dehors de l’échelon de bourse 7 ayant un reste à vivre égal à 6€ par jour. Ces étudiants bénéficieront chaque mois d’un panier d’achats d’une valeur de 150€ qui leur sera facturé entre 20% et 30% de sa valeur réelle. Au total, environ 200 étudiants seront concernés.

 

Cette dernière ouvrira ces portes à partie du mardi 2 février et permettra aux étudiants de se fournir en produits secs, produits frais et produits d’hygiène. Comme le montre ce beau projet, nous pouvons tous agir à notre échelle! 

Dorian ZERROUDI

Directeur de Mister Prépa et Co-fondateur de Planète Grandes Écoles j'ai à coeur de transmettre et oeuvre pour l'égalité des chances.