Pourquoi y a t-il si peu de cours en école de commerce ?

Pourquoi y a t-il si peu de cours en école de commerce ?

Après deux ou trois ans de prépa, il est parfois surprenant de voir qu’il y a beaucoup moins d’heures de cours en école de commerce même si la charge de travail reste assez conséquente entre les projets de groupe, les examens individuels, la vie associative, les projets personnels mais aussi les recherches de stage et d’alternance.

 

Grande École : une pédagogie plus pratique que théorique en lien avec l’international

Dans une école de commerce, vous allez apprendre l’ensemble des connaissances nécessaires pour gérer une entreprise et manager des individus avec des cours fondamentaux comme le marketing, le contrôle de gestion, les ressources humaines ou le management mais aussi d’autres cours plus spécialisées sur la RSE, le droit ou la transition écologique.

Les cours se passent de manière hybrides avec du cours magistral, quelques modules à suivre en ligne et surtout des travaux de groupe à présenter à la classe en fin de semestre. Il y a aussi des événements ponctuels comme des séminaires d’une semaine avec des conférences et des projets à rendre ou des concours d’entreprenariat. De plus, une autre manière de faire cours se développe en coconstruisant le cours entre l’enseignant et les étudiants de manière ludique et interactive.

Par ailleurs, la grande différence des écoles de commerce est que de nombreux intervenants (ils ont une activité professionnelle en plus des cours dispensés) enseignent un cours et surtout transmettent leur expérience avec des études de cas basées sur des problématiques réelles et concrètes que ce soit en classe ou à la maison.

L’école de commerce est aussi source de départ à l’étranger dans le cadre d’un échange universitaire où des cours sont dispensés non pas sur le campus en France mais dans une université partenaire.

Enfin, en moyenne la durée d’un cours sur un semestre est de 12 à 24 h. Par semaine, un étudiant en école de commerce a environ 20 heures de cours auquel il faut compter aussi du travail personnel à côté avec la vie associative, la recherche de stage et alternance, les travaux de groupe et la préparation aux examens plus des projets personnels. Au final, cela représente une cinquantaine d’heure de travail en moyenne ce qui est assez conséquent in fine.

L’information en plus : Pour les étudiants voulant faire un double diplôme (Le double diplôme manager-ingénieur est très recherché), cela rajoute aussi des heures de cours en plus.

 

L’alternance, les stages, l’entrepreunariat et la vie associative : Une autre manière d’apprendre

Une école de commerce est aussi un moment pour avoir une vie associative. En effet, à la rentrée, il est obligatoire de choisir une association (rassurez-vous il y en a pour tous les goûts avec un BDE, un BDS, un BDA, une Junior-entreprise, une association humanitaire etc…)

Ensuite, les écoles de commerce proposent des séances de coaching et de tutorat pour trouver une alternance et un stage, peaufiner son CV et sa lettre de motivation mais aussi préparer les entretiens d’embauche. Elles organisent aussi régulièrement en ce sens des job-datings pour trouver une alternance et/ou un stage.

En effet, les stages et les césures (cela prend beaucoup de temps et nécessite d’avoir les bonnes méthodes) sont aussi très importants en école de commerce car cela va enrichir votre expérience professionnelle et développer vos compétences et « soft-skills ». Ce ne sont pas des cours mais ces expériences sont évaluées car elles valident des crédits ECTS.

 

Lire plus : Comment choisir son stage en école de commerce

 

Enfin, certains se lancent dans un projet entrepreneurial notamment dans leur dernière année d’étude et les incubateurs sont là pour vous aider dans votre projet (rédaction du business plan, levée de fonds, recherche des premiers clients).

Apprendre et gagner en expérience et en compétence, ce n’est pas seulement être en cours, c’est aussi participer activement à la vie associative de son école, trouver une alternance et des stages professionnalisants en adéquation avec soi-même et son projet professionnel, débattre et élargir son réseau, explorer de nouveaux horizons et enfin voyager à l’étranger dans le cadre d’un échange universitaire. Les cours ne sont qu’une partie de votre apprentissage.

 

Lire plus : 10 bonnes raisons de faire une école de commerce !