Concours 2022 : Comment parler de son image à l’INSEEC ?

 Concours 2022 : Comment parler de son image à l’INSEEC ?

L’épreuve orale de l’INSEEC est plutôt atypique et il faut y être préparé ! Vous trouverez toutes les réponses à vos questions sur comment s’y préparer, et comment y arriver ! 

L’entretien en général

Pour l’entretien de l’Inseec, la première étape est tout d’abord de remplir un questionnaire qui servira de support au jury pour l’entretien. Vous devez décrire ce qui vous passionne, pourquoi voulez-vous intégrer l’Inseec (bien se rensigner sur le Programme Grande École de l’Inseec), où vous vous voyez sur le long terme …

Cet entretien se décompose en deux parties. La première (15 minutes) est consacrée à la restitution de l’analyse de l’image que vous aurez préalablement préparé (20 min de préparation avant l’entretien). La deuxième (15 minutes) est consacrée à vous, le jury vous pose des questions pour pouvoir apprendre à vous connaître, et aussi savoir vos motivations pour intégrer l’Inseec.

 Lire plus : INSEEC GRANDE ECOLE – Comment s’articule le PGE ? 

La préparation à l’entretien : analyse de l’image

Avant l’entretien, vous aurez 20 minutes pour préparer l’analyse de votre image. En arrivant à votre préparation, vous devrez faire un choix entre trois images qui vous seront proposées. Celles-ci peuvent être des caricatures, des photos d’actualité, des peintures anciennes, ou encore des photos d’hommes politiques … autant vous dire que l’on peut tomber sur n’importe quel sujet. Cependant, il faut être très rapide dans le choix de l’image afin de perdre le moins de temps possible : le timing est serré !

Lire plus : Préparer ses entretiens : Parler de ses défauts lors d’un entretien d’embauche 

Une fois votre image choisie, il faudra faire votre analyse en 20 minutes. Cela peut paraître court, car bien souvent les idées viennent très vite et il peut être compliqué de les ordonner rapidement. Ainsi, le premier conseil est de ne surtout pas tout rédiger sur votre brouillon . C’est pourquoi, vous pouvez faire une première phase de brain storming (5 minutes) avec tout ce qui vous vient sur le sujet. Puis, vous pouvez ensuite consacrer les 15 minutes restantes à la structuration de votre exposé.

Votre exposé devra durer entre 5 et 10 minutes. Même si un exposé de seulement 5 minutes peut paraître court, il ne faut pas hésiter à ne parler que 5 minutes plutôt que d’essayer d’atteindre 10 minutes à tout prix, en se répétant.

Structure de l’analyse

En arrivant devant le jury, vous devez avoir structuré votre exposé. Pour cela, celui-ci doit se composer d’une courte introduction qui contextualise votre image, et qui se termine sur une problématique liée au sujet. Pour la contextualisation, explicitez la nature du document (image, peinture, photo, caricature, dessin …), l’auteur si vous le connaissez, et la date de ce document.

Cette étape est très importante, car elle donne une première image au jury. C’est pourquoi il faut bien être sûr de ne pas oublier d’éléments décisifs sur votre sujet. (exemple : pour une photo d’actualité, il ne faut pas oublier de le relier à l’actualité récente, même si c’est une photo d’il y a plusieurs mois.). Ce qu’il faut essayer de déceler, c’est pourquoi cette photo a été choisie, qu’est ce qui fait qu’elle est importante. Ainsi, vous réussirez à déceler l’enjeu principal et à orienter votre réflexion vers celui-ci.

Ensuite, lorsque vous avez fini votre phase de brain storming, vous devez séparer vos idées en deux ou trois parties, suivant si elles sont beaucoup liées entre elles, ou au contraire assez hétérogène. Ces parties doivent impérativement répondre à la problématique, elles doivent permettre au jury de comprendre votre réponse et votre raisonnement (il faut donc les organiser dans un ordre logique). Pour chaque partie, vous devez exposer vos arguments très clairement en insistant sur les connecteurs logiques. Vous devez montrer au jury que vous avez compris pourquoi cette image a été proposée et donner les éléments qu’il attend concernant ce document.

Enfin, la conclusion est la réponse à votre problématique. Elle reprend les idées essentielles de votre développement pour y répondre. Cependant, un point très important, vous devez aussi indiquer en conclusion pourquoi vous avez choisi cette image et pas une autre. En effet, le jury attend de savoir qui vous êtes, et il se servira de ces informations pour rebondir pour les entretiens.

Que faire si aucune image ne m’inspire ?

Certains lots d’images peuvent parfois être déroutants, et il se peut qu’aucune ne vous convienne. Dans ce cas-là, pas de panique !

Si aucune des 3 propositions ne vous convient, prenez celle où vous pensez que vous aurez le moins de difficultés. En effet, vous vous rendrez vite compte que ce type d’exercices permet d’aller chercher des ressources dans tous les domaines possibles et inimaginables (culture, films, livres, théâtres, actualités, peintures …). Il vous viendra forcément des éléments. C’est pourquoi il ne faut pas paniquer, car après deux ans de prépa et tout ce que vous avez appris vous ne pouvez pas vous retrouvez sans rien devant le jury.

Pour des conseils supplémentaires, vous pouvez lire cet article qui détaille tous les oraux, les coefficients de l’Inseec !

Lire plus :