MOUSSA – JE ARTS&MÉTIERS PARISTECH

Nous sommes partis à la rencontre de Moussa, étudiant aux Arts&Métiers ParisTech et membre actif de la fameuse AMJE Paris (Arts&Métiers Junior Entreprise). 

 

Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Moussa, j’ai 23 ans et je suis étudiant aux Arts et métiers. J’ai intégré l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers à l’issue d’une CPGE, et je suis actuellement le parcours Grande Ecole.

 

Un mot sur la JE ?

J’ai rejoint la Junior Entreprise des Arts et Métiers de Paris (AMJE Paris) en Juin 2019. C’est une association à but non lucratif qui fonctionne comme une petite boite de conseil, gérée a 100% par les élèves. Je suis business manager au sein de l’AMJE. Ce poste consiste à rechercher des partenariats et des offres de projet proposées par des entreprises. Ensuite, les étudiants en accomplissant ces projets sont rémunérées et cela leur permet également d’ajouter une ligne sur leur CV. Le rôle de mon association est aussi d’organiser des événements en partenariat avec d’autres entreprises comme des Hackathon (concours d’innovation), des after-work, ou encore des formations dispensées par des entreprises extérieures. En somme c’est une manière très intéressante d’avoir une première approche du monde du conseil, de tisser un réseau professionnel qui peut s’avérer très utile dans une recherche de stage ou d’embauche par la suite.

 

Quel a été le processus pour intégrer la JE ?

Mon processus a été très simple. J’avais vu une annonce de la JE qui recherchait des renforts, je les ai donc contacté et ai passé un pré-entretien téléphonique pour leur expliquer mes motivations. Ils sont revenus quelques jours plus tard vers moi en me disant que j’étais pré-sélectionné. La semaine d’après, on me faisait travailler sur des cas et des contrats fictifs, une sorte de période d’essai blanche. À la suite de cette semaine, on m’a annoncé que j’étais officiellement retenu pour intégrer les équipes de la JE. 

 

Une journée type en JE, ça donne quoi ?

Je suis en Business Management, j’échange donc beaucoup avec les entreprises. Je fais beaucoup de prospection (appels, mails, LinkedIn, afterworks, Business Lunch). L’idée est de sentir les attentes des entreprises et de voir comment on peut y répondre au mieux. C’est ce que je fais concrètement de mes journées à la JE.

100ème congrès national des JE en Ardèche, à l’occasion des 50 ans du mouvement de la première JE, initié par l’ESSEC, en 1967.

 

Y a-t-il des événements JE en dehors des Arts&Métiers, avec d’autres écoles et entreprises par exemple ?

Oui, beaucoup ! Il y a des team buildings assez récurrents, où on se retrouve tous entre nous pour des activités hors Business (escape game par exemple). Récemment, nous avons signé un partenariat avec SKEMA Conseil (la JE de SKEMA Business School), suivi d’une soirée tous ensemble. Nous avons aussi parfois des Afterworks avec des entreprises, comme avec Capgemini tout récemment à Issy les Moulineaux. Il y a aussi beaucoup de conférences et d’événements inter-JE à l’image du Congrès National des JE qui se tient tous les ans depuis plus de 50 ans. Donc oui, beaucoup d’événements liés à la JE en dehors des Arts&Métiers, on rencontre beaucoup de monde et cela nous apporte une vie sociale et professionnelle très riche !

 

Quelles sont, selon toi, les qualités indispensables pour intégrer une JE ?

Déjà, il faut être travailleur car dans notre JE, nous n’avons pas d’emploi du temps aménagé par l’administration comme cela peut être le cas ailleurs. Il faut donc travailler plus et savoir alterner les cours et la vie à la JE. Je pense qu’à notre âge, on ne peut pas avoir d’expérience plus complète, qui allie autant vie de Consultant et vie d’étudiant.

Hormis cela, je dirais qu’il faut être polyvalent, ne pas se dire qu’on a un rôle prédéfini et que l’on doit absolument se tenir qu’à cela, mais bien plutôt d’essayer de toucher à tout et de se former sur un maximum de problématiques différentes. Si le Pôle Présidence a un problème, il faut savoir être présent pour les aider.

Enfin, je dirais qu’il faut avoir un vrai esprit d’équipe car on ne travaille pas seul et la structure même de la JE nous pousse à mettre en pratique ce qu’on nous incite à faire en cours donc la notion de groupe est très importante !