Finance: Le mode d’emploi pour intégrer le monde du Private Equity

Finance: Le mode d’emploi pour intégrer le monde du Private Equity

Planète Grandes Ecoles a rencontré pour vous Yassine Rochd. Il nous a donné le mode d’emploi pour intégrer les plus grands fonds de Private Equity.

 

Pouvez-vous présenter votre parcours professionnel et académique ?

Je m’appelle Yassine Rochd, je suis le fondateur d’Invest Prep. C’est un organisme de formation en finance qui accompagne les étudiants, les stagiaires et les jeunes diplômés dans leur préparation aux entretiens et dans leur prise de poste en Private Equity (PE).

Avant de me lancer dans cette activité, j’ai travaillé deux ans en valorisation et business modelling. Ma mission consistait à réaliser des business plan, faire de la modélisation financière et définir la valeur d’entreprise et 2 ans en PE.

Concernant mon parcours académique, j’ai suivi une classe préparatoire ECS avant de rejoindre le PGE de TBS en finance. Au cours de mes études, j’ai effectué un stage en banque d’investissement et deux stages en Private Equity.

 

 

Au moment de réaliser mon premier stage, je ne savais pas exactement vers quel métier de la finance d’entreprise me tourner. C’est donc sur les conseils d’amis et de professeurs que j’ai postulé en banque d’investissement. Cela m’a permis d’avoir une première expérience en finance d’entreprise, d’être en contact de services différents et de me faire un avis sur ce qui pourrait m’intéresser.

Une fois en poste, j’ai pu discuter avec des analystes, découvrir leurs parcours et expériences précédentes. J’ai donc compris à ce moment-là que le Private Equity pouvait me plaire et dès ma deuxième partie de césure, je me suis lancé dans ce secteur.

 

Comment définiriez-vous le Private Equity ?

Le Private Equity consiste à investir dans des entreprises non cotées en bourse. Les fonds de Private Equity (aussi appelés fonds d’investissement) vont devenir actionnaires des sociétés dans lesquels ils investissent.

Les capitaux apportés à l’entreprise lui permettent souvent de compléter un premier financement bancaire et de réaliser des recrutements, des projets de développement et de croissance.

En contrepartie des sommes investies, les fonds d’investissement deviennent actionnaires de la société. Généralement, Après 5 à 8 ans, le fonds de Private Equity revend ses parts de l’entreprise en cherchant à générer une plus-value.

 

Quelles sont les missions principales d’un investisseur en Private Equity ? Y-a-t-il une journée type ?

L’investisseur en PE ne fonctionne pas par journée-type. On pourrait plutôt parler d’un fonctionnement par cycle d’investissement ou par dossier. Il y a donc une procédure-type qu’on va pouvoir suivre pendant quelques mois. Elle se déroule en plusieurs étapes :

  • Origination / Prospection : Échanges avec des dirigeants, des apporteurs d’affaires qui vont permettre à l’investisseur d’être en relation avec les entreprises les plus intéressantes pour son fonds.

Cette étape est généralement menée par les personnes les plus « seniors » du fonds (directeur d’investissement et Partners) qui vont avoir un carnet d’adresses adéquat pour leur permettre d’effectuer cette démarche « commerciale ».

  • Réception de l’Info Memorendum, qui est un document qui synthétise la présentation de l’entreprise, de ses dirigeants, son projet. C’est donc la première base d’information que l’investisseur reçoit. Ceci va mener l’investisseur à rencontrer le dirigeant, lui poser des questions et échanger avec lui.
  • Constitution de la note d’investissement : Une fois l’étape précédente complétée et si l’investisseur est prêt à poursuivre le processus, il va établir une note d’investissement, qui est un document de plusieurs pages où l’on revient sur l’ensemble de nos analyses. On y présente l’entreprise, sa stratégie, son marché, son management, son historique financier, son Business Plan, la rentabilité attendue de l’opération d’investissement…
  • Rédaction de la LOI (Letter of Intent) = C’est un document destiné aux dirigeants de l’entreprise. Il revient sur la présentation du fonds d’investissement, ses qualités, ses forces et les contours de l’offre (le prix auquel on est prêt à acheter les parts du capital ainsi que le pourcentage de capital attendu).
  • Une fois les deux parties d’accord, on poursuit le processus par la rédaction du pacte d’actionnaire qui établit la relation entre les investisseurs et les dirigeants.

Pendant ses 2-3 premières années, un analyste s’occupera principalement de l’analyse de l’Info Memorandum, la préparation de listes de questions en amont du comité d’investissement. Il sera amené à participer à la rédaction de la note d’investissement et à l’élaboration du Business Plan. Par la suite il pourra aussi être mobilisé sur la LOI et assister aux échanges juridiques pour la mise en place du pacte d’actionnaire.

 

Quels sont les avantages et inconvénients du Private Equity ?

Je dirais que le premier avantage est l’intérêt du métier et les contacts humains : On accompagne des entreprises dans les différentes phases de leur développement, leur recherche de croissance et de création d’emplois. C’est aussi un métier qui permet d’échanger avec les postes-clés d’une entreprise (responsables financiers, dirigeants, principaux managers)

Le deuxième avantage concerne l’intérêt des missions. On est amenés à analyser des entreprises sous des spectres différents (marché, concurrence, stratégie, financier, jurdique, fiscal…)

Concernant les inconvénients, il est vrai que la multiplicité des critères d’analyse rend le métier exigeant techniquement. C’est également un métier très sélectif car convoité par de nombreux juniors.

Par ailleurs, dans certains grands fonds, les journées en PE peuvent se rapprocher des journées en M&A avec des horaires qui peuvent être denses. Même si généralement le Private Equity permet de mieux concilier vie pro – vie perso.

 

Comment se déroule le processus de recrutement en Private Equity?

Evidemment, le processus de recrutement d’un stagiaire est moins exigeant que celui d’un analyste en CDI.

Lors des entretiens, on est souvent testés sur notre compréhension du métier, sur les processus d’investissements. Certaines questions techniques sur la valorisation d’entreprises, la modélisation ou les aspects de comptabilité sont fréquentes. Plus rarement on peut avoir des questions qui concernent le juridique et la fiscalité.

Enfin on peut aussi avoir des cas de modélisation Excel à devoir compléter en temps limité. Ces cas sont plus souvent demandés aux candidats à des postes en CDI.

Lire plus: Qu’est ce que le screening?

 

Pour finir, avez-vous des conseils/tips pour un candidat passant un entretien en PE ?

Mon premier conseil, même si cela semble évident, serait de se préparer au mieux en amont, parce que la concurrence est rude. J’en discutais avec un chasseur de tête en PE qui me disait recevoir en moyenne plus de 300 CV pour chaque offre de CDI en PE.

A ce titre, lorsqu’on a la chance d’être rappelé, que ce soit pour un stage ou un CDI, il faut se rendre compte de l’opportunité que l’on a et absolument tout mettre en œuvre pour transformer l’entretien. Cela passe évidemment par une bonne préparation aux aspects techniques du métier.

Lors de l’entretien, il faut évidemment montrer sa motivation pour l’activité mais également pour le fonds, comprendre sa stratégie et étudier les entreprises dans lesquels il a investi.

C’est justement pour aider les étudiants en finance et les juniors dans leur préparation aux entretiens en Private Equity que j’ai lancé la formation Invest Prep. Celle-ci est composée de 5 modules autour de (i) la compréhension du processus d’investissement, (ii) les questions de fit en entretien, (iii) les aspects de comptabilité, (iv) les questions de valorisation et de finance d’entreprise et (v) les aspects juridiques et fiscaux.

La formation inclus aussi de nombreuses questions types et des cas de modélisation Excel tombés en entretien.

Lire plus: Blog Private Equity