Zoom sur le métier de conseiller en gestion de patrimoine  

Zoom sur le métier de conseiller en gestion de patrimoine  

Le métier de conseiller en gestion de patrimoine est un métier très convoité par les étudiants en école de commerce. En effet, c’est un métier qui est réputé pour être bien rémunéré, polyvalent et gratifiant. 

Voyons en quoi il consiste et comment le devenir !

 

Lire plus : Prépare toi à ces 10 questions si tu veux réussir tes entretiens de stage

 

Qu’est-ce-que le métier de conseiller en gestion de patrimoine ?

Le métier de conseiller en gestion de patrimoine consiste à gérer les placements financiers et immobiliers de ses clients. Il doit aussi rechercher et prospecter de nouveaux clients pour développer son carnet d’adresses et son portefeuille de biens immobiliers.                         

Son rôle est donc double : il doit à la fois être commercial pour prospecter de nouveaux clients, et avoir une véritable fonction d’analyste financier immobilier. Il a aussi un rôle de conseiller afin de pouvoir expliquer à ses clients de façon compréhensible et accessible les meilleurs investissements qu’ils pourraient réaliser en fonction de leur profil.  

 

Quelles sont les missions du conseiller en gestion de patrimoine ?

Les missions du conseiller en gestion de patrimoine sont diverses. Nous allons les expliquer et détailler ci-dessous :

  • Accompagnement des professionnels et particuliers : Tout d’abord, le conseiller en gestion de patrimoine a un rôle d’accompagnement envers ses clients. La plupart d’entre eux ne sont pas des professionnels et n’ont donc pas de connaissances précises envers l’immobilier et ont besoin d’être accompagnés dans leur gestion. Cela passe par l’achat d’un bien, mais aussi par la gestion de sa fiscalité tout au long des années de détention du bien. 
  • Recevoir et conseiller sa clientèle : Une fois sa clientèle constituée, le conseiller en gestion de patrimoine doit lui fournir les meilleurs conseils tout au long de leur relation et recevoir ses clients lorsque ceux-ci le demandent. 
  • Comprendre et expliquer l’environnement juridique et fiscal à ses clients : Les règles fiscales et juridictions autour du domaine de gestion de patrimoine évoluent en permanence et de nouvelles lois s’ajoutent aux précédentes afin d’éviter tout abus. Ainsi, les lois peuvent évoluer entre le moment où le client signe son contrat et la vente du bien, ou pendant la détention de ce dernier. Par conséquent, le conseiller doit suivre l’actualité fiscale et être capable de l’expliquer à ses clients, afin de les orienter, notamment, vers de nouvelles stratégies financières si la situation l’exige. 
  • Réaliser un bilan patrimonial et fiscal complet : L’objectif d’un bilan patrimonial est de faire un point sur la situation personnelle, fiscale et financière des clients. Cela permet notamment de pouvoir prendre des bonnes décisions en matière d’investissement. Ainsi, il est important de le faire en compagnie d’un conseiller en gestion de patrimoine, qui connaît les tenants et aboutissants du bilan et pourra aider ses clients à prendre les meilleures décisions par la suite. 
  • Évaluer et présenter les risques : Tout investissement présentant des risques, et aucune assurance de rentabilité, le conseiller en gestion de patrimoine se doit d’avertir ses clients sur les risques qu’ils encourent. Il est ensuite de son devoir de s’adapter au profil de son client : proposer des investissements plus risqués avec une meilleure rentabilité, ou, au contraire, sélectionner les investissements peu risqués, mais qui rapportent moins. 
  • Faciliter la transmission du patrimoine : Enfin, certains clients du conseiller en gestion de patrimoine se servent surtout de leur SCI (Société Civile Immobilière) lors de la transmission de leur patrimoine. Dans ce cas, le conseiller a pour rôle de faciliter la transmission des biens et s’assurer que les volontés initiales de son client soient bien respectées lors de la transmission.

Les missions du conseiller en gestion de patrimoine sont donc diverses et demandent une grande capacité d’adaptation. En effet, le conseiller doit pouvoir jongler entre ses missions de prospection, de conseil et d’analyse financière, tout en suivant l’actualité fiscale. 

 

Quelles sont les compétences requises pour devenir conseiller en gestion de patrimoine ?

Afin d’être le plus qualifié possible sur ses différentes missions, le conseiller en gestion de patrimoine a besoin de certaines compétences qui lui sont nécessaires :  

  • La réactivité et une grande disponibilité : En tant que professionnel en contact avec des clients qui investissent de grosses sommes et qui payent pour un service qualitatif, le conseiller en gestion de patrimoine se doit d’être le plus disponible possible. Il est attendu de lui qu’il traite les demandes de ses clients dans un délai maximal de 24 heures.
  • Connaissances en ingénierie patrimoniale, économie, comptabilité, fiscalité et droit : Ces connaissances sont le fondement-même du métier de conseiller en gestion de patrimoine. La maîtrise de toutes ces compétences est obligatoire pour proposer des services les plus complets possibles. 
  • Rigueur, suivi et organisation : Une partie du métier de conseiller en gestion de patrimoine est aussi de suivre les portefeuilles et la tenue des comptes de ses clients. Cela fait partie des commissions du conseiller et représente donc une partie non négligeable de son travail. Ainsi, pour être capable de suivre et mettre à jour de nombreux portefeuilles et de s’adapter en permanence aux différences de chaque client, le conseiller doit être très organisé et doté d’une grande rigueur.
  • Écoute : Le conseiller en gestion de patrimoine doit pouvoir s’adapter aux différents profils de ses clients et être capable de leur proposer les services les plus cohérents avec leurs besoins. Pour ce faire, il doit être doté d’une grande capacité d’écoute et d’analyse relationnelle.

 

Formation pour devenir conseiller en gestion de patrimoine

Pour devenir conseiller en gestion de patrimoine, il existe différents types de formations. Cependant, bien qu’il y ait plusieurs voies possibles, il est impératif de valider une formation diplômante en bac +5. 

A partir de là, le futur conseiller peut décider de s’orienter, pendant ses études, vers un certain domaine, qui lui sera ensuite utile dans son métier. Ainsi, il est possible de devenir conseiller en gestion de patrimoine en obtenant un DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion) pour quelqu’un qui se dirige plus naturellement vers la comptabilité et l’audit. De la même façon, quelqu’un qui a une appétence plus particulière pour la finance et la gestion de portefeuille, il peut se diriger vers le Master en finance, le Wealth Management, la gestion de patrimoine et autres. Enfin, il est aussi possible de passer par un Master en droit des assurances ou en Bank Management. 

 

Lire plus : Le bon CV pour faire de la finance

  

Combien gagne un conseiller en gestion de patrimoine ? 

En début de carrière, on estime qu’un conseiller en gestion de patrimoine gagne, en moyenne, 35 000€ fixe. Il existe ensuite une part variable importante puisqu’il s’agit d’une profession où les commissions sont considérables. En effet, il existe différentes commissions pour le conseiller (commission à la souscription, commission de gestion et tenue des comptes, etc.) qui augmentent amplement le salaire fixe. Il est difficile de fixer une fourchette de prix précise puisque le tout dépend aussi du statut du conseiller (indépendant ou salarié d’un établissement financier) et de la zone géographique dans laquelle il exerce. 

On estime que la part fixe peut monter jusqu’à 75 000€ en fin de carrière.

 

Lire plus : Finance : classement des meilleurs Masters en 2022