Législatives 2022 : enjeux et résultats définitifs

Législatives 2022 : enjeux et résultats définitifs

Les citoyens Français se sont rendus aux urnes ce dimanche 19 juin 2022 pour le second tour des élections législatives. La majorité présidentielle sort en tête, mais se voit perdre la majorité absolue. La NUPES, quant à elle, devient la première force d’opposition en obtenant 131 députés siégeant à l’Assemblée Nationale. Enfin, Le Rassemblement National réalise un score historique : le groupe place 89 députés à l’Assemblée Nationale.

 

Les enjeux des élections législatives 2022

Beaucoup d’éléments se sont passés lors de ces dernières élections avec des alliances inédites mais aussi des retournements de situations improbables. Analyse ! 

 

  • Ensemble !

Ces élections présentaient un double objectif pour le parti présidentiel. D’une part, réussir à obtenir l’élection de tous les ministres ; même si cela semblait plus que compliqué pour certains d’entre eux (comme Clément Beaune ou Amélie de Montchalin par exemple). Et d’autre part, conserver la majorité absolue des députés au sein de l’Assemblée Nationale. Dans le cas contraire, le parti devra faire avec et en fonction des députés idéologiquement proches du parti.

 

  • La Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale (NUPES)

Après le premier tour des législatives, la NUPES était quasi assurée de devenir la première force d’opposition à l’Assemblée Nationale. Pour eux, et en particulier pour Jean Luc Mélenchon et les Insoumis, la question porte plutôt sur l’équilibre entre les différents parti formant cette union de gauche. Et cet équilibre repose essentiellement sur l’idéologie à adopter.

 

Pour la première fois depuis près d’un demi-siècle la gauche ne sera plus dominée par les socialistes. Et ceci marque un point de rupture avec l’orientation socio-libérale et européenne, que l’on a pu voir par exemple sous le quinquennat du Président Hollande.

 

  • Le Rassemblement National (RN)

L’objectif pour le parti de Marine Le Pen était de former un groupe parlementaire. Avec plus de 200 candidats qualifiés au 2ème tour, le parti était en mesure de réaliser son objectif (pour former un groupe parlementaire, il faut 15 députés au minimum). À noter qu’il s’agit d’un record du côté RN puisqu’en 2017, le parti dénombrait seulement 8 sièges. 

 

  • Les Républicains (LR)

Rester une force qui compte. Depuis 2017, le parti connait de nombreuses difficultés pour diverses raisons. À l’aube du second tour des législatives, les LR n’étaient présents que dans un peu plus de 80 circonscriptions ; le nombre de députés de droite allait assurément atteindre son score historiquement le plus bas.

 

Dans le cas où le parti présidentiel n’obtient pas la majorité absolue, une question risque de fracturer encore plus le parti : s’allier ou non à la majorité présidentielle.

 

Lire plus : Gouvernement Borne : la réaction de la Conférence des Grandes Ecoles

 

Résultats législatives 2022 : quelles conséquences sur le gouvernement ? 

D’une façon générale, ces élections sont perçues comme une désillusion pour Ensemble ! En effet, malgré ses 245 députés, le parti ne parvient pas à obtenir la majorité absolue et de ce fait, il devra composer avec la NUPES (alliance de gauche), le Rassemblement National mais aussi Les Républicains.

 

En ce qui concerne le gouvernement, quinze ministres étaient en lice pour ces élections, avec le risque de perdre leur poste. Effectivement, comme l’avait exigé le Président Emmanuel Macron, les battus devront quitter leurs fonctions à l’issue de ces éléctions…

 

Quels ministres l’ont emporté aux législatives 2022. ?

  • Elisabeth Borne, récemment nommée Première Ministre, était candidate dans la 6ème circonscription du Calvados. Elle est arrivée en tête avec 52,3% des suffrages, devant le candidat de la NUPES, Noé Gauchard
  • Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, a réuni 57,52% des suffrages dans la 10ème circonscription du Nord, face à la candidate de la NUPES, Leslie Mortreux
  • Damien Abad a été réélu dans l’Ain à la suite de ces élections législatives. En effet, le ministre des Solidarités a obtenu 57,86% des voix dans la 5ème circonscription de l’Ain face à la candidate de la NUPES, Florence Pisani
  • Gabriel Attal, ministre délégué chargé des comptes publics, est quant à lui arrivé en tête dans la 10èmecirconscription des Hauts-de-Seine avec 59,85% des voix. Ainsi, il devance la candidate de la NUPES, Cécile Soubelet
  • Clément Beaune a été également élu à Paris, malgré un ballotage défavorable à la suite du premier tour. Il est arrivé en tête avec 50,7% des voix, face à la candidate de la NUPES, Caroline Mecary. Il devient donc député de la 7ème circonscription de Paris
  • Olivier Véran, ministre délégué aux relations avec le Parlement a obtenu 55,53% des voix dans la 1èrecirconscription de l’Isère. Il devance donc la candidate de la NUPES, Salomé Robin
  • Franck Riester a été réélu en Seine-et-Marne. Le ministre délégué chargé du commerce extérieur est arrivé en tête avec 53,21% des voix dans la 5ème circonscription de Seine-et-Marne
  • Olivier Dussopt a été réélu en Ardèche. En effet, le ministre du travail a obtenu 58,86% des voix dans la 2èmecirconscription de l’Ardèche
  • Le ministre de la Fonction publique, Stanislas Guerini a rassemblé 51% des voix dans la 3ème circonscription de Paris
  • Le ministre de l’Agriculture a été réeulu en Loir-et-Cher. Marc Fresneau a obtenu 56,47% des voix dans la 1èrecirconscription du Loir-et-Cher

 

Qui sont les perdants des législatives 2022 qui doivent quitter le gouvernement ? 

  • Amélie de Montchalin (6ème circonscription de l’Essonne), ministre de la Transition écologique, a été battue par son opposant de la NUPES, Jérôme Guedj, qui a été élu avec près de 53% des voix
  • Brigitte Bourgignon (6ème circonscription du Pas-de-Calais), ministre de la Santé, est également éliminée. Elle a été battue par sa rivale du Rassemblement National, Christine Engrand. Une défaite qui a un goût particulièrement amer, puisqu’elle perd de seulement 56 voix
  • Justine Bénin, secrétaire d’Etat chargée de la Mer, cherchait à obtenir un 2ème mandat dans la 2èmecirconscription de Guadeloupe. Elle a obtenu près de 41% des voix, contre 59% pour son opposant, Christian Baptiste, qui avait le soutien de la NUPES

 

Il reste à préciser que d’autres personnalités fortes du parti politique ont perdu lors de ces élections. Parmi elles, on retrouve :

  • Christophe Castaner (président du groupe LREM à l’Assemblée Nationale), obtient 48,51% des voix, derrière le candidat de la NUPES, Léo Walter
  • Richard Ferrand (ex-Président de l’Assemblée Nationale) a également pris acte de sa défaite face à la candidate de la NUPES, Mélanie Thomin, élue avec 50,85% des voix

 

Lire plus : Quelles écoles ont fait les ministres du gouvernement Borne ?

 

Quels sont les résultats finaux des élections législatives 2022 ? 

PartisNombre de siègesParts des votants (en %)
Ensemble !24438,57 %
NUPES12731,60 %
Rassemblement National8917,30 %
Les Républicains616,98 %
Divers gauche222,14 %
Régionaliste101,28 %
Divers droite101,11 %
Divers centre40,48 %
Union des Démocrates et des Indépendants30,31 %
Droite souverainiste10,09 %
Divers10,09 %
Divers extrême gauche00,05 %

 

Pour rappel, la majorité absolue s’obtient à 289 sièges étant donné que l’Assemblé Nationale en possède 577.