La plus grande acquisition du secteur du jeu vidéo

 La plus grande acquisition du secteur du jeu vidéo

Microsoft renforce sa position de géant du jeu vidéo. L’entreprise a officiellement annoncé le rachat d’Activision Blizzard pour la somme de 68,7 milliards d’euros, une annonce qui n’est pas passée inaperçue en devenant la plus grosse acquisition du secteur du jeu vidéo. 

 

Un géant qui souhaite monter en puissance.

Les rachats semblent courant pour Microsoft, l’entreprise avait déjà acquis en 2014 Mojang Studio à l’origine de Minecraft. De plus, en 2020, Microsoft avait racheté le groupe Zenimax contenant plusieurs studios de jeux vidéo pour 7,5 milliards de dollars. Le plus connu étant Bethesda ayant produit Fallout, Doom ou The Elder Scrolls. Ce nouvel achat vient donc renforcer l’offre de Microsoft en rajoutant à son catalogue des jeux tels que Call of Duty , Overwatch , World of Warcraft, Candy Crush et bien d’autres. L’entreprise se place alors 3ème au rang mondial en matière de chiffre d’affaires concernant le secteur du jeu vidéo derrière les géants Tencent et Sony, respectivement 2ème et 1er. Les deux groupes continueront d’être gérés séparément jusqu’à la fin des opérations bancaires qui devraient arriver courant 2023.

 

Un rachat bénéfique pour un groupe en crise ?

Depuis quelque temps le groupe possède un véritable problème interne lié à la discrimination, au harcèlement et au sexisme, la direction est accusée de ne pas agir et de laisser ceci perdurer. Beaucoup d’employés demandent le départ de Bobby Kotick, PDG d’Activision Blizzard, considérant qu’il participe à l’ambiance sexiste. Des salariés l’accusent d’avoir couvert un employé, malgré la volonté des ressources humaines de le licencier, qui aurait agressé sexuellement sa collègue. Plus de 1800 salariés soutenus par des actionnaires minoritaires ont appelé publiquement à sa démission.  En juillet 2021 Activision Blizzard a d’ailleurs été attaqué en justice par l’Etat de Californie pour les raisons citées précédemment. Activision Blizzard a voulu montrer patte blanche en licenciant une trentaine de salariés mais cela n’aura pas convaincu ses employés.

Beaucoup de salariés espèrent que Microsoft saura calmer les tensions et rétablir un environnement de travail correct, Phil Spencer le président de Xbox semble conscient du problème et l’a déjà dénoncé dans un e-mail interne. Les employés attendent du rachat une solution face à une situation qui semble s’être grandement dégradée mais aussi l’espoir que des sanctions soient appliquées.

 

Ce qui changera pour les joueurs.

Les joueurs sur Xbox accèderont probablement à une plus grande variété de jeux sur le Game Pass à l’instar de Fallout qui l’avait rejoint après l’acquisition de Bethesda. Lors du rachat de Zenimax, Microsoft avait déjà évoqué une possible exclusivité des jeux produits par les studios rachetés ou au moins une préférence pour leurs systèmes par rapport à la concurrence. Windows et Xbox pourraient donc se retrouver rapidement en position de force sur le secteur du jeu vidéo grâce à leurs exclusivités.

La guerre Playstation contre Xbox semble loin d’être finie.