Un étudiant de l’EDHEC crée une plateforme pour aider les réfugiés ukrainiens

 Un étudiant de l’EDHEC crée une plateforme pour aider les réfugiés ukrainiens

Nous sommes allés à la rencontre des fondateurs de HOST UKR, le projet de deux étudiants, respectivement à l’EDHEC et à l’EFB, qui ont la volonté d’aider les réfugiés ukrainiens en les mettant en relation avec des hébergeurs français. 

Bonjour à tous les deux, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour ! Nous sommes deux étudiants respectivement à l’EDHEC et élève-avocat actuellement en stage.

 

Quel est le concept de votre projet et comment ça marche ?

Notre projet, HOST UKR, se veut assez simple : il s’agit d’une plateforme de mise en relation entre hébergeursfrançais et réfugiés ukrainiens.

Concrètement, si une personne veut proposer un hébergement en France, nous lui proposons de remplir uncourt formulaire avec quelques informations de contact et ses modalités d’accueil (durée, capacité d’accueil, lieu,…). Elle est enregistrée en tant qu’hôte sur la plateforme et sa proposition est mise à disposition du réfugié.

De son côté, le demandeur d’hébergement accède aux offres disponibles en précisant ses besoins (durée etlieu souhaités, nombre d’adultes et d’enfant(s), …). Une fois l’offre sélectionnée et le formulaire envoyé, l’accueillantet le réfugié sont automatiquement mis en relation dans un mail récapitulant les informations remplies par les deux parties lors de leur inscription.

Nous les invitons alors à prendre contact afin de faire connaissance, de discuter des modalités d’hébergement et donc de  voir si un accueil serait effectivement possible d’un côté comme de l’autre.

 

Pourquoi avoir lancé le projet ?

Comme beaucoup de français, nous sommes attentifs à ce qui se passe en Ukraine. La situation nous touche forcément et nous avons voulu voir comment nous pouvions aider à notre niveau.

La guerre en Ukraine amenant de nombreuses familles à fuir leur pays pour se mettre en sécurité, beaucoupd’entre eux n’ont aucun moyen d’hébergement une fois sortis d’Ukraine, ni aucun contact.

Partant de là on a commencé à réfléchir comment on pouvait apporter de l’aide à notre échelle, à ces personnes. C’est comme cela que nous est venue l’idée d’HOST UKR. Menant le projet à deux, en parallèle de nos stages, on a décidé de concentrer nos efforts sur une action que l’on pouvait maitriser : la mise en relation.

 

Si vous avez monté le projet à deux, comment vous vous êtes organisés pour créer la plateforme ? Vous avez du rencontrer des difficultés techniques pour la lancer, non ?

L’organisation a été assez naturelle dans un premier temps : étant en école de commerce à l’EDHEC et passé par une prépa ingénieur, je me suis occupé des aspects tech : la mise en place de la plateforme de mise en relation et tout ce qui en découle. Mon ami, avocat en devenir, s’est occupé de toute la partie légale. Le pilotage et toutes les prises de décisions liées, ainsi que la partie communication se réalisent à deux. Enfin, nous travaillons sur le projet tous les soirs après nos stages respectifs. Étant colocataires, nous pouvons échanger rapidement et simplement sur  le projet !

La principale difficulté rencontrée au début a été de savoir jusqu’où irait notre mise en relation. Nous voulions à la fois la plateforme la plus simple possible, tout en étant attentifs à ce que la mise en relation se déroule dans de bonnes conditions pour les réfugiés comme pour les hôtes.

Nous avons donc décidé de laisser à chacun la liberté de prévoir son accueil/hébergement comme il l’entendait tout en spécifiant bien les droits et devoirs de chacun. Nous mettons d’ailleurs à disposition un contrat d’hébergement que les deux parties sont libres de signer afin de convenir des modalités d’hébergement dans un cadre légal.

 

Comment vous assurez le suivi ?

Comme expliqué juste avant, nous laissons chaque partie se mettre d’accord sur les modalités d’hébergement.Nous insistons également sur la nécessité de prendre contact et de rencontrer, par téléphone ou en physique,son hébergeur ou les personnes que l’on s’apprête à héberger avant toute prise de décision.

De notre côté, nous restons bien-sûr disponibles par mail (get.in.touch.hostukr@gmail.com) pour répondre à tous besoins, ou questions de la part des utilisateurs.

 

Aujourd’hui, quel est l’objectif et comment peut-on vous aider ?

Aujourd’hui notre objectif est simple : permettre le plus de mises en relation possibles entre français et ukrainiens. Aider des réfugiés à être accueillis dans des conditions décentes le temps de trouver unesolution plus pérenne serait une grande victoire pour nous.

Aujourd’hui notre plus grande problématique est tout simplement de se faire connaitre. En effet, notre plateforme (HOST UKR) ne pourra être efficace que si cette dernière compte un nombre non négligeable d’hôtes. On a donc besoin qu’elle ait une véritable résonnance à travers tous types de relais d’informations(réseaux sociaux, bouche à oreille, médias, institutions publiques, …).

Vous pouvez donc nous aider simplement en :

  • Partageant l’initiative autour de vous (bouche à oreille, réseaux sociaux, …).
  • Parlant d’HOST UKR à vos proches en capacité d’héberger (amis, parents, grands-parents, …).
  • Allant faire un tour sur notre site internet et en nous faisant des feedbacks directement à get.in.touch.hostukr@gmail.com

Enfin nous venons de créer notre page LinkedIn d’où toutes les prochaines informations sortiront : un simple follow ou partage nous aiderait énormément, comme cela vous pourrez rester au courant des avancées du projet !

 

Vous rémunérez-vous pour ce que vous faites ?

Non, notre action est purement humanitaire, nous ne tirons aucun revenu/bénéfice de la plateforme

 

Le mot de la fin ?

Je voudrais remercier Planètes Grandes Ecoles pour cette interview, ainsi que toutes les personnes derrièrenous pour ce projet.

Encore une fois vous pouvez simplement contribuer en parlant de notre initiative et en partageant notre Linkedin et notre site internet (www.host-ukr.com) autour de vous.

Nous espérons que grâce à HOST UKR, des réfugiés pourrons trouver un quotidien plus serein en attendant des temps plus calmes.

Directeur de Mister Prépa et Co-fondateur de Planète Grandes Écoles j'ai à coeur de transmettre et oeuvre pour l'égalité des chances.